lundi 5 décembre 2011

On pénètre dans les centrales nucléaires françaises comme dans un moulin...

Romandie News

Coup d'éclat de Greenpeace, qui s'est introduit dans une centrale nucléaire


PARIS - Des militants de Greenpeace ont réussi un coup d'éclat lundi matin en s'introduisant dans la centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine (Aube), à 95 km au sud-est de Paris, a annoncé l'organisation écologiste, une intrusion confirmée par la gendarmerie à l'AFP.

Dans un communiqué, Greenpeace précise s'être introduit vers 06H00 dans cette centrale pour faire passer le message que le nucléaire sûr n'existe pas.

Interrogé sur France Info, le ministre de l'Industrie Eric Besson a évoqué de possibles dysfonctionnements et a avoué sa surprise.

Huit militants sont entrés dans la centrale, selon une source de la gendarmerie, qui a indiqué que certains militants avaient déjà été appréhendés. Plus tard dans la matinée, la gendarmerie a signalé des tentatives d'intrusion dans les sites nucléaires de Blaye (Gironde) et Cadarache (Bouches-du-Rhône).

A Nogent-sur-Seine, une partie des militants a réussi à grimper sur le dôme de l'un des réacteurs, où ils ont déployé une banderole: +le nucléaire sûr n'existe pas+, a expliqué Axel Renaudin, chargé de communication de Greenpeace.

Vers 08H30, les militants étaient toujours dans la centrale, dont certains sur le dôme du réacteur, selon M. Renaudin.

Cette opération montre à quel point nos sites sont fragiles aux facteurs d'agression extérieurs, non naturels, a estimé Sophia Majnoni, chargée des questions nucléaires pour Greenpeace, qui avait indiqué auparavant que le but de l'opération était de démontrer la sensibilité des installations nucléaires françaises, et à quel point il est facile d'atteindre le coeur d'une centrale.

Si l'enquête confirme (que Greenpeace est entré dans la centrale), cela veut dire qu'il y a eu dysfonctionnements et qu'il faudra prendre des dispositions pour que ça ne se reproduise pas, a déclaré pour sa part Eric Besson sur France Info.

Interrogé par BFMTV-RMC, Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a jugé l'action irresponsable de (la) part de Greenpeace.

Il va falloir en tirer des conséquences. (...) On ne peut pas permettre que n'importe qui puisse entrer aussi facilement que ça dans une centrale nucléaire. On peut imaginer ce que certains pourraient en faire, a poursuivi M. Guaino.

Il faut revoir l'approche globale de la sécurité des centrales. (La politique actuelle) ne prend en compte ni le risque terroriste ni le risque d'une chute d'avion ou d'une explosion chimique ou d'un acte de malveillance, a souligné de son côté Sophia Majnoni, de Greenpeace.

Elle a dénoncé l'audit lancé par le gouvernement sur la sécurité des centrales nucléaires, y voyant une opération de communication qui ne prend en compte que les risques déjà identifiés dans le passé et ne tire pas les leçons de Fukushima.

Au moins une compagnie de gendarmerie était sur place, ainsi que le Peloton spécialisé de protection de la gendarmerie (PSPG).

Créés à la suite d'une convention EDF/gendarmerie de février 2009, les PSPG, formés par le Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN), sont présents dans chaque centrale.

Ces unités, chargées de lutter contre les intrusions et les actes de malveillance, doivent pouvoir intervenir rapidement. Le GIGN, qui s'entraîne régulièrement sur des centrales nucléaires, peut également intervenir.

La centrale nucléaire de Nogent-sur-Seine, construite en 1987 et qui possède deux réacteurs, a été choisie par Greenpeace car elle est la plus proche de Paris, selon Greenpeace.

Plus de dix millions d'habitants se trouvent dans un rayon de 100 km autour de la centrale, selon l'organisation.

Championne du monde de l'atome, la France tire 75% de son électricité de son parc de 58 réacteurs.


(©AFP / 05 décembre 2011 09h25)

---------------------------------------

ALERTE - France: tentatives d'intrusion dans deux autres sites nucléaires


PARIS - Des tentatives d'intrusion ont eu lieu dans la nuit de dimanche à lundi dans deux sites nucléaires français, après une opération réussie des écologistes de Greenpeace qui sont parvenus à entrer dans une centrale près de Paris, a-t-on appris auprès de la gendarmerie.

Des échelles et des banderoles ont été retrouvées près de la centrale de Blaye (sud-ouest) et du centre de recherches nucléaires de Cadarache (sud-est) par les gendarmes qui n'ont procédé à aucune interpellation, a précisé à l'AFP la direction de la gendarmerie.

9 commentaires:

  1. Tout de suite le mot irresponsable, si Greenpeace avait effectuer du sabotage, ce que Greenpeace ne fera jamais, là j'aurais accepter le terme d'irresponsable, mais ce n'est pas le cas, ce même représentant pro nucléaire du gouvernement ou l'on peut rentrer dans une centrale comme dans du beurre, Mr Guiano LUI EST vraiement UN IRRESPONSABLE...

    RépondreSupprimer
  2. Soit un sérieux problème de sécurité ,soit des complicités et un coup monté pour nous faire peur....

    RépondreSupprimer
  3. Ca leur pendait au nez , l'arrogance de la France en matière de sécurité nucléaire va être mise à dure épreuve, ce qui me choque , c'est pas tant ses militants, mais que ses actes de tests de fiabilité , de sécurité en matière d'intrusion sur des sites théoriquement les plus surs au monde, soit réalisé par le monde associatif !

    Alors à EDF, chez les exploitants de ses sites, et à mon humble avis, même le ministre de l'intérieur, et ses plus proches collaborateurs, y'en a une pelletée qui se sont assis sur leurs lauriers, désormais fanés,

    on a connu des démissions et des mises à la porte, autrefois, et en haut lieu pour moins que cela ! Voyez comment Besson et autre se sentent totalement vissés à leur poste !

    Cette arrogance, c'est du mépris en vérité, jusqu'à cette ignorance, et leurs mensonges une fois de plus !


    Rien n'est sécurisé, ni sécurisable, depuis Fukushima, il n'y a plus qu'eux qui ne l'ont pas encore compris !
    Bises, cat

    RépondreSupprimer
  4. """""Interrogé par BFMTV-RMC, Henri Guaino, conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, a jugé l'action irresponsable de la part de Greenpeace"""""

    Moi je dis grand merci à GREENPEACE !

    Imaginons un seul instant qu'un groupe de fanatique barbu par exemple,ai eu la même idée ce matin avec armes et explosifs,c'est pas nos 4 gendarmes de service qui se seraient opposés à l'explosion des réacteurs !!!!!! l'irresponsable à un nom.... Guaino, Besson, Sarko.
    Qu'ils démissionnent immédiatement !!!!
    C'est de notre peau qu'il est question ........
    Bé......

    RépondreSupprimer
  5. Dans les années 80 pour aller bosser sur le site de la Hague, fallait montrer patte blanche à une dizaine de garde .....

    Cela a dû bien changer.

    RépondreSupprimer
  6. n'importe qui peut entrer dans une centrale nucléaire :
    http://tzenchtext.files.wordpress.com/2011/03/les_teletubbies_et_leur_objet_pr_f_r.png?w=300&h=250

    le directeur de la centrale de Fukushima ? malade ? de quelle maladie souffre-t'il ?

    http://www.crayondenuit.com/archives/2011/03/15/20640186.html

    RépondreSupprimer
  7. http://tzenchtext.files.wordpress.com/2011/03/les_teletubbies_et_leur_objet_pr_f_r.png?w=300&h=250

    Aucun document ne correspond aux termes de recherche spécifiés...

    RépondreSupprimer
  8. Toujours plus de profits, donc économies sur tout ! La sécurité, comme le reste. Pauvres actionnaires. Souvenez vous qu'avant, il y avait des personnes très efficaces (bien que le risque 0 n'existe pas !) et qu'à une erreur de cette envergure commise, licenciement immédiat. N'oubliez pas le "gag" du pistolet démonté qui est passé dans les aéroports.... pour être remonté dans l'avion, et re démonté pour passer à nouveaux les "contrôles". Cela ne m'a pas fait rire....A chacun son domaine, un policier ou un douanier a un minimum de 6 mois de formation, 8 heures par jour.Etant de moins en moins, c'est plus facile, et surtout plus avantageux, de prendre des sociétés de sécurité , un "agent de sécurité" a une FORMATION de 8 jours (quel qu'était son domaine de travail !!! Comme il y a factures... il y a récupération des frais et remboursement de la TVA !... Sécurité ?

    RépondreSupprimer
  9. Imaginons un seul instant qu'un groupe de fanatique barbu par exemple,ai eu la même idée ce matin avec armes et explosifs,c'est pas nos 4 gendarmes de service qui se seraient
    ANONYME le 5décembre a 12h29

    A anonyme ses BARBUS , huhuhu Islamique

    Ben Laden ah !! merde il est mort ,chercher

    l'arabe ,le musulman qui aurait pu eventuellement avoir l'idée de faire un tour

    a la con comme chez nos cheris yankés et les tours jumelles ,nest ce pas anonyme ,je suis étonnée d'ailleurs que pas un seul commentaire n'ai relevé la petite phrase raciste ,dit moi anonyme la CIA et son compagnon le Mossad de "coup fumant et criminel" ,tu en pense QUOI ?

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !