Bistro Bar Blog

dimanche 11 décembre 2011

Japon, 11 décembre

EX-SKF


Les commissaires de la NRC ont de ''graves soucis'' avec le président Jaczko

Quatre commissaires de l'Autorité de Sureté Nucléaire (NRC) américaine ont envoyé une lettre à la Maison Blanche accusant le président Greg Jaczko de harcèlement et d'intimidation à l'encontre du personnel et des experts. Il y a 5 commissaires en comptant Jaczko.

Le comité de supervision du gouvernement tiendra une audience le 14 décembre. Les 4 commissaires exprimant de ''graves soucis'' concernant Jaczko sont les commissaires George Apostolakis, William Magwood IV, William Ostendorff et Kristine Svinicki. Cela fait penser à des conflits internes politiques, comme d'habitude, et le problème concerne entre autres le site de déchets nucléaires de Yucca Mountain.
Je ne connais pas grand-chose de ce président, mais il a sûrement pris la bonne décision en conseillant aux citoyens américains résidant au Japon de s'éloigner de 80 km de la centrale nucléaire.
Le président est toujours attendu au Japon le 18 décembre pour la joyeuse occasion de déclaration d'arrêt à froid à la centrale de Fukushima par le totalement corrompu et inepte gouvernement national japonais.
Je ne sais pas de quoi se plaignent les commissaires. Le président Jaczko a dit qu'il n'y avait aucun besoin de renforcer une quelconque sécurité à la suite de la catastrophe de Fukushima parce que c'était un événement qui avait peu de chances de se reproduire (''five-sigma''). Les centrales à énergie nucléaire sont sans danger et la radioactivité est bonne pour vous.

La dernière technologie de ''décontamination'' de la préfecture de Fukushima : le ramasseur de feuilles

Désolé de vous ennuyer avec une autre stratégie ''high-tech'' sortie du Japon qui fait douter de l'intelligence collective des gens de cette nation insulaire.

Les officiels de la préfecture de Fukushima sont prêts à appeler 'Souffleur à moteur'' - un ramasseur de feuilles – comme instrument puissant de décontamination.

De la version locale de Fukushima du Mainichi Shinbun (11 décembre) :

Le gouvernement préfectoral de Fukushima a testé le 9 décembre à Shirasakanomori une technologie de décontamination pour un ramassage efficace des feuilles mortes sur les pelouses.


Le gouvernement est en train de tester l'efficacité de diverses technologies de décontamination dans plusieurs endroits de Fukushima. Le 9 décembre, ils ont testé un ramasseur de feuilles fabriqué en Allemagne proposé par une société de paysagisme de Shirakawa City.

Le ramasseur de feuilles s'appelle ''Engine Blower''(souffleur à moteur) et il utilise une brosse rotative en plastique pour gratter les feuilles des pelouses. Il a une grande capacité de ramassage en évitant d'endommager les arbres et il peut être efficace pour décontaminer les pelouses et les vergers.

C'est le président de la société de paysagisme qui au cours du test a enlevé les feuilles mortes d'une pelouse en utilisant le ''engine bloomer''. Le niveau de radioactivité à 1 cm du sol qui était de 0,44 microsievert/h avant le test, est retombé à 0,24 microsievert/h après. Le gouvernement préfectoral de Fukushima demandera au conseiller en décontamination de la préfecture d'évaluer cette technologie et il prévoit de le rendre public.

Donc un ramasseur de feuilles, en vertu de sa faculté de ramasser les feuilles mortes radioactives des pelouses, s'appelle une ''technologie de décontamination''. Juste comme pour le laveur à haute pression parce qu'il lave les toits et les façades contaminés par des matériaux radioactifs.
Le conseiller en ''décon'' (décontamination) de la préfecture de Fukushima n'est autre que Shunichi Tanaka, ancien commissaire député de la commission nucléaire. La dernière fois que je l'ai vu sur Youtube, il disait en novembre aux bénévoles pour la décontamination de Date City d'utiliser leur propre bon sens pour savoir s'il fallait porter des masques parce que les habitants du coin ne s'habillaient pas comme ces bénévoles. N'alarmez pas les habitants, disait-il en substance, bien qu'il fut là pour rassurer les bénévoles sur leur protection vis à vis de l'exposition aux radiations.
Vous pouvez maintenant vous demander pourquoi la préfecture de Fukushima fait toutes ces bizarres expériences de ''décon''. Réponse : pour garder les habitants. Pourquoi ? Parce que si les habitants s'en vont en permanence de Fukushima (c'est à dire en s'enlevant des registres de Fukushima au profit d'autres préfectures) la préfecture perdra ses subventions du gouvernement national, qui sont basés sur le nombre d'habitants de la préfecture. Moins d'habitants, moins d'argent pour le gouvernement de Fukushima. Moins d'argent pour le gouvernement, moins de pouvoir pour les politiciens.

Visualiser la radioactivité avec des points rouges

La dernière oeuvre de traduction/incrustation de Tokyo Brown Tabby, où elle traduit 3 lignes (on deviendrait paresseuse, non?) :


Si la radioactivité était visible, si la radioactivité était des points rouges, voici à quoi elle ressemblerait réellement.
Ce film a été diffusé pour une manifestation sur le thème paix et radioactivité qui s'est déroulée dans une grande école de Harlem à New York le 2 décembre 2011.
Pour visionner cette manifestation, allez s'il vous plaît ICI.
Les dessins sont de Misato Yugi.

Misato Yugi est un artiste super reconnu dont les dessins des points rouges de radioactivité sont devenus largement populaires au Japon d'après Fukushima.
Mais la vidéo est plutôt perturbante. J'ai arrêté quand une petite fille est obligée de s'asseoir devant une masse de points rouges et qu'une fourchette et un couteau se matérialisent dans ses mains, avec des personnages noirs qui la dominent. Juste comme dans les écoles de Koriyama et d'ailleurs, obligeant les enfants à manger de la nourriture tant que la densité des matériaux radioactifs sont en dessous de la norme provisionnelle de sécurité.

1 commentaire:

  1. Quel pays merveilleux ou comment se faire irradier et à en subir les conséquences dans la joie et la bonne humeur... « ...What the wondeful world..... »

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont validés après acceptation. Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.