mercredi 7 septembre 2011

Non-lieu pour le Pr Pellerin sur l'impact du nuage de Tchernobyl

Romandie News


Tchernobyl/non-lieu: déni de justice pour Mamère


PARIS - Noël Mamère (Europe Ecologie-Les Verts) s'est élevé mercredi contre ce qu'il qualifie de déni de justice, après le non-lieu accordé par la cour d'appel de Paris au Pr Pierre Pellerin, dans le cadre de l'enquête sur l'impact du nuage de Tchernobyl en France.

Ce non-lieu est un déni de justice qui prouve la force du lobby nucléaire dans notre pays, a commenté auprès de l'AFP le député-maire de Bègles (Gironde).

Tous les grands organismes internationaux ont reconnu le mensonge d'Etat proféré par le professeur Pellerin à l'époque de Tchernobyl. Je suis moi-même allé jusqu'à la Cour européenne des droits de l'homme, qui a condamné le gouvernement français, a-t-il poursuivi.

Décidément, dans ce pays, il est malvenu de remettre en cause les mensonges du nucléaire, selon M. Mamère. C'est une preuve supplémentaire de la nécessité de sortir du nucléaire, qui est une industrie dangereuse et qui est basé sur le mensonge et l'omerta.

C'est aussi une insulte pour ceux qui sont malades des suites du passage du nuage de Tchernobyl. C'est révoltant, a conclu M. Mamère.

La cour d'appel de Paris a mis fin à l'enquête ouverte en 2001 sur l'impact du nuage de Tchernobyl en France, a annoncé mercredi Me Bernard Fau, l'avocat des parties civiles.

Elle accorde donc un non-lieu à l'ancien patron du Service central de protection contre les rayons ionisants (SCPRI) le Pr Pellerin, qui était le seul mis en examen pour tromperie aggravée en 2006 dans cette affaire.


(©AFP / 07 septembre 2011 11h04)


3 commentaires:

  1. C’était tellement prévisible que personne ne s'en offusque. D'ailleurs à quoi peut bien servir le fait de s'offusquer aujourd'hui? ...

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour,

    S'offusquer aujourd'hui est toujours utile, car 25 ans après, les leçons ne sont toujours pas tirées. L'industrie nucléaire est au-dessus des lois, elle fait ses lois, et au-dessus du caractère sacré du vivant...

    C'est donc un chèque en blanc qui vient d'être signé par la Cour d'Appel de Paris : demain, ça peut péter ici ou ailleurs, ce terrorisme d'Etat n'en a rien à secouer.

    Un jour peut-être, tu auras des enfants ou des petits enfants dans cet état là :

    http://www.magnumphotos.com/Catalogue/Paul-Fusco/2000/BELARUS-Chernobyl-Radiation-NN145303.html

    Et j'espère que ce jour là n'arrivera jamais, car on sera TOUS dans la merde, et pour longtemps : l'éternité.

    La demi-vie du plutonium-239, c'est 24390 ans. Au bout de 10 périodes, soit 245000 (on est plus à un siècle près), cette matière redevient de l'uranium, mais du 235. Et celui-là met lui-même 703 millions d'années pour voir sa radioactivité décroître de moitié...

    Ces éléments là sont des émetteurs alpha, les plus nocifs qui soit pour le vivant et les dégâts occasionnés à l'ADN.

    Mais quand on parie, il faut s'attendre à perdre.
    Est-tu prêt à perdre, à tout perdre ?

    RépondreSupprimer
  3. Si justement il y avait suffisamment de monde pour s'offusquer en même temps, sur le nucléaire et bien d'autres choses..quelque chose comme l'histoire du centième singe.....le monde pourrait changer..

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !