dimanche 3 juillet 2011

Independance Day

C'est la fête nationale des États-Unis, celle qui est la plus célébrée, le 4 juillet (1776).
Mike Adams de Natural News nous brosse un portrait sans concession, comme à son habitude, de l'état de l'Amérique d'aujourd'hui.

Texte un peu long, mais à mon sens intéressant, car ne disait-on pas que ce qui se passe aux US arrive chez nous 10 ans (ou moins) après ?




Fait historique : le Jour de l'Indépendance est une célébration de la liberté de la part d'un gouvernement tyrannique

(NaturalNews) Joyeux 4 juillet, mes amis américains. C'est le Jour de l'Indépendance ce week-end !
Indépendant de quoi, vous allez me dire ? Car même une histoire un brin révisionniste enseignée dans les écoles publiques admet facilement que le 4 juillet est la célébration d'une indépendance venant d'un gouvernement tyrannique sous la domination britannique.

Et une tyrannie de quel type, spécifiquement ? Et bien, du type qui implique des fouilles sans mandat dans les maisons, où les agents du gouvernement peuvent venir valser dans votre maison sans raison et faire une fouille sans mandat du tribunal. C'est une forme de terrorisme gouvernemental mené contre les gens, et quand les USA ont déclaré leur indépendance de la domination britannique, ils ont adopté un nouveau règlement chez eux qui interdit des actions tyranniques de ce genre.

Ce règlement s'appelle le 4ème Amendement. Il protège les citoyens des fouilles et saisies illégales entreprises par un gouvernement tyrannique sans foi ni loi.
Oui, malheureusement, juste pendant ces derniers dix ans, le gouvernement US a expulsé le 4ème Amendement et est revenu à opérer exactement comme les tyrans britanniques vaincus ! Aujourd'hui aux États-Unis, les agents de la TSA dans les aéroports font des fouilles illégales sur les voyageurs de manière routinière, sans mandat de fouille, sans justification et sans raison légale. Le TSA est devenu pour l'Amérique moderne ce que les tyrans britanniques étaient pour les colonies au 18ème siècle.
Mais il y a encore mieux. Aujourd'hui la police de l'Indiana a maintenant le « droit » confirmé par le tribunal de faire des fouilles sans mandat de maison en maison sans aucune raison valable. La cour suprême d'état y a déclaré que la police n'a plus besoin de mandats pour faire irruption dans les maisons et les fouiller pour n'importe quoi, n'importe quand, pour n'importe quelle raison !

Même pire, les cours ont fait aussi des règlements qui disent que vous ne pouvez empêcher une entrée illégale chez vous par un officier de police – même si cet officier de police commet un crime en entrant par effraction chez vous !
La brutalité policière est maintenant si répandue et commune à travers les US que la police frappe, arrête, utilise le taser et charge des adolescents qui ont des problèmes d'élocution !
Certains policiers sont si peu éduqués qu'ils interprètent un défaut d'élocution comme une sorte de moquerie ou de manque de respect.
Tous les flics ne sont pas mauvais, bien sûr. La plupart sont des citoyens qui travaillent dur et qui accomplissent un boulot ingrat pour un salaire largement insuffisant. Ils mettent leur vie en jeu pour conserver une sécurité à nos communautés locales, et ils méritent nos remerciements pour cet effort. Mais, les mauvais flics en augmentation semblent perdre leur sang-froid et oublient qu'ils sont supposés servir le public, et non de le terroriser comme une sorte de gang porteur d'insignes de voyous du gouvernement.
Les protections du 10ème Amendement

Après la Guerre de l'Indépendance, d'autres règlements ont été écrits pour la nouvelle constitution US pour assurer les gens qu'ils ne seraient pas abusés par les tyrans du gouvernement. Le 10ème Amendement a donné des droits aux états, limitant le rôle du gouvernement fédéral dans les questions de contrôle local.
Mais le gouvernement fédéral dit maintenant qu'il a le pouvoir suprême sur tous les états, et s'introduit lui-même en force dans les états grâce à des choses comme les programmes d'écran dans les aéroports (TSA) et la prohibition nationale de la marijuana, utilisant des agents fédéraux de la DEA (lutte contre les stupéfiants) qui font des rafles dans les centres médicaux anti-drogue légalement autorisés par l'état. Le gouvernement fédéral, en d'autres mots, ne respecte pas la moindre loi d'état.

Des efforts sont entrepris pour réaffirmer les droits des états et annuler le contrôle tyrannique du gouvernement fédéral. Il existe un « centre du 10ème amendement » dont le travail est de protéger la liberté des citoyens dans chaque état.
La réforme de santé d'Obama et la tyrannie économique

Le gouvernement fédéral est engagé aussi maintenant dans une tyrannie économique en obligeant les citoyens à acheter un contrat d'assurance santé provenant d'un système de « soins de maladie » qui a échoué et qui ne fonctionne même pas ! Il s'appelle « Obamacare » et les cours font des lois pour que le gouvernement fédéral ait maintenant ce pouvoir de mandater tous les américains à acheter tous les produits privés que le gouvernement leur ordonne.

Une étape de plus et vous verrez bientôt le gouvernement ordonner à tous les américains d'acheter une voiture fabriquée aux US, ou d'acheter une assurance vie mandatée par le gouvernement, ou d'acheter une nouvelle maison pour relever le marché de l'immobilier. Derrière cette bizarre interprétation de la Clause de Commerce il n'y a absolument rien que le gouvernement ne puisse contrôler de votre vie tant qu'il peut arguer d'un impact économique. Le gouvernement peut même vous forcer à arrêter de cultiver des céréales sur votre propre terre, même si vous ne le vendez pas à l'extérieur !
Ceux qui refusent d'acheter ce que le gouvernement leur ordonne seront punis économiquement ou même emprisonnés dans des « prisons pour dettes ». C'est la nouvelle Amérique, avec un gouvernement qui peut maintenant vous dire comment dépenser la part en baisse de vos revenus qu'ils n'ont pas déjà confisqué avec les impôts.
La liberté d'expression est censurée systématiquement en Amérique

Pour ne rien épargner du 1er Amendement, le gouvernement tyrannique actuel censure aussi fortement la liberté d'expression. Rappelez-vous tous les gens qui ont été arrêtés pour avoir dansé le slow au Mémorial Jefferson ?

Ou comment le gouvernement US arrête et emprisonne les fabricants de compléments alimentaires qui disent la vérité sur les bénéfices pour la santé de leurs produits sur leurs propres sites web ?

Cerise sur le gâteau, nous avons maintenant des « zones de liberté d'expression » où vous êtes circonscrit pour manifester hors caméra et en dehors de tout événement important. Plus, le gouvernement fédéral fait activement des raids et ferme des sites web qui donne des liens d'autres sites où vous pouvez enregistrer des films ou payer pour voir des manifestations. C'est fait sans aucun mandat ou le moindre jugement en bonne et due forme.

La liberté d'expression est dans le collimateur, et peu importe que votre discours soit à gauche, à droite ou au milieu. Si cela met en cause les actions illégales du gouvernement ou ses politiques, vous serez taxés de censure.


Guerres illégales

Pour finir en beauté, le président Obama est maintenant engagé dans une guerre illégale contre la Libye, et l'homme est si incroyablement arrogant qu'il dit que ses actes n'ont même pas besoin d'être approuvés par la constitution !

« Il a pu y avoir une époque où une question sérieuse était de savoir si la Résolution du pouvoir de faire la guerre (http://www.lemonde.fr/libye/article/2011/06/14/les-parlementaires-americains-veulent-limiter-les-pouvoirs-d-obama-sur-les-operations-en-libye_1535720_1496980.html) était constitutionnelle » a dit récemment Obama dans une conférence de presse. « Je n'ai pas pas besoin de cette question ».

En d'autres mots, Obama pense qu'il est le roi, juste comme le Roi d'Angleterre que nous avons combattu par une révolution au 18ème siècle. Obama pense qu'il n'a pas besoin de suivre les lois, violant par là son rôle de locataire de notre république, qui est une nation basée sur des lois qui s'appliquent à tout le monde, incluant ceux qui la gouvernent.

Quand le président élu des USA déclare que ses actes n'ont même pas besoin d'être revu sur le plan constitutionnel, la république est perdue. Est-ce que ce gars se souvient au moins qu'il a fait le serment de faire respecter et de défendre la constitution lors de son premier serment en tant que président ?
Le Patriot Act – Le cadeau de George Bush pour la liberté

Aucun discours sur la liberté ne doit, en Amérique, faire référence au Patriot Act, voté sous le président Bush dans le prolongement de l'attaque false-flag du 11 septembre. Le Patriot Act est à la liberté ce que le napalm est à la paix.

Le Patriot Act révoque de manière spécifique tous les droits énumérés par la déclaration des droits pour toute personne que le gouvernement accuse d'être impliquée dans le « terrorisme » sous toutes ses formes, ce qui peut inclure des manifestations par les défenseurs des droits des animaux ou même de faire un concours de pets avec vos potes assis en avion.

Le Patriot Act ramène l'Amérique aux jours où la règle du Roi était qu'il soit le seul habilité à accorder le droit de gouverner (par Dieu, pas moins) et qu'il en soit pourtant lui-même exempté. Voici la situation en Amérique aujourd'hui, où les agents du gouvernement tels que la FDA, la DEA, la TSA, le FCC, le FTC, l'EPA et l'USDA et beaucoup d'autres s'engagent systématiquement à des actes criminels contre le Peuple, contre la nature et contre la loi. Ils continuent pourtant à se sortir impunément de ces crimes parce qu'ils ne répondent à aucune loi (et le Peuple ne les tient jamais pour responsables)
Que célébrez-vous ce 4 juillet ?

Pour résumer, si vous célébrez le Jour de l'Indépendance en Amérique, vous célébrez le résultat d'une guerre révolutionnaire violente contre un gouvernement tyrannique dont les crimes contre le Peuple ont tous été recréés directement à la maison, via le gouvernement américain !

Après avoir combattu pour l'indépendance, nous déposons les armes et abandonnons nos libertés. La masse des moutons a oublié ce que signifie de vivre libre, et a permis à un gouvernement tyrannique de la traiter avec le même dédain que l'empire britannique l'a négocié comme une routine.
La situation est devenue si perverse en Amérique que l'acte même d'être « patriote est aujourd'hui considéré comme une idée marginale, presque comme une claque à un soi-disant « terrorisme fait à la maison ». Dans la même veine, des avocats du Grand Gouvernement suggèrent même que célébrer le Jour de l'Indépendance est en soi le mal. L'éditeur d'un magazine progressif éminent (je n'en donne pas le lien parce qu'ils ne méritent pas le crédit d'un lien) a même dit récemment « Mon coeur ne bat pas plus vite aux accords de Star Spangled Banner (hymne américain), encore moins à la vue d'un F-16 volant dans le ciel pour donner le coup d'envoi du spectacle. Vous voyez, je ne crois pas au patriotisme. Vous pouvez m'appeler non-patriote si vous voulez, mais je suis réellement anti-patriote. »

Dans un sens, l'éditeur fait la remarque pertinente que le patriotisme sans âme comme une sorte de vénération d'un programme déformé du gouvernement (patriotisme à la Hitler) est une chose destructive, vraiment. Mais le Jour de l'Indépendance ne concerne pas le patriotisme sans âme ; il concerne la reconnaissance des sacrifices que nos ancêtres ont fait pour nous délivrer une république libre que nous aurions du maintenir pendant plus longtemps que deux siècles. Malheureusement, ce qui a été une fois une république libre est devenu aujourd'hui l'état policier du Grand Gouvernement. Et le 4 juillet est devenu pour la plupart des américains rien de plus qu'une excuse pour manger des hot dogs qui donnent le cancer et en regardant les belles couleurs exploser dans le ciel.
Le Grand Gouvernement est l'ennemi de l'indépendance et de la liberté

Paul Revere a averti une fois « les britanniques arrivent ! » Ce qu'il ne pouvait jamais imaginer est qu'en 2011, un avertissement de loin plus approprié serait « le gouvernement arrrive ! »

Verrouillez vos portes et fermez vos fenêtres; rentrez le chien et éteignez vos lumières. Le gouvernement arrive près de votre maison et ils n'ont besoin d'aucun mandat ni d'une quelconque justification pour vous tirer dessus dans votre couloir ou kidnapper votre fille adolescente, simplement parce que vous refusez de la droguer avec des psychotropes.

Le bras droit exécutant du Grand Gouvernement menacera de tirer sur vous si vous télécharger une vidéo de leurs crimes tyranniques contre le Peuple. Ils vous appliqueront le taser si vous êtes paraplégique et de ce fait ne pouvez sortir de votre fauteuil roulant. Si vous ne rampez pas devant la fausse autorité du gouvernement aujourd'hui, vous serez agressés, intimidés, censurés et ensuite inculpés d'avoir interférer avec le boulot de la police en essayant de vous comporter en citoyen informé et de servir pour le plus grand bien de la société.

Dans le même temps, le gouvernement fédéral est l'élément criminel qui arme les gangs de drogue au Mexique avec des dizaines de milliers d'armes à feu qui servent maintenant dans l'autre sens aux USA. Ceci a été aujourd'hui ouvertement admis par les agents de l'ATF à qui les responsables de Washington ont ordonné de faire ainsi, et NaturalNews publiera bientôt un compte-rendu détaillé de cette histoire.

Tout cela pour dire que le Jour de l'Indépendance qui signifiait jusqu'à présent quelque chose n'est aujourd'hui qu'une exhibition superficielle pour la populace qui a oublié ce qu'il voulait dire – une population qui rampe aux pieds de ses maîtres et accueille pourtant davantage de tyrannie au fur et à mesure de nouvelles élections. Pour qui votera-t-elle à la prochaine élection ? Sauf si le nom du candidat se termine par « Paul », cela n'a que peu d'importance, parce que presque tous les politiques de Washington aujourd'hui est un traître aux principes fondateurs de l'Amérique – et un traître à la liberté elle-même.

Presque tous ont voté le Patriot Act, par exemple, et ils continuent de voter pour l'étendre à chaque occasion. Il n'y a jamais assez de sécurité, semble-t-il, dans une nation qui fait la propagande d'une fausse « guerre contre la terreur » comme stratégie primaire pour esclavagiser son propre peuple. La corruption de Washington D.C. - et le nom de Harry Reid me vient à l'esprit pour une quelconque raison – est en vérité légendaire.

Nous vivons les derniers jours de l'empire romain, au moment exact où il commence son effondrement. L'Histoire se demandera comment tant de gens parmi nous auront été si aveugles à ce qui s'est passé sous nos yeux. La réponse, bien sûr, est que les gens étaient si aveuglés par les feux d'artifice pour arriver à penser au symbole qu'ils représentaient.

Et oui, au cas où vous vous êtes posé la question, la photo présentée sur cet article est une photo de moi me tenant derrière un drapeau américain qui masque ma bouche. Le symbolisme ici devrait être évident : que dans l'environnement politique actuel du Grand Gouvernement, nous sommes tous supposés croire qu'être « patriote » signifie fermer sa (g....) bouche et ne rien dire.

Je dis que ce sont des c...ies. Le patriotisme va de pair avec parler à nos esprits. Ce n'est que pour la liberté d'une nation que cela vaut le coup de se battre pour elle.
Traduit par Hélios

6 commentaires:

  1. Excellent ! Puis-je me permettre de le reprendre pour le faire tourner sur FessedeBouc par exemple en donnant ton lien évidement ;)

    RépondreSupprimer
  2. yes we can...

    tout est dit ...

    RépondreSupprimer
  3. En faillite, le gouvernement du Minnesota cesse ses activités:

    "Faute de pouvoir équilibrer son budget, comme le lui ordonne la Constitution, l'État américain du Minnesota a été forcé de fermer la plupart des services publics. Peuplé de 5,3 millions d’habitants et grand comme la moitié de la France, le Minnesota présente un trou de 5 milliards de dollars dans ses caisses"

    http://www.rfi.fr/ameriques/20110702-faillite-le-gouvernement-minnesota-cesse-activites

    RépondreSupprimer
  4. Oui, bien sûr, Meth, mes traductions n'ont pas de copyright, du moment qu'on cite le BBB !

    RépondreSupprimer
  5. http://la-dissidence.org/2012/09/04/johan-livernette-la-verite-qui-rend-libre/

    = 3 vidéos...si vous avez le temps !!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !