vendredi 5 août 2011

Expériences aux frontières de la mort


Introduction par Chantalouette : Voici un article du Daily Mail sur les expériences aux frontières de la mort (EFM en français et NDE en anglais,''near death experience''). Il faut faire une distinction entre ce qu'il se passe vraiment pendant et après la mort et une EFM, car dans ce dernier cas, les gens n'ont fait qu'un court passage dans une autre dimension.
Je n'ai pas vécu cette expérience moi-même, cependant plusieurs personnes de mon entourage l'ont vécue et me l'ont décrite.
Est-ce arrivé à l'un d'entre vous ?

(Il serait intéressant aussi de connaître le point de vue de Jacqueline Bousquet, dont j'ai posté précédemment la conférence.)

Que se passe-t-il quand on meurt ? Des survivants d'EFM décrivent la vie ''de l'autre côté''

Par Daily Mail Reporter

4 août 2011

C'est l'une des grandes questions de la vie : que se passe-t-il quand on meurt ?

Un nombre croissant d'EFM sont relatées grâce aux avancées de la science médicale et un plus grand nombre de gens réanimés.

Et quelques survivants se sont proposés pour partager un aperçu de ce qu'ils croient être le royaume de l'après-vie.

A Houston, Mary Jo Rapini fait partie du groupe interviewé pour le programme de ABC News, ''Au-delà des croyances : Expériences aux frontières de la mort'', qui suit plusieurs personnes ayant survécu à une mort clinique ou s'étant approchées très près de la mort au moment de leur rencontre.

Mary Jo Rapini
Mme Rapini, qui dit avoir entendu Dieu lui dire de revenir après un anévrisme cérébral en 2003, se souvient d'avoir été engloutie dans une lumière brillante rose, qui l'a encouragée à écrire Dieu est-il rose ? Une envie folle de guérir.

''Tout d'un coup, c'est venu sur moi et j'étais dedans. J'étais dans cette lumière et je suis venue dans ce magnifique endroit. Ce n'est pas humain, c'est donc difficile d'exprimer avec des mots humains mais l'endroit était très beau'', nous dit-elle.

Mme Rapini rejette le rationalisme scientifique comme explication de son EFM.

''J'avais là-bas un tel sentiment d'omniscience que tout avait du sens...Pas comme dans un rêve pas clair, c'était si clair'', continue-t-elle. ''Les scientifiques qui disent que c'est un rêve, ou – Permettez-moi d'en douter, ce n'est pas ça.''

Son histoire n'est pas inhabituelle.

Le présentateur télé Bob Woodruff se souvient d'une expérience semblable quand il a été sévèrement blessé en 2006 en Irak. Son véhicule a touché un dispositif explosif et il se souvient avoir vu son corps flotter en-dessous et il a vu une lumière blanche et brillante pendant la minute où il est resté inconscient.

Bob Woodroff
Le révérend Don Piper de Pasadena en Californie, voyageait en voiture quand elle a été écrasée par un camion dans une collision de face en 1989. Les urgentistes l'ont déclaré mort. 

L'accident de Don Piper décrit en images
Il n'a pas eu de pouls, dit-il, pendant 1 heure et demie avant de revenir à la vie après qu'un passant ait commencé à prier et à chanter des hymnes au-dessus de son corps.

''Le volant s'était empalé dans ma poitrine et le toit s'est ensuite écroulé sur ma tête, il n'y avait donc aucun moyen pour que je survive à cet accident'', dit-il.

Don Piper
Mais l'expérience vécue avant de rejoindre le monde des vivants ne pouvait s'expliquer autrement que par une vie après la mort.

Il dit qu'il se souvient de musique qui était ''au-delà du spectaculaire'' et d'arômes qu'il n'avait jamais senti auparavant. Son grand-père était là pour l'accueillir avec plusieurs autres personnes décédées avant lui.

''Ils se tenaient tous debout devant un magnifique portail, avec des ''lumières pulsantes de vie''.

M. Piper, qui a subi des dizaines d'interventions chirurgicales pour des réparations osseuses, a du réapprendre à marcher. Il a écrit en parlant de son traumatisme : 90 minutes au paradis, une histoire vraie sur la mort et la vie.

''Vous savez, si j'étais en train de rêver, ce n'aurait pas été pareil'', dit-il. Pour certaines personnes rencontrées au portail, je n'avais plus pensé à elles depuis des dizaines d'années.''

Il pense qu'il est revenu pour faire passer le message que ''le paradis est un endroit réel.''

Ce fut également le cas de ce garçon du Nebraska âgé de 12 ans, Colton Burpo, dont l'EFM à l'âge de 4 ans est narrée dans le best-seller actuel ''Le paradis c'est pour de vrai'' ; Erin Smith, victime d'une arme à feu parle aussi de son expérience à l'âge de 17 ans.

Jane Seymour a donné une description célèbre de son expérience d'EFM lors d'une interview avec Larry King en 2005.

Jane Seymour
Une réaction allergique l'a conduite à un choc anaphylactique. Mme Seymour a dit qu'elle avait vu une lumière et pense ''qu'il y a une entité spirituelle plus grande que nous'', quoiqu'elle ait précisé qu'elle ne pratique aucune religion particulière.

Fait peut-être surprenant, les EFM ont un taux de survenue relativement important – dans une étude relatée par le Huffington Post, une victime d'arrêt cardiaque sur dix rapporte l'avoir vécue. Les progrès de la médecine ont amené un nombre grandissant de réanimations, disent les scientifiques, ce qui contribue à l'accroissement de ces dernières années.

Mais le débat est en cours pour savoir si les EFM sont de nature spirituelle ou scientifique.

Alors que nombreux sont ceux qui disent que leur voyage dans un tunnel sombre, les éclairs de lumière, la prise de conscience d'être mort et la rencontre avec des parents décédés, tout cela ne peut être expliqué par la science, de nombreux chercheurs trouvent une explication biologique aux expériences bizarres.

L'explication la plus commune est ''l'hypothèse du cerveau en train de mourir'', l'idée que lorsque le cerveau est victime d'un stress, il relâche un flot neuro-chimique qui crée des éclairs de lumière, de paix et de quiétude.

En avril 2010, des chercheurs de Slovénie ont rapporté que des patients en arrêt cardiaque qui font une EFM avaient également des taux plus élevés de dioxyde de carbone que ceux qui n'en avaient pas fait.

Une autre étude menée en 2009 par des chercheurs de l'université du Kentucky a donné un crédit à leur survenue avec ''une perturbation du sommeil et de l'état de veille.''

On ne connaît malgré tout que peu de choses sur ce phénomène mystérieux.

Le Dr Sam Parnia, expert spécialisé sur la conscience et la mort, a lancé en 2008 la plus grande étude mondiale sur les expériences EFM en décidant d'interviewer près de 1000 survivants à des arrêts cardiaques. Les résultats devraient paraître l'an prochain.
QU'EST-CE QU'UNE EFM ?

Les EFM se définissent comme des sensations qui arrivent parfois lorsqu'une personne est proche de la mort ou déclarée cliniquement morte.

De nombreux survivants relatent des expériences de décorporation, des visions de lumières, le sentiment d'être mort et des rencontres avec des parents décédés mais décrivent par-dessus tout une sensation de calme complet et une absence de douleur.

Mais souvent les survivants disent que leur expérience ne peut être expliquée par une logique scientifique.
 SOURCE
Traduit par Chantalouette et Hélios

17 commentaires:

  1. Moi je dirais tout simplement ceci : E = MC2

    En clair, la matière ne serait que la partie rendue visible de l'énergie,un peu comme la glace est l'aspect solide de l'eau !!

    Ce qui sous entend que l'univers est constitué à 100% d'énergie ce que nos grosses têtes appelle la matière sombre !

    Donc à la fin de notre séjour sur terre nous réintégrons notre univers d'origine, l'énergie pure !!
    Question , à quoi à servi notre passage terrestre ??
    Mystère !
    zébulon

    RépondreSupprimer
  2. que veux-tu aller faire de l'autre coté, Chantalouette, on s'en sort déjà pas de ce coté !
    Auguste

    RépondreSupprimer
  3. En 1971, j'ai accouché de ma fille et ensuite j'ai fait une CIVD (en bref une hémorragie que rien ne peut arreter avec des caillots de sang qui bouchaient les artères.)
    A 3h du matin, ma famille a fait venir un prêtre pour me donner ce que l'on appelait alors l'extême onction (le sacrement des malades aujoud'hui)
    J'étais dans un coma très profond, mais j'ai senti le prêtre me faire une croix huileuse sur le front et ma famille réciter des prières.
    J'avais 4,5 de tension et 4 transfusions : deux aux bras et deux aux pieds, j'ai reçu au total 34 flacons rien que de sang en un temps relativement court + ....
    J'étais bien, je me sentais légère, légère, dans un bien-être qu'on ne peut décrire.
    Tout ce que j'écris n'a aucune chronomogie car je me souviens de différents faits, mais ne peux pas donner l'ordre dans lequel c'est arrivé !
    A un moment, je me suis sentie au plafond, je me sentais comme "du nuage", je précise bien comme du nuage.
    Je me suis retournée et ai vu mon corp mort dans mon lit avec 4 blouses blanches autour de moi.
    Je me souviens de m'être débattue avec la mort de façon incroyable.
    je hurlais (dans ma tête puisque les personnes autour de moi n'ont rien entendu : "je ne veux pas mourir", et la mort qui m'agrippait,"je ne veux pas mourir".
    J'ai prié DIEU de toutes mes forces lui demandant 20 ans de vie pour élever ma fille.
    Mon désir fut exaucé après une dure lutte avec cette mort qui voulait m'emportait, et de nombreuses prières à DIEU pour survivre et élever ma fille qui venait de naître.

    Voila, c'est ce qui s'est passé.
    Mon chirurgien m'appelait par la suite SA RESCUCITEE.
    Lorsque je lui demandais de sortir de la clinique, il me répondait : "qu'est-ce que quelques jours de plus comparé à l'éternité". Lui, je crois, savait ce qu'il m'était arrivée.

    Je répète, quand j'étais dans le coma, il n'y a aucune chronologie des faits, je ne me souviens pas dans quel ordre tout cela est arrivé.

    Ma vie a été complètement changée et deuis quelques mois, je pense de plus en plus souvent a ce que j'ai vécu.
    Je n'ai aucune angoisse profonde face à ce qui va venir, j'ai une sérénité que je voudais partagr avec tout le monde.
    "N'ayez pas peur, la mort n'est qu'un passage d'une vie à une autre, on quitte seulement notre enveloppe corporelle, mais l'âme, la conscience, ou l'esprit continue de vivre dans une sérénité et un bien-être qu'on ne peut décrire"
    Tout çà, c'était il y a bien longtemps et les services de réanimation n'existaient pas.

    J'espère, par ces quelques mots, vous avoir donné espoir et que vous n'ayez plus peur de mourir.
    Je crois en Dieu, le Christ et aussi la Vierge Marie. C'est une foi très profonde, bien ancrée dans mon coeur.


    Merci d'avoir lu ces quelques lignes, que Dieu vous viennent en aide,
    Mickye.

    RépondreSupprimer
  4. @ Zébulon et Auguste, écoutez la conférence de Jacqueline Bousquet, vous aurez des réponses à vos questions.

    @ Mickye :
    merci de ton témoignage, il y a de nombreuses personnes qui ont vécu comme toi ce genre de situation et qui n'osent pas en parler.

    RépondreSupprimer
  5. Le docteur Raymond Moody a écrit un livre intitulé « la Vie après la vie" sur ce phénomène que ses patients lui ont raconté. Lors d'une opération à risques, il se produit une décorporation c'est-à-dire que le corps éthérique ou l’âme se détache du corps physique et est aspiré dans un tunnel vers l'au-delà. À ce moment précis, des "Êtres de lumière" la guident vers la "lumière divine". Ce sont des témoignagnes très réconfortants mais mon bémol personnel est que je ne veux pas revoir mes parents vivants ou morts, cela me ferait retourner illico presto d'où je viens.

    RépondreSupprimer
  6. @Helios,
    Oui, c'est la première et la dernière fois que j'en parle sur internet.

    je ne recommencerai pas, c'est vraiment trop intime et difficile à dire.

    RépondreSupprimer
  7. Jean-Christophe Grangé a eu une approche romancée mais très prenante pour la majorité de ses lecteurs, très dérangeante pour moi : « Le Serment des Limbes ».

    Pour les amateurs, un résumé :

    Résumé du livre
    Quand Mathieu Durey, flic à la brigade criminelle de Paris apprend que Luc, son meilleur ami, flic lui aussi, a tenté de se suicider, il n'a de cesse de comprendre ce geste. Il découvre que Luc travaillait en secret sur une série de meurtres aux quatre coins de l'Europe dont les auteurs orchestrent la décomposition des corps des victimes et s'appuient sur la symbolique satanique. Les meurtriers ont un point en commun : ils ont tous, des années plus tôt, frôlé la mort et vécu une 'Near Death Experience'. Peu à peu, une vérité stupéfiante se révèle : ces tueurs sont des 'miraculés du Diable' et agissent pour lui. Mathieu saura-t-il préserver sa vie, ses choix, dans cette enquête qui le confronte à la réalité du Diable ?

    RépondreSupprimer
  8. @ Korrigan :
    Pourquoi dis-tu que l'approche romancée du livre est "très dérangeante"" pour toi ? (si ce n'est pas indiscret)

    Pour la dégradation de la note US, je vais traduire, si le temps, ce qu'en dit mon blogger nippon. Lundi, surprise...

    RépondreSupprimer
  9. C'est la teneur du bouquin, pas le fait que la NDE soit au coeur de l'affaire.

    Le style Grangé est brutal et TRES réaliste.
    Il faut savoir qu'il est très documenté à chaque fois qu'il pond une histoire, "Les Rivières Pourpres","l'Empire des Loups","Miserere" pour ceux que j'ai lus.

    MISERERE justement, celui de Gregorio Allegri, le tube de la semaine prochaine.

    RépondreSupprimer
  10. @Helios,
    Vu les commentaires, je vous prie humblement de supprimer mon témoignage qui n'a rien à faire ici.

    Le satanisme, etc,... n'est pas pour moi,

    MERCI.

    RépondreSupprimer
  11. Merci beaucoup Mickye de ton témoignage,
    j'ai deux personnes dans ma famille qui ont fait une NDE.
    L'un a vu "défiler sa vie" et l'autre a vu sa grande tante décédée quelques semaines avant, et elle lui a dit de retourner d'où il venait.
    Je suis contente pour toi que cela t'ai amené de la sérénité.Pour ma part je trouve rassurant d'avoir des témoignages qui apportent de l'espoir.

    RépondreSupprimer
  12. @ Mickye,
    Korrigan parle d'un "roman" et non de la réalité. Mais si tu insistes, je supprimerai sans problème ton commentaire. Nous souhaitions justement qu'il y ait des témoignages à ce sujet, Chantalouette et moi.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. Bon, OK, je laisse :)
    Mais je demande un peu de respect s'il vous plait. Oui, je crois au Christ mais je respecte ceux qui ne pensent pas comme moi.

    Le but du NOM, c'est de détruire toutes les religions et ils ont parfaitement réussi avec le catholicisme.
    Je vois se développer une nouvelle "religion" qui correspond parfaitement à ce que veulent les élites : le "new age". Le développement d'une spiritualité tirant par le haut l'esprit de chaque personne.
    Ayant fait du yoga dans ce qui pourrait paraître très proche d'une secte, j'ai aimé le yoga mais je n'adhère pas à tout le reste. Par contre eux ont essayé de m'adopter. Un stage de 1 mois tout frais compris en inde pour 1 million de francs (1500 euros). Ils révaient, non ? On revient comment de là-bas ?


    Oui, il existe des personnes qui ont vu l'enfer lors d'une NDE, et celles dont j'ai entendu parlé ont été profondément choquées, elles ont ensuite complètement changé leur vie.

    Merci à toutes les deux, c'est réconfortant :)
    Mickye.

    RépondreSupprimer
  14. Bonsoir,
    J'ai vécu une (et même des, mais différentes) expérience étrange, alors que j'étais âgée d'un peu plus de 20 ans...
    je dormais. j'ai rêvé que je courais, et que j'étais comme "en apesanteur", je faisais des bonds de plus en plus haut, et finissais par survoler mon village....
    Et puis, d'un coup, je me suis retrouvée aspirée vers le haut, à une vitesse astronomique, dans une éclatante lumière, que je ne peux décrire, car non existante ici-bas.
    j'ai tout fais pour freiner ma course, car je "savais", que si je rejoignais cette belle lumière, je ne pourrais plus "redescendre" (ne me demandez pas pourquoi, ni comment, je savais). Je me suis débattue, pour redescendre, un peu comme un noyé cherche à rejoindre l'air libre, je pense. J'avais mon fils à élever, en bas âge, et j'étais seule avec lui. Je ne pouvais l'abandonner.
    J'ai fini par redescendre, mais juste au-dessus de mon corps, dans mon lit. je flottais, et puis, ouf! je suis retombée d'un coup. Je me suis "réveillée". Je savais que je n'avais pas fait un "rêve" ordinaire...
    Je suivais une filière sciences humaines. Quelque temps plus tard, je me souviens qu'un prof a parlé des états de conscience modifié. Je lui ai vaguement parlé de ma curieuse expérience. Il m'a dit que je pouvais éventuellement collaborer à une étude qu'il menait lui-même dans une université proche. pour les raisons évidentes que vous comprendrez, je ne pouvais consacrer du temps à cela...

    Il m'est arrivé ces dernières de bizarres expériences de "décorporation", avec la venus d'entités, de "présences", que je ne peux juger... Bénéfiques? Maléfiques? Je pencherais sur la deuxième hypothèse. la maison que j'habitais lors de ces expériences "m'emprisonnait", j'y dormais mal, mes amis n'y venaient pas (aujourd'hui, ils reviennent et avouent qu'ils avaient envie de s'encourir qd ils venaient là). Mon compagnon est parti, mon fils et moi-même y avons déprimé (ça ne m'est arrivé ni avant, ni après)
    Mais bref, j'ai côtoyé des "mondes" qu'on ne voit pas... Mais la première expérience, elle était franchement différente, et s'est produite avant la maison "diabolique" que j'ai aujourd'hui quittée...
    Notre monde rationnel a oublié beaucoup de choses qui existent, sur un autre plan...
    Et si je vous disais que certaines méthodes de relaxation employée (je ne sais plus comment ça s'appelle, mais c'est sensé rééquilibrer le cerveau gauche et droit, ou quelque choses du genre) déclenche, chez moi, des états de conscience modifiés tels que je n'ai vraiment plus envie de retenter l'expérience! A croire que c'est fait pour que des entités, pas forcément sympathiques nous malmènent?

    Je m'éloigne du sujet originel. Ma première expérience, elle, était vraiment tellement différente. Encore aujourd'hui, je me demande si j'ai fait une apnée du sommeil ou un arrêt cardiaque, ou autre durant mon sommeil, cette nuit-là?

    Peut-être me prendrez-vous pour une déséquilibrée. C'est votre avis, mais, les expériences que j'ai vécues, je ne vous les souhaite pas forcément, non plus. A tout le moins, certaines....

    Chez certains peuples moins intellectualisés que nous, ils "savent" encore pas mal de choses que nous ignorons... N'empêche... Du coup..... On se sent mal, qd ça arrive!

    Au fait, on n'enterre pas les morts avant trois jours, car, l'âme est sensée encore errer aux alentours, il me semble....

    RépondreSupprimer
  15. Merci pour votre témoignage.
    J'ai reconnu votre façon de vous débattre qui était aussi la mienne. Je me débattais contre une forme noire qui voulait m'emmener (la mort)
    et comme moi vous vous être débattue pour votre enfant.
    C'est une expérience sur le fond, semblable à la mienne.
    J'en déduis que l'amour pour un enfant est plus fort que tout ce qui peut nous arriver, on veut vivre pour cet enfant qu'on aime par dessus tout.
    merci !

    RépondreSupprimer
  16. De rien, Myckye...
    Cette expérience est très ancienne, à 'échelle d'une vie humaine, elle date de plus de trente ans... Je n'en avais non plus jamais parlé sur le net,.
    Et à très peu de personnes, d'ailleurs.... Car on se ferait vite passer pour folle! Ceci dit, j'ai lu le livre de Moody APRES mon expérience, et c'est là que je me suis dit : glups : j'étais en train de mourir, peut-être?
    Mais donc, quand on meurt, on va vraiment "ailleurs"....
    Mais, depuis cette expérience, j'ai une sensibilité exacerbée, et vous?

    RépondreSupprimer
  17. Non, au contraire, je suis plutôt calme.
    Je pense que j'arrive à voir la vie avec beaucoup de détachement, je ne suis plus du tout attachée aux choses matérirelles ; je peux quitter la vie demain, je ne suis attachée à rien si ce n'est l'amour que j'ai pour mes proches et tout le monde en général.

    Cette NDE est pour moi un sujet sensible qui m'a transformée. J'ai été sauvée par le sacrement des malades et par Dieu qui a répondu à mes prières, je ne peux l'oublier.

    Je ne peux répondre à la question si vous étiez en train de mourir, c'est vous qui le savez si d'après le vécu, mais c'est possible.

    Je confirme, quand on meurt, c'est le corps qui meure, l'enveloppe, "les habits" qu'on avait sur cette terre, l'esprit lui continue à vivre, il n'y a pas de mort pour lui, vous continuez à être consciente comme avant, vous êtes dans une autre vie, une autre dimension
    .
    J'ai perdu ma mère il y a quelques années, Croyante elle aussi, j'ai appelé un prêtre. Lorsque que celui-ci a quitté la chambre, j'ai vu ma mère complètement détendue, elle n'avait plus les mains crispées, son visage aussi était lui aussi détendu. Elle est décédée dans la nuit, sereine.
    Je l'ai approchée sans peur, avec l'amour que j'avais pour elle, je la sentais toujours là, mais invisible à mes yeux.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !