jeudi 22 septembre 2011

Japon, 22 septembre

Romandie News

Japon: le typhon Roke a fait au moins 15 morts et disparus



Le typhon Roke qui a traversé le Japon mercredi a fait au moins 15 morts et disparus, selon un bilan provisoire qui risque de s'alourdir, ont annoncé jeudi les autorités et les médias. Des centaines de personnes ont été blessées.
Passé au-dessus de la grande île de Honshu, ce violent typhon a provoqué de très fortes pluies accompagnées de rafales de vent de plus de 200 km/h, causant des inondations et perturbant les transports.

Venu de l'océan Pacifique par le sud, ce cyclone a atteint le Japon par le centre avant de remonter vers le nord-est, balayant l'agglomération de Nagoya, la mégapole de Tokyo et la région du Tohoku (nord-est) déjà dévastée par le séisme et le tsunami du 11 mars.

Avant de quitter les terres et de repasser dans l'océan Pacifique au nord-est de l'archipel, Roke a évolué dans la zone de la centrale nucléaire accidentée de Fukushima (220 km au nord-est de Tokyo), où les travaux en cours ont été temporairement suspendus.

L'exploitation de la centrale, Tokyo Electric Power (Tepco), a affirmé qu'aucun dommage n'avait été constaté à cause du typhon dans ce complexe atomique, où diverses dispositions de protection avaient été prises.
La perturbation continuait jeudi sa course et se trouvait à environ 250 km au nord-est de l'extrémité orientale de l'île de Hokkaido (nord), d'après l'agence de météorologie.oupée, une des grue géantes serait tombée sur l’ex-bâtiment n°. 3
 
Malgré que l’opérateur Tepco ait signalé avoir pris des mesures afin de protéger le chantier du site accidenté des effets du typhon, il semble qu’une des grues géantes assurant le déblaiement des nombreux débris du bâtiment réacteur n°.3, le plus dégradé à la suite de l’explosion d’hydrogène du 14 mars, se soit effondrée sur ce qui restait de ce bâtiment. Décidément, le n°. 3 cumule les ennuis…
La Tepcam (TEPco WebCAM) a par ailleurs été l’objet de nombreuses coupures durant la tempête.
(Trouvé sur le site Dav2012 )


L'enceinte de confinement du réacteur 2 a pu être trouée juste après le séisme du 11 mars

(Une bombe ?)

selon un chercheur du gouvernement appartenant à l'agence de l'énergie atomique japonaise (AEAJ).

Yomiuri Shinbun (22 septembre) :

La simulation faite par Yasuteru Shibamoto, chercheur à l'AEAJ, montre que l'enceinte de confinement du réacteur 2 a pu être endommagée et qu'il y avait un trou d'environ 7,6 cm de diamètre juste après le séisme du 11 mars.

C'est la première fois que ce degré de dommages sur l'enceinte est estimée en chiffres. Cela a été annoncé le 21 septembre à la conférence d'automne de l'AEAJ à Kitakyushu.

Par simulation, Shibamoto a utilisé les données annoncées par TEPCO sur l'opération par le système de refroidissement du coeur du réacteur et le changement de pression. Dans les 14 heures après le séisme, l'arrivée d'eau dans le système a été coupé à partir du réservoir de stockage ce qui a fait fonctionner à sec la piscine de suppression à la base de l'enceinte de confinement.

Comme la chaleur ne se dissipait, la pression a du monter de deux fois la pression normale dans les deux jours suivant le séisme. Pourtant dans les données réelles, l'augmentation de pression a été graduelle, et il fallu plus de 3 jours pour atteindre 7 pressions atmosphériques (norme = 5).


Je vois. Donc quand l'alimentation en eau a été coupée depuis le réservoir, la pression n'est pas montée en raison du trou dans l'enceinte de confinement. Et la piscine de suppression a explosé le 15 mars.
L'article ne dit pas où pouvait se trouver le trou, ou plus exactement quand il a pu se faire et comment.


Al Jazeera : les niveaux de radioactivité du Japon dépassent la catastrophe de Tchernobyl

Steve Chao, d'Al Jazeera l'a rapporté le 17 septembre.
Il a d'abord rencontré Kouta Kinoshita, un journaliste indépendant que j'ai cité plusieurs fois ici et qui fut le fer de lance dans les efforts des racines d'herbe pour mesurer les niveaux de radiations à plusieurs endroits de Tohoku, Kanto et maintenant à Chubu, Kansei et au-delà. Il a également parlé de l'urgence dès le début de la crise pour faire évacuer les gens de Tohoku et Kanto, incluant Tokyo, car les niveaux de contamination y sont bien plus graves que ce qu'ont admis les gouvernements national et municipal. Dans l'interview, il dit qu'il y a de nombreux endroits dans la zone métropolitaine de Tokyo où la radioactivité dépasse celle de Tchernobyl où les gens ont du évacuer.
Le blog Kinoshita (en japonais) est rempli d'une information anecdotique mais excellente sur les changements dans la santé des gens dans divers endroits du Japon. Certaines peuvent n'être que des rumeurs, mais plusieurs personnes écrivent leurs propres expériences dans la section des commentaires.

Donc, une mère et petite fille qui vivent à Tokyo. Elle dit que sa fille a eu des symptômes qu'elle n'avait jamais eu avant l'accident : douleurs sévères aux articulations, fatigue, cercles profonds sous les yeux, diarrhée. La mère dit que sa fille alla mieux dès qu'elle a quitté temporairement Tokyo pour l'été.

Puis il va voir un chercheur du gouvernement, Toru Kikuchi, arborant son badge en verre pour contrôler la radioactivité, qui certifie, à lui et à l'audience d'Al Jazeera que c'est psychologique, et que la radioactivité n'est pas beaucoup différente d'avant l'accident.

Etonnant. Pas beaucoup plus élevée ? Sur quelle planète vit-il ? Je pense que c'est le même Toru Kikuchi qui disait la chose suivante fin avril :
Dans son annonce, le gouvernement japonais a dit qu'entre 370.000 et 630.000 terabecquerels de radiations sont estimées avoir été libérées de la centrale de Fukushima. Concernant cette quantité, Toru Kikuchi, directeur général de l'association japonaise pour la protection radiologique en médecine, a dit que ''comparé à la contamination causée par les tests d'armes nucléaires atmosphériques faits par les US et l'union soviétique depuis les années 50, la quantité de radioactivité est très petite.''

Seiji Maehara : le Japon a l'obligation d'exporter des centrales nucléaires sécurisées

parce que le monde évalue la sécurité des centrales nucléaires faites par les japonais. (de quel ''monde''dans quelle dimension parle-t-il?)

Il semble que c'est un autre politicien ''extra-terrestre''. Il est possible qu'il ait fait son nom pendant l'administration ''extra-terrestre'' d'Hatoyama.

Disséminer du bois radioactif provenant des zones affectées par la catastrophe en se servant du système ''éco-point'' ne lui suffit pas. Il lui faut répandre l'évangile d'un monde nucléaire merveilleux et donnant le monde merveilleux de la décontamination pour le développement des nations à travers le monde.

Extrait de l'Asahi Shinbun (21 septembre) :

Seiji Maehara, président du bureau politique du parti démocratique du Japon, a été interviewé par des journalistes le 21 septembre. Maehara a dit ''la confiance dans la sécurité des centrales nucléaires japonaises n'a pas diminué. Nous devons continuer à exporter.'', en présentant le plan de l'administration Noda pour continuer la promotion de l'exportation des centrales nucléaires venant du Japon.

En tant que ministre des affaires étrangères sous l'administration précédente de Kan, Maehara fut l'instrument dans l'exportation de centrales nucléaires vers des pays comme le Vietnam. Après l'accident de la centrale de Fukushima, Maehara a signalé, ''C'est un bon timing pour poursuivre vers de plus hauts degrés de sécurité. Nous avons une obligation d'améliorer notre technologie nucléaire en enquêtant sur la cause de l'accident et en mettant en place des mesures pour empêcher un nouvel accident, et pour répandre la technologie dans le monde.''

On dirait qu'une partie des instructions qu'il a pu recevoir de ses contreparties américaines début septembre quand il est allé aux US. Il a exprimé à cette occasion l'intention de l'administration de Noda de prendre en compte l'exportation d'armes japonaises, parmi d'autres commentaires bellicistes concernant les forces d'autodéfense japonaises. Le premier ministre Noda a suivi avec son adresse aux Nations-Unies en disant que le Japon continuerait à avoir besoin de l'énergie nucléaire.

Maehara fut le plus frénétique en tant que nouveau leader du parti démocratique du Japon (et ainsi le premier ministre à suivre) pendant l'élection des leaders avec sûrement la plus haute approbation parmi les japonais.

Selon moi, les manifestants anti-nucléaires devraient concentrer leur attaque. Au lieu de clamer des slogans comme ''anti-nucléaire'' ou ''au-delà du nucléaire'' ou ''l'après-nucléaire'', ils devraient dire ''premier ministre Noda, arrêtez les centrales nucléaires au Japon et ne faites pas la promotion de l'industrie nucléaire japonaise avec nos impôts'', ''M. Maehara, vous ne représentez pas notre vision et vous n'avez aucun autre rôle public que d'être représentant de Tokyo à la Chambre Basse. S'il vous plaît, fermez-la.''

Le président du bureau politique du parti démocratique japonais n'est que cela, la position d'un parti, et non la position du gouvernement.

Centrale de Fukushima : élévation du niveau d'eau de 18 mm, 4 tonnes d'eau/h dans le bâtiment de turbine du réacteur 6

Le typhon Roke a accéléré en traversant Honshu et ensuite Hokkaido, c'est clair. Pas trop de pluie et de vent comme on le craignait.

La situation après le typhon d'après le Yomiuri Shinbun :

TEPCO a annoncé le 21 septembre qu'en raison de l'approche du typhon Roke les niveaux d'eau dans les bâtiments de turbine pour les réacteurs 2, 3 et 4 se sont élevés entre 13 et 18 mm en 9 heures entre 7h le matin et 16h.


Au taux actuel, il n'y a pas de crainte d'un débordement d'eau contaminée, d'après TEPCO.

Pendant ce temps, une fuite de 4 tonnes d'eau par heure a été découverte dans le soubassement du bâtiment de turbine du réacteur 6. On pense que c'est du à la pluie. Des fuites ont été également découvertes dans les salles proches de la salle centrale de contrôle des réacteurs 1 et 2. TEPCO surveille soigneusement la situation.

14 commentaires:

  1. Deux tremblements de terre ce matin, au large de Dieppe de magnetude 3.2 et 3

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  2. a t on pu ressentir qqe chose du côté de Dunkerque ? ou ai je rêvé? c'était entre 5h et 6h30 ce matin... auriez vous un lien..les horaires?

    RépondreSupprimer
  3. Eh oui, ça se rapproche, et après Fukushima... Flamanville....après-ça on pourra se repassser en boucle "Radioactivity " de Kraftwerk...

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour, sur earthquake pas de seisme en France, ou avez vous vu Dieppe Dunkerque?

    RépondreSupprimer
  5. USGS ne donne pas les séismes en France, il faut aller sur Alertmap :
    http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php
    Et cliquer à droite sur la ligne.

    RépondreSupprimer
  6. J'ajoute qu'il y en a de temps en temps dans cette zone, pas d'inquiétude outre mesure...

    RépondreSupprimer
  7. Pas non plus de seisme en France entre le 20 et le 22/09/2011 sur le lien que vous venez de me donner. Alors, d'où tenez vous l'info?(je vous crois, c'est pas çà, mais je voudrais savoir)
    Merci à vous

    RépondreSupprimer
  8. http://hisz.rsoe.hu/alertmap/read/index.php?pageid=seism_read&rid=211318

    Dieppe c'est vachement loin de Dunkerque,
    ou alors ca aurait plissé la Terre d'un coup et ---- paffff---- rapproché les deux villes en un temps reccord ...

    hey, qui sait ^^...

    Bises, Catherine

    RépondreSupprimer
  9. je vous ai dis que c'était peut être un rêve...c'était comme un ronronnement... mais l'espace temps, l'espace géographique.. parfois il ne faut pas raisonner en linéaire... j'ai peut être tout simplement eu un présentiment.. ou j'étais sortie de mon corps;..bref, quand j'ai lu qu'il y avait eu qqe chose à Dieppe..j'ai voulu en savoir plus !

    RépondreSupprimer
  10. je parlais de Dunkerque... !

    RépondreSupprimer
  11. Béziers, 17h45 : 0,15 µSv/h

    RépondreSupprimer
  12. merci pour le lien, je vais pouvoir surveiller...

    RépondreSupprimer
  13. Pas de panique !
    Aucune grue n'est tombée, elles ont seulement été repliées.

    http://www.youtube.com/watch?v=hYj_DWSKhW0&list=FLM10b6KWBJvKFdzGHM5teOg&index=1

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !