dimanche 31 juillet 2011

Au Japon, l'espoir d'une décontamination par les algues

On peut penser à appliquer le procédé aussi pour nous, si besoin.

Fukushima : l’espoir d’une décontamination par les algues

Par Jean-Emmanuel Rattinacannou, Futura-Sciences
 
À Fukushima, l’espoir pourrait venir du côté des algues. L’espèce microscopique Parachlorella sp. binos, testée dans des universités japonaises, aurait la capacité d’absorber et de fixer rapidement des éléments radioactifs. Une piste pour traiter les millions de litres d’eau contaminée stockés à terre et, pourquoi pas ensuite, les eaux côtières.
  • Tout savoir sur les algues grâce à notre dossier
On connaissait les bactéries mangeuses de pétrole pour nettoyer les marées noires, voici des algues qui enlèvent les éléments radioactifs de l’eau ! Un nouveau produit de décontamination a été présenté mi-juillet par l'entreprise Kaneka et l'institut Kitasato. 

C’est que le long de la côte nord-est du Japon, autour de la centrale dévastée, la radioactivité s’étend toujours en mer. Et si selon Tepco, les eaux les plus contaminées ont été stockées à terre en attendant de trouver une solution, les fuites de la centrale entraînent toujours des rejets polluants dans l’environnement. 

Pour traiter les eaux les plus dangereuses, l’exploitant de la centrale, en partenariat avec Areva, a tenté d’utiliser des zéolites. Ces minéraux, grâce à leur très forte porosité, ont la capacité de retenir des polluants comme une éponge. Mais le procédé est long, très couteux et finalement peu efficace. 

Des algues comme liquidateurs
 
Les algues, elles aussi, fixent naturellement certains éléments de l’eau de mer, par exemple le calcium ou la silice que certaines utilisent pour fabriquer une enveloppe solide. C’est d’ailleurs une voie de concentration problématique des polluants le long de la chaîne alimentaire. Mais des chercheurs ont eu l’idée de renverser la situation : utiliser cette propriété des algues pour extraire les éléments radioactifs des eaux contaminées. Aux États-Unis il y a quelques mois, le choix des biologistes de l’université de l’Illinois s’est porté sur l’espèce Closterium moniliferum. Elle arrive à retenir le césium 90 et le strontium sous forme de cristaux que l'on peut ensuite récupérer. Au Japon cet été, des équipes de l'université Toho à Tokyo et de l'université Yamanashi à Kofu ont travaillé sur Parachlorella sp. binos.
L'algue Parachlorella sp. binos au microscope électronique. Dans le cercle jaune en haut à gauche, l'agrégat d'éléments fixés par l'organisme.
L'algue Parachlorella sp. binos au microscope électronique. Dans le cercle jaune en haut à gauche, l'agrégat d'éléments fixés par l'organisme. © Japan Biomass Corporation
Cette microalgue souvent symbiotique est déjà utilisée comme catalyseur de l'activité des micro-organismes pour dépolluer les déchets animaux et les boues. Face à la radioactivité, elle s’avère beaucoup moins chère et cinq à vingt fois plus efficace que les zéolites. En s’attaquant à une vingtaine d’éléments, elle paraît aussi plus appropriée à la situation japonaise que son homologue américaine. Des expériences réalisées sur un litre d'eau radioactive comparable à celle en attente de traitement à Fukushima sont prometteuses : 5 grammes d’algues déshydratées ont permis d’extraire environ 40 % du césium et de l'iode, ainsi que 80 % du strontium contenus dans l’eau en moins de 10 minutes. 

En aucun cas la solution miracle
 
Une bouffée d’air pour Tepco jusqu’ici relativement impuissant. L’exploitant de la centrale, associé à une entreprise spécialisée, aurait déjà commencé des tests grandeur nature. Mais si la récupération (au moins partielle) des éléments radioactifs dans les eaux contaminées est une belle avancée, elle ne règle en rien le problème. Ce procédé ne fait que réduire le volume de déchets de plusieurs millions de litres d’eau à quelques dizaines ou centaines de kilogrammes d’algues. 

En concentrant ainsi les éléments nocifs, il rend les déchets plus faciles à gérer mais aussi plus dangereux. En aucun cas il ne supprime ou ne « détruit » la radioactivité. Cette méthode n’est donc qu’une première étape dans une décontamination longue, voire impossible, de la zone. Reste enfin à savoir comment ces végétaux, vivants, vont réagir face aux fortes doses de rayonnements qu’ils devront affronter pour réaliser leur tâche…

Un barrage du sud Dakota en voie de rupture

Où l'on reparle de la centrale de Fort Calhoun.
Trouvé chez Jo, sur l'éveil 2011et retraduit à partir du site d'origine.


The Intel Hub
Shepard Ambellas
30 Juillet 2011


Il existe la possibilité d'une catastrophe avec les crues croissantes qui menacent le barrage du Lac Blanc dans le comté de Marshall, au Sud Dakota.
Les autorités de gestion des urgences ont peur que le barrage se rompe après que plusieurs éléments de la structure aient déjà été emportés par les puissantes inondations.

Des officiels locaux s'attendent à une perte totale du barrage.

ABC’s KSFY a rapporté :

Le Superintendant du comté de Marshall dit, ''ils ont dit qu'une partie du sommet a lâché, ou a été emportée par l'eau et il y a paraît-il un trou de bonne taille à peu près au milieu du barrage.''
Le barrage du Lac Blanc occupe entre 2000 et 2400 km² d'eau et sert à l'eau de boisson de villes et maintenant l'eau déborde au-dessus du déversoir du barrage à un débit excessif. ''Je ne sais pas si l'eau passe par-dessus ou si cela a explosé, mais cela causera des dommages définitifs aux champs agricole, aux routes du comté, aux routes communales qui n'en ont pas vraiment besoin.''
A environ 90 mètres du canal de dérivation passe la route 27, s'il  s'effondre et relâche des quantités inconnues d'eau près des fermes et des routes, ce serait catastrophique.
Le gouverneur a déclaré aussi une ''zone non navigable'' dans le comté de Marshall en raison des fortes pluies récentes qui ont été cause de l'ébranlement du déversoir de Marshall.
Les conditions sont toujours sous surveillance locale.
En raison de la fonte des neiges qui démarre dans le Montana (plus de 90 cm d'épaisseur), il faut s'attendre à une aggravation des crues le long du fleuve Mississippi dans les semaines à venir.

La centrale de Fort Calhoun est toujours menacée et The Intel Hub va continuer à surveiller la situation. Le niveau de crue dans la région de Fort Calhoun est d'à peu près 8 mètres selon les rapports chiffrés.

Les assos pour l'environnement se font entuber en douce

Vendredi 22 juillet 2011

Les assos pour l'environnement se font entuber en douce

 
 
Les mauvais coups se font généralement le 14 juillet ou le 15 août. C'est encore plus tentant en période de crise majeure, comme actuellement. C'est sans doute pour cette raison que le Journal officiel du 13 juillet publie un nouveau décret concernant les associations.
Celui-ci fixe les modalités d'application au niveau national de la condition prévue au premier point del'article R.141-21 du code de l'environnement, concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l'environnement dans le cadre de certaines instances.
Pour pouvoir participer, une association devra désormais compter au moins 2 000 adhérents. Quant aux associations d'utilité publique, elles devraient exercer leur action sur la moitié des régions au moins, et disposer d'un minimum de 5 000 donateurs, pour pouvoir se faire entendre.
Les seuls organismes ayant le droit de faire entendre leur voix sur les politiques environnementales sont des organismes publics au sein desquels seules ces grandes associations ont le droit d'être représentées. De plus, l'Etat s'octroie le droit de vérifier les conditions de financement des associations pour s'assurer « de leur indépendance ».

Les assos les plus gênantes pour les lobbies handicapées

Ce texte est liberticide au regard de la liberté d'association ou plus précisément du droit des associations à se faire entendre. Il exclut en particulier toutes les associations d'experts qui ont fait l'essentiel du travail en termes d'alerte au cours des dernières années.
Mouvement des générations futures – Criirad, Criigen, réseau santé environnement, Inf'OGM, pour n'en citer que quelques-uns – n'auront aux termes de ce texte plus le droit de participer, voire plus le droit d'être agréés puisque c'est l'agrément au titre de l'environnement lui-même qui est touché par ce décret scélérat.
Autrement dit, non seulement aucun texte de protection des lanceurs d'alerte n'a jamais été pris par ce gouvernement, du temps de monsieur Borloo comme a fortiori du temps de madame Kosciusko-Morizet, mais plus encore, c'est la capacité des associations les plus dérangeantes pour les lobbies défendus par le gouvernement qui est ici mise en cause. En effet, sans agrément, la capacité de porter plainte avec constitution de partie civile reste très réduite. Dans ces conditions, les procès mettant en cause ces lobbies deviennent beaucoup plus difficiles.
De la même manière, le fait que les agréments soient conditionnés par le nombre de personnes rendra très difficile la tâche des associations locales, constituées contre tel ou tel projet, telle ou telle infrastructure. Les préfets pourront toujours soutenir qu'elles ne remplissent pas les conditions.
Ainsi le gouvernement s'est-il attaqué avec efficacité, une fois encore, aux modestes contre-pouvoirs que notre pays compte encore.
Référence concernant l'arrêté du 12 juillet 2011 fixant les modalités d'application au niveau national de la condition prévue au 1° de l'article R. 141-21 du code de l'environnement concernant les associations et fondations souhaitant participer au débat sur l'environnement dans le cadre de certaines instance (JORF n°0161 du 13 juillet 2011, page 12 154).

Trouvé sur le blog de Sylvie Simon 

samedi 30 juillet 2011

Un dernier mot sur le Japon ce soir

Pour signaler un énième  séisme de 6.4 (sans risque de tsunami) au large de Fukushima.
Profondeur 42 km.

La carte des séismes récents au Japon (agence météo du Japon):

Le cheval d'orgueil


La photo que j'ai mis en bannière du blog provient d'une collection éditée par les archives départementales des Côtes d'Armor, département de mon actuel domicile.

Elle m'a beaucoup interpellée et m'a remis en mémoire ''Le cheval d'orgueil''.

Ce livre de Per-Jakez Hélias,(Pierre-Jacques) paru en 1975,

est l'un des premiers que j'ai lu en débarquant sur la terre bretonne en 1979. En hommage à ce pays et aussi pour comprendre l'âme de ses habitants. En débarquant dans un petit bourg morbihannais au nom bien breton, il nous aura fallu environ six mois pour nous faire accepter, nous les parisiens de la grande ville. Le village vivait encore au pas des chevaux. Le fermier d'en face, M. Jan, avait toujours sa vieille jument de trait, Pompon (toutes ses juments s'appelaient ainsi) qu'il était allé chercher, comme toutes les autres, à pied à Belle-Isle en mer, à près de 20 km de sa ferme.

Per-Jakez Hélias raconte son enfance pauvre dans un village du pays bigouden (là où les femmes rivalisaient d'astuce pour avoir une coiffe plus haute que celle de la voisine), Pouldreuzic.
Le livre a été écrit en breton puis traduit en français. Claude Chabrol s'en est inspiré pour faire un film en 1980 (où je n'ai pas retrouvé l'ambiance du livre).

Voici un commentaire du livre et un extrait :
" Trop pauvre que je suis pour posséder un autre animal, du moins 'le Cheval d'Orgueil' aura-t-il toujours une stalle dans mon écurie ".
Ainsi parlait à l'auteur, son petit-fils, l'humble paysan Alain Le Goff qui n'avait d'autre terre que celle qu'il emportait malgré lui aux semelles de ses sabots de bois. " Quand on est pauvre, mon fils, il faut avoir de l'honneur. Les riches n'en ont pas besoin. " Et l'honneur consiste à tenir et à faire respecter son rang, si humble soit-il. L'auteur a grandi dans ce sentiment. Avant d'apprendre le français, il a été élevé en milieu bretonnant, dans une société qui vivait selon un code strictement établi. Il n'enseigne pas, il raconte minutieusement comment on vivait dans une "paroisse" bretonnante de l'extrême Ouest armoricain dans la première moitié de ce siècle. Il nous fait partager sa profonde conviction: ceux qui jugent les paysans comme des êtres grossiers sont eux-mêmes des esprits sommaires et naïfs. Il affirme que ce sont des siècles de mépris culturel qui ont fini par déclencher jacqueries et révoltes chez les paysans de notre pays. Et puis, un jour,"le Cheval d'Orgueil" a secoué furieusement sa crinière !
Le poupon au maillot

''Marie-Jeanne Le Goff commence à me lever à l'âge de trois mois. Le bonnet blanc à trois quartiers de mon baptême a été remplacé par un bonnet noir de même façon sur lequel on a cousu des cabochons et des perles de verre. On me revêt d'une robe violette plus longue que moi, mais il faut bien penser que je grandirai. Là-dessus, un tablier ivoire avec des poches, oui messieurs! Des collerettes, j'en ai bien une demi-douzaine, sorties du crochet de ma mère et prévues, elles aussi pour aller jusqu'à mes trois ans. Ces collerettes ne peuvent servir à baver à cause des dessins à jour qui laissent passer tout ce qu'on veut. Elles sont là simplement pour l'orgueil. L'ennui, c'est que ma mère, en dehors des dimanches, n'a pas beaucoup le temps de m'habiller. Et la cérémonie de l'habillage est si longue, avec toutes ces épingles, qu'à la fin de l'opération nous sommes fatigués tous les deux. Alors, elle me déshabille et me remet au lit avec mon maillot serré. Ce maillot, je l'ai gardé un an…''

Inondations au Japon

Je vous en avais parlé ce matin, mais ça n'a pas l'air de s'arranger...
Pauvres japonais, ils avaient bien besoin de ces intempéries en plus des irradiations.
Un autre typhon (MUIFA) est en cours dans le Pacifique et se dirige vers le sud du Japon, comme le montre l'image ci-dessous :


Jean-Pierre Petit a ajouté des informations sur le Japon (et Fort Calhoun), dont voici un extrait :

Selon Monsieur Hiroaki Koide de l’Université de Kyoto, la situation de la centrale de Fukushima est désespérée :

« Je pense que le corium, mélange fondu à base d’uranium, a endommagé le fond des cuves et qu’il s’infiltre au travers du béton et se diffuse dans la terre. Le combustible du cœur des réacteurs ne fond pas à moins de 2800 degrés (la radioactivité empêche la mesure de la température actuelle).

Il y a à peu près cent tonnes de corium. Les cuves de pressurisation et les métaux utilisés pour l’enceinte du bâtiment fondent à 1500 degrés. Il est donc probable que le corium soit tombé au fond des cuves, qu’une partie ait attaqué le sol et qu’une autre partie se soit mélangée avec l’eau contaminée, entraînant la fonte des murs.

Le combustible fuit à l’extérieur des réacteurs et diffuse une forte radioactivité dans l’environnement. M. Koide qualifie cette situation catastrophique de "melt-out ".

Si le corium attaque les nappes phréatiques, on aura beau refroidir, cela n’empêchera pas la radioactivité de s’étendre. Il faut stopper cette infiltration souterraine afin de ne pas contaminer l’océan. Ne faut-il pas envisager de construire une enceinte souterraine autour de la centrale ? Cela protègerait les nappes phréatiques du corium et des sols contaminés."

Comme nous l’avons dit plus haut, rien n’a été construit en cas de fonte d’un réacteur, ni au niveau des enceintes, ni au niveau des cuves. C’était dès le départ un échec assuré. C’est pour cela qu’il faut envisager des mesures pour le cas où nous entrerions dans la phase « melt down » car ce n’est qu’une question de temps pour que le corium s’échappe des cuves, perce les enceintes extérieures et s’infiltre dans les sous-sols de la centrale. »"
J'ajouterais que personne ne connaît l'état de fissuration des radiers en béton, de 8 mètres d'épaisseur, sur lesquels sont construits les réacteurs. Un séisme de force 9 fissure ... n'importe quoi.
Par contraste l'AIEA (Agence Internationale pour l'Energie Atomique) salue les progrès réalisés par TEPCO dans sa "feuille de route", dans but de but de maîtriser la situation en 2012. 
-----------------------------------------------
Romandie News

Inondations au Japon: un premier mort et 300.000 personnes pressées d'évacuer

TOKYO - Les inondations au Japon ont fait un premier mort samedi et près de 300.000 personnes ont été invitées à quitter leur maison en raison des intempéries, déjà responsables de la mort de dizaines de personnes dans la péninsule coréenne.

Le corps d'une première victime japonaise, un homme de 67 ans, a été retrouvé mort noyé samedi à Tokamachi, dans la région de Niigata (centre).

Nous avons trouvé une voiture tombée la nuit dernière dans la rivière Nakasawa (...) et le corps de son conducteur un peu plus en aval ce matin, a indiqué la police.

Quatre autres personnes sont portées disparues dans cette région, dont une femme de 93 ans qui a été emportée par les eaux de la rivière et un jeune homme de 25 ans dont la voiture est probablement tombée dans la rivière en crue.

Les autorités ont fait appel aux Forces d'auto-défense pour participer à la recherche des disparus et aux secours des personnes bloquées par les glissements de terrain et les inondations.

Un homme de 63 ans est porté disparu à Fukushima (nord-est) où plus de 40 personnes ont été secourues, après avoir passé la nuit dans des voitures et des bus bloqués par les eaux et les coulées de boues.

Les autorités locales de la région montagneuse de Niigata et de Fukushima déjà frappé par le tsunami ont recommandé aux habitants d'évacuer la région après une alerte maximum de la météo annonçant l'arrivée de fortes pluies, des risques d'inondations et de coulées de boue.

296.000 personnes ont été invitées à évacuer leur domicile samedi, selon la chaîne publique NHK, mais sans qu'aucun ordre d'évacuation obligatoire n'ait été donné malgré la hausse du niveau des eaux des rivières, les digues emportées et les maisons inondées.

NHK a montré des images de ponts partiellement submergés sur le fleuve Shinano, dans la région de Niigata, d'arbres et de poteaux télégraphiques arrachés. Dans cette région, la ville de Karaïte était complètement inondée et ses routes submergées.

Les prévisions météo ont mis en garde contre la persistance de pluies torrentielles. Les précipitations ont atteint 1.000 millimètres depuis mercredi à Tango (250 km au nord-ouest de Tokyo).

Les mêmes intempéries ont frappé au début de la semaine la Corée du Sud, où des pluies d'une violence inhabituelle ont causé la mort d'au moins 59 personnes, et fait des milliers de sans-abri.


(©AFP / 30 juillet 2011 10h59)

Voir une autre vidéo sur les intempéries avec l'écroulement d'un pont :
http://www3.nhk.or.jp/daily/english/30_16.html

Kennedy et Lincoln

Lincoln et Kennedy, deux opposants au « Système de la Réserve Fédérale » … ils furent tous deux assassinés !

Kennedy fut le dernier Président connu pour avoir défié le système de la Réserve Fédérale (banque centrale américaine) et voyez ce qui lui est arrivé. Les circonstances exactes de son assassinat restent mystérieuses. Ce que l’on sait, cependant, est que JFK était, dans de nombreux domaines, un individualiste qui, comme Président, agissait souvent indépendam-ment et parfois en conflit direct avec les intérêts puissants représentés à Washington. L’un d’entre eux était la Réserve Fédérale.

L’économiste Seymour Harris décrivait Kennedy comme « le Président le plus compétent dans le champ économique de tous les temps ».

En 1961, JFK conciliait une profonde compréhension du principe économique qui préconise de laisser un maximum de capitaux à la source de la production ainsi qu’au contribuable. […] Considérant le rôle de la Réserve Fédérale, James J. Saxon l’administrateur monétaire de JFK, encouragea un projet politique octroyant de larges pouvoirs d’investissements et de crédits non-affiliés à la Réserve Fédérale. Cela aurait impliqué de permettre à ces banques et institutions de crédit indépendantes de fixer leurs taux d’intérêts, concurrençant ainsi la Réserve Fédérale et ses filiales. Saxon décida également que ces banques pourraient garantir l’émission de bons à l’échelle locale ou fédérale, un domaine jusque là réservé aux banques affiliées à la Réserve Fédérale. Cette politique mettait en porte à faux l’administration Kennedy vis-à-vis de la puissante banque centrale, elle qui cherche à toujours étendre plus sa prérogative de monopole sur l’émission de monnaie et sur la fixation des taux d’intérêt.

En juin 1963, JFK autorisa l’émission pour plus de 4 milliards de dollars de billets, sans emprunt, dans le système américain. Cette extraordinaire décision a totalement circonvenu la Réserve Fédérale, qui s’attendait à être sollicitée pour prêter et émettre de l’argent frais, avec des intérêts qui leur reviendraient, au gouvernement américain.
La dernière fois qu’un Président avait tenté ce genre de chose fut en 1862, quand Abraham Lincoln choisit de permettre l’émission de 450 millions de dollars sans contreparties pour la trésorerie américaine, plutôt que d’emprunter auprès de l’institution bancaire. Il statua alors : « Le gouvernement possédant le pouvoir de créer et d’émettre de la monnaie… n’a pas besoin et ne devrait pas emprunter des capitaux avec intérêts… Le privilège d’émettre de l’argent n’est pas seulement la prérogative suprême du gouvernement mais aussi son plus important moyen de créativité. »
Il est fascinant de constater la coïncidence dans le fait que Lincoln et Kennedy furent tous deux assassinés.

La veuve de l’assassin présumé de JFK, Lee Harvey Oswald, dans une interview accordée à l’écrivain A J. Weberman, dit ceci: « La réponse aux questions sur l’assassinat de Kennedy se trouve à la Banque de la Réserve Fédérale ». Ne sous-estimez pas cela. Il est erroné de tout faire reposer sur James Angleton (officier de la CIA) et sur la CIA. Il ne s’agit là que d’un des doigts d’une même main. Ceux qui financent sont au-dessus de la CIA.
(Source: article de Chuck Morse, 29 mars 2001, www.chuckmorse.com)

De simples coïncidences… entre A. Lincoln et J.F. Kennedy

Les deux présidents ont été élu dans les années 60 de leur siècle : 1860 pour Lincoln et 1960 pour Kennedy.
Les deux présidents avaient eu quatre enfants, dont seulement deux étaient en vie lors de la disparition de leur père (Robert et Tad Lincoln ; John et Caroline Kennedy). Plus, tant A. Lincoln que J.F. Kennedy avaient perdu un enfant durant leur mandat présidentiel (William Wallace Lincoln, mort en 1862 ; Patrick Bouvier Kennedy, décédé en 1963).
Les deux présidents avaient combattu pour les droits civiques des Noirs (Lincoln par sa proclamation de leur émancipation ; Kennedy par la loi sur les Droits civils).
Lincoln avait un secrétaire appelé Kennedy qui lui déconseilla le jour fatal d’aller au théâtre Ford, où il tomba sous les balles de Booth. Kennedy avait une secrétaire dont le nom de famille était Lincoln qui le pria de ne pas aller à Dallas.
Lincoln fut assassiné dans le théâtre Ford ; Kennedy succomba dans une voiture Lincoln décapotable, sortie des usines Ford Motor Company.
Le successeur d’A. Lincoln fut le vice-président Andrew Johnson, né dans le sud en 1808 ; le successeur de J.F. Kennedy fut Lyndon Baines Johnson, né dans le sud en 1908.

En commentaire, BTK nous donne un lien vers une information plus poussée sur ces coïncidences, où finalement il y en a moins que prévu. Mais suffisamment quand même pour ne pas être l'effet du hasard...

http://pseudo-sciences.org/spip.php?article83

Ô sole mio !

Le soleil promettait pour bientôt un réveil, en voici le début.
Après une série de classe C, il a éjecté une brève classe M9, bien dirigée vers la Terre, mais sans grand risque d'après Spaceweather. Une classe X n'est pas à écarter.
C'est le groupe de taches dénommé 1261 qui est en cause :



vendredi 29 juillet 2011

Le séisme du 11 mars pourrait déclencher un cauchemar volcanique



TOKYOCe n’est pas inhabituel pour des volcans endormis d’entrer en éruption des mois ou des années après un énorme tremblement de terre. Mais y a-t-il une relation causale entre les énormes séismes et les éruptions volcaniques ? Est-ce que le grand séisme de l’est du Japon va affecter les volcans de ce pays ?Des chercheurs ont tenté de répondre à ces questions.

Deux jours après le séisme de magnitude 9,5 qui a frappé le Chili en 1960, le volcan Puyehue dans le sud chilien est entré en éruption. Le volcan est encore entré en éruption cette année en juin, après un séisme de magnitude 8.8 en février de l’an dernier. Il est difficile d’établir une corrélation statistique entre les séismes massifs et les éruptions volcaniques vue la faible fréquence de tels évènements.
Mais la recherche conduite par Masaaki Churei, ancien directeur de volcanologie à l’agence météorologique a montré une corrélation historique entre les deux phénomènes. « Les éruptions volcaniques dans la région de Tohoku ont eu des pics avant et après de gros séismes au large de la côte de Sanriku. » a dit Churei. D’après un document de recherche publié par Churei en 2002, 13 éruptions volcaniques, en comptant celles du Mt Chokai et du Mt Azuma, ont eu lieu dans 6 préfectures de la région de Tohoku sur une période de 156 ans, de 1841 à 1996.
Pendant cette période, 4 séismes de magnitude 8 – incluant le séisme de Meiji Sanriku de 1896 et ceux de Ansei Hachinohe en 1856 – ont eu lieu sur la ligne de faille japonaise. La recherche de Churei a montré que sur les 13 éruptions, 12 ont eu lieu dans les 8 ans avant ou après des séismes impressionnants. Elle a aussi montré que les volcans sont devenus actifs 3 à 4 ans après des séismes majeurs.

Churei a trouvé un phénomène semblable dans la mer de Hyuganada à l’est de la préfecture de Miyazaki. Toshitsugu Fujii, professeur émérite à l’université de Tokyo et secrétaire du Comité de Coordination pour la prévision des éruptions volcaniques , a dit , « si des données statistiques justes pouvaient être compilées en les basant sur les enregistrements exacts des éruptions, des corrélations entre les éruptions volcaniques pourraient être faites dans divers endroits du monde. »

Un lien entre les volcans et les séismes majeurs peut être trouvé sous la mer. Dans la mer au large de la côte dans la région de Tohoku, par exemple, la plaque tectonique Pacifique bouge vers l’ouest et s'enfonce sous la plaque continentale nord-américaine pour créer la faille du Japon, qui s’étend du nord au sud. La plaque bougeant vers l’ouest contient beaucoup d’humidité et en transfère à la plaque continentale pendant la subduction. En présence d’humidité, on pense que les rochers à une certaine profondeur ont tendance à se transformer en magma quand ils sont soumis à une haute température et une haute pression.

En effet, juste au-dessus de l'endroit où ce magma est généré, il y a un ''front volcanique'' le long de l’axe nord-sud de la région de Tohoku parallèle à la faille du Japon. Un séisme majeur arrive quand le bord d’une plaque océanique glisse soudainement sous une plaque continentale. Les relations de position et de dynamique des deux plaques changent, affectant probablement la formation du magma. Ainsi les séismes et les éruptions volcaniques sont intimement liés.

Mais il est estimé qu’il faut entre plusieurs milliers jusqu'à des dizaines de milliers d’années pour que le magma créé dans une plaque s’élève à la surface de la terre. Donc, un mécanisme différent semble être au travail quand un séisme massif affecte les activités volcaniques peu de temps après.

Dans le contrecoup du séisme du 11 mars, l’activité volcanique souterraine a enregistré un pic pour 20 volcans à travers le pays, incluant le Mont Yakedake à cheval sur les préfectures de Nagano et de Gifu, le Mont Hakone en bordure des préfectures de Kanagawa et Shizuoka et le Mont Aso dans la préfecture de Kumamoto.

Des séismes qui peuvent être ressentis par des humains se sont produit aussi. En commentant les causes de ce phénomène, l’agence météorologique dit : «  Les chambres magmatiques sous les volcans sont secouées par des vagues sismiques, conduisant les gaz du magma a créer des bulles magmatiques. Ceci a donné en résultat des essaims de séismes ». Beaucoup de volcanologues se concentrent sur l’hypothèse que les mouvements de la croûte déclenchés par les tremblements de terre font sortir le magma et causent les éruptions volcaniques.
Un de ces scientifiques est Eisuke Fujita, un chercheur senior de l’Institut de Recherche Nationale pour les Sciences de la Terre et la Prévention des Désastres. Il a cherché comment la pression gravitationnelle des roches autour de la chambre magmatique du Mont Fuji a changé avec le contrecoup du séisme du 11 mars en comparaison avec l’avant désastre.


Traduit par Hélios

Le Japon dément (du verbe "démentir"...)

Romandie News

Le Japon dément toute censure autour de l'accident nucléaire de Fukushima


TOKYO - Le Japon a catégoriquement démenti vendredi des articles publiés à l'étranger l'accusant de vouloir censurer sur l'internet toute information négative à propos de la crise nucléaire de Fukushima.

Au cours des dernières semaines, plusieurs médias et sites internet occidentaux ont affirmé que le gouvernement nippon avait fait adopter une loi prévoyant de supprimer les mauvaises informations circulant sur la Toile à propos du grave accident survenu à la centrale nucléaire Fukushima Daiichi après le séisme et le tsunami géant du 11 mars dans le nord-est de l'archipel.

Chikako Ogami, porte-parole de l'Agence de l'énergie, a démenti l'adoption d'une telle loi. Notre gouvernement ne censurera jamais l'information. Ce sont des articles erronés, a-t-elle dit à l'AFP.

Mme Ogami a expliqué que des fonds spéciaux avaient été réservés sur le budget destiné à la reconstruction des zones dévastées du Tohoku (nord-est), qui lui a bien été adopté par le Parlement. Mais cet argent est destiné, selon elle, à assurer une veille des sites internet afin que les autorités soient alertées sur toute information inexacte susceptible de véhiculer des rumeurs nuisibles aux habitants de la préfecture de Fukushima.

Nous n'avons aucunement l'intention de demander aux fournisseurs d'accès à internet ou aux gérants de sites de supprimer ce genre d'informations ou de punir ses auteurs, a-t-elle tenu à souligner. Nous allons simplement donner des explications sur notre propre site et sur notre compte twitter.

C'est la société Asatsu DK, un important publicitaire japonais, qui, suite à un appel d'offres, a remporté le contrat de 70 millions de yens (630.000 euros) et sera ainsi chargé de cette veille internet jusqu'à fin mars 2012.

La centrale Fukushima Daiichi a été gravement endommagée par une vague géante de 14 mètres déclenchée par un séisme de magnitude 9 survenu au fond de l'océan Pacifique le 11 mars.

Quatre de ses six réacteurs ont commencé à chauffer dangereusement, provoquant des explosions et des rejets radioactifs dans l'atmosphère et dans la mer. Quelque 80.000 personnes ont dû être évacuées dans un rayon de 20 km autour de la centrale.

Certains habitants de Fukushima se sont plaints de rumeurs affirmant qu'ils risquaient de contaminer d'autres personnes s'ils voyageaient en dehors de la préfecture.

Les agriculteurs locaux sont également victimes de l'embargo imposé pour certains légumes, produits laitiers et maintenant la viande de boeuf originaires de la région. Cette mesure a jeté le soupçon sur l'ensemble des produits étiquetés en provenance de Fukushima.

(©AFP / 29 juillet 2011 07h06)


jeudi 28 juillet 2011

L'homme qui a été ''enceint'' de 3 enfants

Une rubrique "people", traduction d'un article du Daily Mail


Il a tout à fait retrouvé sa ligne : le premier homme ''enceint'' dévoile sa musculature après 3 bébés en 3 ans

Par Fiona Roberts, 28 juillet

Comme toute jeune mère, il était motivé pour perdre un surpoids de grossesse.
Thomas Beatie, le premier homme ''enceint'' – ou mère masculine – a dévoilé sa nouvelle ligne, juste 12 mois après avoir donné naissance à son troisième enfant en 3 ans.

Beatie, qui vit maintenant en Arizona avec sa femme Nancy et leurs trois enfants, a attiré l'attention internationalement en devenant le premier homme légalement transsexuel à devenir ''enceint''.

Aujourd'hui lui et sa femme ont réalisé la famille dont ils avaient toujours rêvé et cet homme de 37 ans semble avoir repris à nouveau de la testostérone, qui l'aide à développer sa musculature.


Thomas Beatie and Nancy Beatie
Transformation: Thomas Beatie, ci-dessus, quand il attendait son 1er enfant en 2008, exhibe sa musculature un an après avoir donné naissance à son 3ème enfant, Jansen, (ci-dessous.)
Thomas Beatie and Jensen
Il est pris en photo jouant dans l'eau avec le plus jeune enfant du couple, Jensen, qui est né naturellement le 25 juillet l'année dernière.
Brood: Thomas Beatie now has three children, Susan, three, Austin, almost two, and Jansen, who turned one yesterday. He gave birth to all three naturally
Progéniture: Thomas Beatie a maintenant 3 enfants, Susan,3 ans, Austin, presque 2 ans, et Jensen, qui vient de fêter son 1er anniversaire. Il a donné naissance aux 3 naturellement.

Malgré ses trois grossesses, il montre un estomac plat avec quelques restes de vergetures qu'il ne peut pas cacher.
Le couple a quitté l'Oregon pour l'Arizona car le propriétaire a repris sa maison l'année dernière.

Proud father: Mr Beatie with Jensen, just hours after giving birth. All his children were born naturally
La fierté d'un père : M. Beatie avec Jensen, quelques heures après avoir donné naissance à Jensen l'année dernière.
Dream: Thomas with Jensen after he was born in May last year. He and Nancy always wanted a family

Il a dit que son boulot d'impression de T-shirts qui marchait bien a du stopper à cause de sa réputation. ''Nous avons essayé de garder des commandes, mais nous avons perdu beaucoup de clients à cause de préjugés et alors nos économies ont fondu.
M. Beatie a révélé en mars qu'il a rempli un dossier de faillite et qu'il cherchait un boulot désespérément pour entretenir sa famille et payer les 5000 $ mensuels de remboursement de prêt.

Il est né en tant que femme, Tracy Lagondino, à Hawaï en 1974 mais dit qu'il a toujours senti vouloir être un homme.
Dans sa vingtième année il a commencé des injections de testostérone, qui lui ont fait pousser la barbe, donné une voix plus grave et changé ses organes sexuels.
En 2002, il a fait une mastectomie (enlèvement des seins) et est devenu légalement un homme – mais il a choisi de conserver son vagin, son utérus et ses autres organes sexuels féminins de sorte que le couple puisse avoir des enfants, car sa femme avait subi une hystérectomie (enlèvement de l'utérus)
Il raconte : ''J'avais envie d'un enfant un jour. Je ne savais pas comment. Ce n'était qu'un rêve.

Before Thomas Beatie
Thomas Beatie
Avant et après : M. Beatie en 2008 avant sa première grossesse, et pendant la grossesse. Il a maintenant retrouvé sa ligne après avoir repris son traitement à la testostérone.


Au bout de 8 ans, il a arrêté de prendre de la testostérone et a donc pu devenir ''enceint'', bien que certains de ses effets, comme la barbe, soient permanents.
Le couple a acheté du sperme d'un donneur anonyme et M. Beatie a subi une insémination artificielle. Après une grossesse extra-utérine qui l'a conduit aux urgences, il a pu devenir ''enceint'' de Susan fin 2007.
Des photos étonnantes de M. Beatie avec un gros ventre et une barbe ont fait la une des journaux partout dans le monde et il est apparu dans des émissions pour expliquer comment lui et Nancy se considèrent comme n'importe quel famille hétérosexuelle.
Il a aussi révélé que le couple peut avoir des rapports sexuels, parce que les hormones mâles ont quelque peu agrandi son clitoris. ''Il ressemble à un pénis. Je peux avoir des rapports sexuels avec ma femme.''
Il a eu ses premiers enfants rapidement, car il n'avait qu'une courte fenêtre pour arrêter la testostérone.
M. Beatie n'a que 8 cycles menstruels par an au lieu de 12, et seulement la moitié de ces cycles sont aptes à une conception car on lui avait enlevé précédemment une trompe de Fallope en raison de la grossesse extra-utérine.
Family: Nancy and Thomas celebrate after the birth of Jensen, their third child
Famille: Nancy et Thomas font la fête après la naissance de Jensen, leur 3ème enfant



''Je ne suis capable d'être ''enceint'' que quatre jours par an...Nous avons eu les bébés dans un court espace de temps parce que nous ne pouvions nous payer le luxe d'attendre des années entre chaque enfant.''


Quite a brood: Mr Beatie says people often stare at him and his wife when they take all three children out
Toute la nichée: M. Beatie dit que les gens les regardent souvent d'un air incrédule quand lui et sa femme promènent les 3 enfants ensemble.



Le couple a toujours du sperme dans une banque cryogénique et en mars il a dit qu'ils espéraient avoir un autre enfant, mais dans la photo publiée aujourd'hui il semble que M. Beatie a démarré à nouveau la testostérone et que leur famille est complète.
Ils espèrent résoudre leurs soucis d'argent en démarrant un nouveau boulot, cette fois avec une formation personnelle.
''Nous avons déjà enregistré le boulot et commençons à faire des plans. J'ai un diplôme universitaire de sciences médicales et je peux prendre un programme de différentes validations.
Le couple dit qu'il commence à se faire des amis à Phoenix mais attire toujours des regards surpris quand ils poussent leur caddy dans un supermarché.
''Quand je suis seul, je ressemble à n'importe quel homme. Mais je ne peux aller quelque part avec Nancy et les enfants sans que les gens me reconnaissent.''
''Mais cela ne nous dérange pas et les voisins sont gentils. Des gens nous reconnaissent et viennent parler, mais nous n'avons jamais eu de réactions négatives.''
Les Beatie sont déterminés à résoudre leurs problèmes d'argent et à réussir leur nouvelle affaire, pour entretenir leur famille et aider des gens dans la communauté.

mercredi 27 juillet 2011

Des pluies torrentielles en Corée du sud


Un glissement de terrain causé par des pluies torrentielles s'est produit dans une région touristique montagneuse de Corée du sud à l'est de Séoul mercredi matin, détruisant quatre immeubles, dont deux petits hôtels, et tuant au moins 10 personnes, ont dit des officiels. Le mauvais temps a battu la péninsule depuis mardi soir, engendrant une inondation étendue et des retards de transport, alors que les compagnies d'assurance prévoient que les dommages pourraient coûter des millions de dollars. A Chuncheon, à environ 100 km l'est de Séoul, des sauveteurs étaient toujours à fouiller les décombres boueuses des hôtels, restaurant et cafés dévastés, à la recherche des disparus. ''Nous étions endormis et j'ai soudain entendu un grand bruit et puis le plafond est tombé'', a raconté une étudiante à la télévision locale. Un habitant a rapporté entendre ce qui ressemblait à un train. ''Et puis j'ai entendu quelqu'un crier 'au secours'. Je suis sorti pour voir et j'ai vu qu'un glissement de terrain avait balayé toute la zone.'' Les officiels ont dit qu'environ 20 personnes ont été blessées quand le mur de boue s'est effondré sur les immeubles près du barrage du fleuve Soyang, juste après minuit. Les médias locaux ont dit que 35 étudiants et 40 touristes résidaient dans les petits hôtels. Sur les dernières 24 heures, 400 mm de pluie sont tombés sur la capitale Séoul, causant des inondations soudaines, des glissements de terrain et la fermeture de ponts. Une panne de courant a touché le sud de la ville, suspendant le service de trains. Des stations de métro à Séoul ont été transformées en piscines. Des urgentistes ont dit qu'au moins 4 personnes ont été tuées dans d'autres accidents reliés à la météo sévère. Le bureau de météorologie a dit que des pluies encore plus importantes étaient prévues pour les prochaines 48 heures. Il n'y a pas eu de rapports immédiats de dommages à des cultures, et les vols et le trafic maritime n'ont pas été affectés. 

 Source : Alertmap

Mike Adams nous parle de la dette américaine


(NaturalNews) Le secrétaire du Trésor Tim Geithner a dit récemment à FOX News, ''Nous remplissons 80 millions de chèques tous les mois. Il y a des millions et des millions d'américains qui dépendent de l'arrivée en temps voulu de ces chèques.''
Cette citation, à elle toute seule, ne fait que dire tout ce que vous devez savoir sur ce que l'Amérique est devenue et pourquoi on se dirige pour un effondrement économique certain. Une nation qui a démarré avec l'idée que le gouvernement resterait à distance et laisserait les gens seuls pour créer leur propre abondance en travaillant dur et en économisant, s'est transformé de manière horrible en un pays de 80 millions de dépendants qui ont besoin chaque mois des chèques du gouvernement juste pour survivre.
Et pourquoi le gouvernement doit-il à tous ces gens des allocations ? Parce que le gouvernement US a confisqué cet argent aux gens en l'écrémant de leurs salaires, année après année, et en promettant à tous les travailleurs qu'ils récupéreraient éventuellement cet argent.
Tout cela n'était qu'un mensonge du Grand Gouvernement, bien sûr. L'allocation sociale a été la plus grande arnaque financière jamais perpétrée sur le peuple américain. C'est juste comme le dit le Grand Gouvernement, ''Nous vous obligeons à nous donner votre argent, et ensuite nous dépensons tout, et nous promettons de vous le rendre un jour.'' Sauf que pour dix millions d'américains qui ont payé pour une allocation sociale comme moi, nous sommes sûrs de ne jamais revoir un cent de cet argent parce que le gouvernement va imploser financièrement bien avant que nous ayons atteint l'âge de l'allocation.
La chute financière de la plus grande nation débitrice du monde

Vous voyez, même alors que le gouvernement promettait qu'il rendrait l'argent volé aux travailleurs, il conspirait en même temps avec la Réserve Fédérale pour dévaluer le dollar et par là éroder le pouvoir d'achat réel des salaires d'allocations que reçoivent les gens. Depuis que la Fed a pris le contrôle des réserves d'argent aux USA en 1913, le dollar a perdu 97% de sa valeur, le saviez-vous ? Et les 3% restant sont sur le point de s'évanouir dans une des plus grandes chutes de la plus grande nation endettée au monde, connue comme les États Unis d'Amérique.

Un rapport récent des actions de la Fed, par exemple, révèle que cette organisation fripouille a créé 16 trillions de dollars en nouvel argent et l'a distribué aux banques du monde entier. Voici une liste partielle des plus gros récipiendaires de tout ce nouvel argent :

Citigroup: $2.5 trillion ($2,500,000,000,000)
Morgan Stanley: $2.04 trillion ($2,040,000,000,000)
Merrill Lynch: $1.949 trillion ($1,949,000,000,000)
Bank of America: $1.344 trillion ($1,344,000,000,000)
Barclays PLC (United Kingdom): $868 billion ($868,000,000,000)
Bear Sterns: $853 billion ($853,000,000,000)
Goldman Sachs: $814 billion ($814,000,000,000)
Royal Bank of Scotland (UK): $541 billion ($541,000,000,000)
JP Morgan Chase: $391 billion ($391,000,000,000)
Deutsche Bank (Germany): $354 billion ($354,000,000,000)
UBS (Switzerland): $287 billion ($287,000,000,000)
Credit Suisse (Switzerland): $262 billion ($262,000,000,000)
Lehman Brothers: $183 billion ($183,000,000,000)

Vous voyez le tableau ? La Fed dévalue le dollar qui vous appartient en créant un nouvel argent (par trillions) et en le distribuant aux plus riches banksters du monde ! (Avez-vous remarqué qu'ils n'ont jamais créé d'argent pour vous le distribuer à VOUS ? Cela va toujours aux riches élites...)

Cet acte est directement la cause de l'inflation des prix que vous voyez tout de suite sur tous les produits et services que vous achetez tous les jours. Avez-vous remarqué de combien les prix de la nourriture ont augmenté récemment ? Valable aussi pour les prix des voitures, des loyers, des matériaux de construction et des honoraires de service payés à l'heure. En injectant donc du nouvel argent aux riches banksters, la Fed vole effectivement VOTRE pouvoir d'achat et celui de quiconque détient des dollars ou de la dette US.

C'est la plus grande fraude financière du siècle. (la plupart des gens ne réalisent pas car ils ne comprennent pas la dynamique de la création d'argent et la dilution des réserves globales. Tout ce qu'ils savent est que tout augmente et ils ne savent pas pourquoi...)
Pourquoi il n'y aura pas de solution financière venant du Grand Gouvernement

En dépit de ce que vous entendez dans les médias de masse, il n'y a pas de solution du 2 août pour nos problèmes de dette de la nation. Comme Ron Paul l'a déclaré, les US sont déjà en défaut sur leur dette, parce que, par des plans de ''facilitation quantitative'', ils ont créé des dizaines de trillions de dollars en fausse monnaie (argent fiat) et l'ont injecté dans la circulation, dévaluant par là toutes les dettes américaines tenues par d'autres pays.

La phrase cliché, ''réarranger les fauteuils de pont sur le Titanic'' a été recyclée sans relâche sur cette question même, alors laissez moi exposer par une autre voie ce qu'Obama, Boehner et Geithner font réellement. Ils ne font pas que réarranger leurs fauteuils ; ils font des claquettes en haut des fauteuils dans un vaudeville classique pour essayer d'amuser la galerie alors que le bateau coule.

S'ils vont parvenir à un quelconque accord pour relever le plafond de la dette est hors de propos. Le fait que les US ont atteint le stade où il faut poster 80 millions de chèques par mois juste pour garder la population économiquement en vie – et où il faut maintenant imprimer quelques trillions de dollars tous les quart d'heure juste pour acheter sa propre dette – devrait prouver à n'importe quel observateur intelligent que l'implosion financière totale de l'Amérique est inévitable. Les US ont passé le point de non-retour et abouti à une nation de dépendants du gouvernement qui vénèrent l'entité qui tient entre ses mains le chèque mensuel, même si ce chèque a de moins en moins de valeur au fil des mois.

L'achat de notre propre dette s'ajoute aux 16 trillions de dollars de création du nouvel argent dont j'ai parlé plus tôt. La dépense de la nouvelle dette est la raison pour laquelle des trillions additionnels sont jetés sur le problème, comme des pompiers jetant de l'essence sur un bâtiment en feu pour essayer de l'éteindre. (Timothy Geithner est souvent et correctement comparé à un ''pyromane''.)
Les banques globales d'investissement, voyez-vous, ont presque complètement arrêté d'acheter la dette US. Les US ont donc été forcés d'acheter leur propre dette, en utilisant l'argent de la dette. C'est pour la nation l'équivalent de quelqu'un qui paie avec une carte de crédit en retirant une avance avec intérêts élevés de cette même carte de crédit. Obama et Geithner se disputent pour savoir si nous continuerons d'emprunter de l'argent pour le dépenser, et non si nous mettrons fin à toute cette pratique insensée et sortirons de cette dette d'abord.


De manière insensée, Obama et plusieurs membres du congrès (pour la plupart des démocrates, mais aussi quelques républicains) en sont venus à conclure que le seul moyen de résoudre nos problèmes de dette est de dépenser encore plus d'argent.
Laissez-moi être catégorique avec tous les gens qui reçoivent ces 80 millions de chèques tous les mois : vous devriez vous préparer à ce que ces chèques s'arrêtent, les gars ! J'espère que vous soutenez vos économies en achetant de l'or ou de l'argent, et que vous faites des stocks de réserves en cas d'alerte. Parce que le jour vient où le gouvernement US soit ne pourra imprimer ces 80 millions de chèques ou, même pire, ils enverront toujours les chèques mais les dollars seront virtuellement sans valeur.
''Regarde, grand-mère, tu as reçu ton chèque d'allocation sociale ! Que veux-tu dépenser avec, cette fois-ci ; une tranche de pain ou une tasse de café ?''
Le but de la Fed a toujours été de piller l'économie US et de voler vos richesses

Nous sommes témoins, en vitesse accélérée, de la totale implosion financière d'un empire. Nous le regardons brûler juste devant nos yeux, et tout s'est mis en mouvement en 1913 avec la création de la Fed, bien sûr.

Le but de la création d'argent a toujours été de piller l'économie et de transférer les richesses des mains des travailleurs aux poches des riches banquiers. Pendant presque 90 ans, tout cela s'est fait tranquillement et graduellement, mais aujourd'hui c'est en train de se faire agressivement et à découvert. On a juste volé 16 trillions de dollars aux américains (et aux tenanciers de la dette US) et des trillions supplémentaires sont en route. QE3 sera suivi de QE4, puis QE5 et QE6, chacun s'ajoutant pour une implosion financière qui laissera le dollar US virtuellement sans valeur.

Le jour arrive. Nous en avons été avertis ici sur NaturalNews depuis au moins 2008, quand j'ai organisé un séminaire téléphonique et averti les gens d'acheter de l'or ou de l'argent. (à cette époque, l'or était coté à 600 $. Aujourd'hui il est à 1600 $...)J'avertis par écrit les gens sur la bulle point-com avant qu'elle n'éclate, et sur la bulle immobilière également avant qu'elle n'éclate. Aujourd'hui j'avertis sur l'effondrement à venir du dollar, que même maintenant des gens comme vous et moi commencent à prendre au sérieux. Obama lui-même a dit que nous devons augmenter le plafond de la dette pour éviter ce qu'il appelle ''l'Armageddon financier''.

Aujourd'hui plus que jamais, nous devons être prêts pour ce qui arrive indéniablement sur notre route. J'espère que vous prenez cela au sérieux. Quand le dollar implosera (ou sera abandonné par le monde), comment achèterez-vous des choses ? Que vaudra alors votre chèque du gouvernement ?

Votre propre gouvernement, voyez-vous, vous vole – et il nous échappe totalement parce que les américains sont devenus de si pathétiques esclaves du système qu'ils ne réalisent même pas que le système travaille contre eux.

Traduction par Hélios

mardi 26 juillet 2011

SOS Éthopie

Révélation : l’Ethiopie cède des terres agricoles à des compagnies étrangères en pleine période de famine  

25 Juillet


Une enquête de Survival International a apporté des preuves alarmantes selon lesquelles les tribus indigènes sont spoliées de leurs terres agricoles les plus productives pour être allouées à des compagnies étrangères qui y pratiqueront une agriculture intensive d’exportation – alors que des milliers de personnes souffrent de la famine en cette grave période de sécheresse qui affecte le sud de l’Ethiopie.

Des grandes étendues de terres fertiles de la vallée de l’Omo, au sud-ouest de l’Ethiopie, ont été cédées à des compagnies malaisiennes, italiennes et coréennes, ou sont directement gérées par l’Etat, pour y pratiquer une agriculture d’exportation, alors que les 90 000 autochtones qui vivent dans la région dépendent étroitement de leur terre pour leur survie.
Le gouvernement projette d’étendre à 245 000 hectares la superficie des terres qu’il destine principalement à la culture de la canne à sucre.
Des dizaines de milliers d'autochtones dépendent de la rivière pour leur survie.
Des dizaines de milliers d'autochtones dépendent de la rivière pour leur survie.
© E. Lafforgue/Survival
Des millions de personnes endurent la famine en cette période de sécheresse, la plus rude que connaît cette région depuis ces soixante dernières années. Les tribus de la vallée de l’Omo sont pour le moment relativement à l’abri. Mais le gouvernement les considère comme des ‘arriérés’ et est déterminé à les ‘moderniser’. Il veut que, de fermiers auto-suffisants, éleveurs et chasseurs, ils se convertissent en ouvriers agricoles dans les plantations. Cependant ils pourraient tout simplement être expulsés de leurs terres.

Une partie du projet gouvernemental implique la construction d’une série de barrages le long de la rivière Omo, dont celui de Gibe III qui deviendra le plus grand barrage du continent africain. La construction de centaines de kilomètres de canaux d’irrigation suivra celle du barrage, détournant les eaux indispensables à la survie des tribus qui ne pourront plus compter sur les crues annuelles pour cultiver.

Les populations locales, qui n’ont jamais été consultées, ont été réduites au silence avec l’interdiction de s’adresser aux étrangers ou aux journalistes. Un visiteur qui s’est récemment rendu dans la région à révélé à Survival que le gouvernement et ses forces policières répriment, emprisonnent, torturent les autochtones et violent leurs femmes pour déjouer toute opposition à la spoliation de leurs terres. Un membre d’une tribu lui a déclaré : ‘Notre peuple vit désormais dans la peur – il craint le gouvernement. S’il vous plaît, venez au secours des peuples pastoraux du sud de l’Ethiopie, ils vivent sous une terrible menace’.

Stephen Corry, directeur de Survival International, a déclaré aujourd’hui : ‘Les tribus de la vallée de l’Omo ne sont pas ‘arriérées’ et n’ont pas besoin d’être ‘modernisées’ – elles sont tout autant dans le XXIe siècle que les multinationales qui cherchent à s’approprier leur terre. Le tragique de cette affaire est qu’en les forçant à devenir des ouvriers agricoles, leur qualité de vie sera réduite à néant et ils seront condamnés à la famine et à l’exclusion, comme bon nombre de leurs concitoyens’.

SOURCE

Une dernière explication pour le tchat

Chantalouette a supprimé les deux billets concernant "l'affaire du tchat" (pas aussi spectaculaire que l'affaire Dreyfus, mais pas loin), car les admin du blog en ont trouvé la raison technique.
Ci-joint plus bas un message de Chantal à ce sujet.

J'en profite pour dire et redire que le tchat n'est pas forcément un lieu de défouloir pour les stress quotidiens des uns et des autres, mais un lieu convivial dans le même (bon) esprit du blog. Il y a eu depuis quelque temps des dérapages dans la fréquentation, le langage et les sujets.
Nous allons donc être très vigilants désormais, et le moindre dépassement reconnu entraînera un bannissement partiel ou total. Cela dit, le tchat reste ouvert à tous.
Qu'on se le tienne pour dit.

Hélios

Je cède la place à Chantalouette :


Bug informatique

Un dernier billet de ma part, pour dire que le problème de communication de l’autre soir provenait d’un bug informatique, je m’excuse d’avoir rouspété que les gens ne m’entendent pas, par contre cela n’enlève absolument pas le fait que plus d’une fois des gens ont voulu communiquer sur le tchat et n’ont pas été entendus et je fais partie de ceux-là.

Il y a bien un problème de longueur d’onde de ma part qui s’est trouvé matérialisé par ce bug.

Cela ne change en rien mon départ du blog, lié a des projets prenant du temps, je viendrai commenter de temps en temps et je remercie les lecteurs : qu ils continuent à trouver ici ce qu’ils cherchent.

C’est Hélios qui fait l’essentiel du travail sur le blog et c’est surtout elle qu’il faut remercier.

Pour la personne qui a demandé en commentaire, le blog ne ferme pas , le tchat non plus , c’est juste mon départ.

Chantalouette 

Et enfin un tutoriel pour se connecter au tchat :

Voici un petit tuto pour ceux qui ne savent pas comment se connecter sur le tchat. C'est tout simple, et si vous suivez ces étapes (sans inscription email) vous pourrez tchatter:


- Ecrire un commentaire dans la case à gauche de "say"
- ensuite, cliquez sur "say"
    • à ce moment vous etes dirigé vers le choix de votre pseudo. à droite de "nickname" ou des fois "username", inscrivez votre pseudo (ne pas mettre de mot de passe "password" sauf si vous desirez que votre pseudo soit protégé mais la procédure est différente et un peu moins simple)
    • -ensuite, cliquez sur "save change" ou "login" (en VERT) en bas...
        - et voilà, votre message s'affiche sur le tchat à la suite de votre pseudo... Vous pouvez tchatter normalement maintenant...