vendredi 22 juillet 2011

Où est l'info, où est la désinfo?

La famine menace la Corne de l’Afrique

Ravagé par la guerre civile et la sécheresse, la Somalie connaît une terrible crise alimentaire.

Ava Djamshidi | Publié le 22.07.2011, 07h00

Le spectre d’une catastrophe humanitaire plane sur la Corne de l’Afrique. Au Kenya, en Ethiopie, à Djibouti et surtout en Somalie, près de 12 millions de personnes vivent désormais sous la menace d’une terrible disette. A l’origine de cette crise alimentaire, une sécheresse, la pire depuis soixante ans, qui a fait bondir le prix de la nourriture et affamé des populations déjà vulnérables.
La situation est particulièrement dramatique en Somalie, ravagée par une guerre civile qui dure depuis 1991. Dans ce pays privé d’Etat central, près de 1,5 million d’habitants ont quitté leurs villages pour gagner les grandes villes, depuis deux mois.

L’instauration d’un pont aérien

Les réfugiés affluent par dizaines de milliers vers les camps humanitaires de Somalie, d’Ethiopie et du Kenya. La communauté internationale commence à se mobiliser. Hier, le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence de l’ONU, a annoncé l’instauration « dans les prochains jours » d’un pont aérien pour fournir une aide alimentaire spéciale aux enfants de Mogadiscio, la capitale du pays. Le secrétaire général, Ban Ki-moon, a également appelé les pays donateurs à se mobiliser, précisant qu’il fallait réunir 1,6 milliard de dollars sans délai.

Mais la tension qui règne dans le pays ne facilite pas le travail des humanitaires. Depuis 2009, les insurgés islamistes contrôlent les zones frappées par la famine et empêchent les ONG d’y accéder. Une interdiction toutefois levée mercredi, lorsque l’ONU a déclaré l’état de famine dans deux régions du sud, celles de Bakool et du Bas Shabelle. Les insurgés shebab n’ont toutefois pas l’intention de marquer une trêve. Ces islamistes affiliés à Al-Qaïda poursuivent le conflit sanglant qui les oppose au gouvernement de transition. Hier, ils ont enlevé une ministre qui venait d’être nommée.

Le Parisien

Source

Il n'y a "pas de famine" en Somalie selon les insurgés islamistes

LEMONDE.FR avec AFP | 22.07.11 | 10h56

"Ce qui est déclaré par l'ONU est faux à 100 %". D'après les insurgés islamistes shebab, "il y a une sécheresse en Somalie mais pas de famine". Aucune raison donc que les organisations humanitaires interdites en Somalie par les rebelles affiliés à Al-Qaida dans le passé ne reviennent dans les régions qu'ils contrôlent. Ces groupes "ne sont pas les bienvenus", a déclaré le porte-parole des shebab, Sheik Ali Mohamud Rage, sur une radio somalienne.

Le Programme alimentaire mondial (PAM), une agence spécialisée de l'ONU, a annoncé jeudi le lancement "dans les prochains jours d'un pont aérien" pour fournir une aide alimentaire spéciale aux enfants de la capitale somalienne, Mogadiscio, "qui en ont un besoin désespéré".

Une gravissime sécheresse frappe quelque 12 millions de personnes dans la Corne de l'Afrique, selon les Nations unies. En Somalie, la crise est aggravée par des conflits incessants et l'ONU a déclaré mercredi frappées de famine deux de ses régions du Sud contrôlées par les shebab – le sud de Bakool, et Lower Shabelle.

Un haut responsable shebab, sous couvert d'anonymat, avait salué la prise de position de l'ONU mercredi. "La déclaration de famine dans des régions de Somalie par l'ONU est bienvenue et nous voudrions voir l'aide arriver jusqu'à la population," avait-il dit.

Source

5 commentaires:

  1. et les prix de la bouffe qui ont augmentés en un mois de 300% c'est qui ? les islamistes ou ces enfoirés de boursico-tueurs ?

    En arriver à prier pour que l'ONU débarque, c'est comme demander l'extrême onction.

    Z

    RépondreSupprimer
  2. http://www.renovatiotv.com/blog,thierry-meyssan-la-re-colonisation-de-l-afrique-a-deja-commmence-russia-tv-12-juillet-2011,991705224.html

    allez un bon coca , un prozac et au lit ...

    RépondreSupprimer
  3. A part larguer des marshmallows par parachutes de très haut, je ne vois pas comment l'aide humanitaire va arriver à Mogadishu ou ce sera un bain de sang comme en 1993.

    RépondreSupprimer
  4. Fô envoyer des faucons, noirs, de préférence, avec des blancs dedans,
    ai mon brevet,
    des volontaires ?
    Auguste

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !