vendredi 29 juillet 2011

Le Japon dément (du verbe "démentir"...)

Romandie News

Le Japon dément toute censure autour de l'accident nucléaire de Fukushima


TOKYO - Le Japon a catégoriquement démenti vendredi des articles publiés à l'étranger l'accusant de vouloir censurer sur l'internet toute information négative à propos de la crise nucléaire de Fukushima.

Au cours des dernières semaines, plusieurs médias et sites internet occidentaux ont affirmé que le gouvernement nippon avait fait adopter une loi prévoyant de supprimer les mauvaises informations circulant sur la Toile à propos du grave accident survenu à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi après le séisme et le tsunami géant du 11 mars dans le nord-est de l'archipel.

Chikako Ogami, porte-parole de l'Agence de l'énergie, a démenti l'adoption d'une telle loi. Notre gouvernement ne censurera jamais l'information. Ce sont des articles erronés, a-t-elle dit à l'AFP.

Mme Ogami a expliqué que des fonds spéciaux avaient été réservés sur le budget destiné à la reconstruction des zones dévastées du Tohoku (nord-est), qui lui a bien été adopté par le Parlement. Mais cet argent est destiné, selon elle, à assurer une veille des sites internet afin que les autorités soient alertées sur toute information inexacte susceptible de véhiculer des rumeurs nuisibles aux habitants de la préfecture de Fukushima.

Nous n'avons aucunement l'intention de demander aux fournisseurs d'accès à internet ou aux gérants de sites de supprimer ce genre d'informations ou de punir ses auteurs, a-t-elle tenu à souligner. Nous allons simplement donner des explications sur notre propre site et sur notre compte twitter.

C'est la société Asatsu DK, un important publicitaire japonais, qui, suite à un appel d'offres, a remporté le contrat de 70 millions de yens (630.000 euros) et sera ainsi chargé de cette veille internet jusqu'à fin mars 2012.

La centrale Fukushima Daiichi a été gravement endommagée par une vague géante de 14 mètres déclenchée par un séisme de magnitude 9 survenu au fond de l'océan Pacifique le 11 mars.

Quatre de ses six réacteurs ont commencé à chauffer dangereusement, provoquant des explosions et des rejets radioactifs dans l'atmosphère et dans la mer. Quelque 80.000 personnes ont dû être évacuées dans un rayon de 20 km autour de la centrale.

Certains habitants de Fukushima se sont plaints de rumeurs affirmant qu'ils risquaient de contaminer d'autres personnes s'ils voyageaient en dehors de la préfecture.

Les agriculteurs locaux sont également victimes de l'embargo imposé pour certains légumes, produits laitiers et maintenant la viande de boeuf originaires de la région. Cette mesure a jeté le soupçon sur l'ensemble des produits étiquetés en provenance de Fukushima.

(©AFP / 29 juillet 2011 07h06)


7 commentaires:

  1. Annecy 29 juillet 2011 0,14

    Question : Y-a-t-il une pile dans le compteur liégeois qui reste coincé depuis le début sur 0,11 µSv/h ?

    RépondreSupprimer
  2. Voilà qui va ravir les anti-nucléaire :

    Nucléaire: EDF va doubler ses investissements dans les centrales françaises.

    PARIS - EDF, qui a engrangé un bénéfice semestriel en hausse de 54%, a présenté vendredi un plan stratégique pour la période 2011-2015, qui prévoit notamment de doubler ses investissements pour augmenter la durée de vie de ses centrales nucléaires en France et renforcer leur sûreté.

    (Suisse Romande)

    RépondreSupprimer
  3. Le Japon dément ! !
    C'est vraiment démentiel !!
    Le Japon pollue la planète entière et assassine à petit feu 5 milliards d'être humain et dément censurer la situation réelle ! Quelle honte !
    Ils devraient se faire harakiri !!
    épicétou !!!rien à en tirer de ses ordures !!!

    RépondreSupprimer
  4. Mais ils se font hara-kiri.
    Hara-kiri aujourd'hui pleurera demain.

    RépondreSupprimer
  5. Korrigan,
    Notre ami Titi de Liège m'avait expliqué que c'était une moyenne de plusieurs mesures, ce qui peut expliquer le 0.11 basique.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !