Bistro Bar Blog

dimanche 17 avril 2011

Les maladies dues à la radioactivité

Un article traduit de NATURALNEWS. J'ai supprimé quelques longueurs qui étaient des redites.

Il ne faut pas oublier qu'il s'adresse en premier lieu aux américains, aussi ne soyez pas affolés par la description crue des symptômes. Les maladies de la radioactivité sont une réalité, il est bon de connaître leurs causes et manifestations, et cet article nous donne aussi la panoplie des produits utiles en cas d'urgence.


Les maladies des radiations, causes et symptômes
15 avril - Dr Marc Sircus
(NaturalNews) Comment agit la radioactivité sur nous? Elle brûle les cellules, un peu comme le feu brûle une maison. Il est bien connu que les rayonnements brûlent nos cellules par un excès de radicaux libres. Maintenant, bien sûr, c'est comme parler chinois aux responsables médicaux et aux professeurs parce que s'ils le savaient, ils diraient par mégaphone au public ce qu'il faut faire pour minimiser les dommages causés par les radicaux libres.

Vous ne
souhaitez pas vraiment être malade par exposition aux rayonnements et c'est pourquoi la règle suprême dans le traitement des radiations est d'éviter l'exposition. Vous voulez vous déplacer le plus loin possible du danger et vous ne voulez sûrement pas manger des aliments contaminés par la radioactivité.
Il y a de grandes variations individuelles dans la manière dont les gens réagissent aux rayonnements et la raison n'en est pas entièrement comprise.

Si vous êtes malade
par exposition aux rayonnements, soyez assurés que ce n'est pas le fruit de votre imagination. Le syndrome d'irradiation, la toxicité du rayonnement, les dégâts dus à l'irradiation feront que vous et vos enfants pourront être très malades peut-être au point même de provoquer la mort d'une manière ou d'une autre.

Le
New York Times a écrit : "Les experts hésitent à prédire l'endroit où le rayonnement se dirigera. Une fois les éléments radioactifs nuisibles libérés dans la nature, leur destination est aussi lunatique que la météo et aussi compliquée que les circonvolutions des chaînes alimentaires et des voies biochimiques. Quand et où la contamination radioactive devient un problème dépend d'une multitude de facteurs: l'élément spécifique libéré, la direction du vent, les retombées sur terre par les pluies, et les types de cultures et d'animaux se trouvant dans une zone exposée. Les recherches suite à l'accident de Tchernobyl en 1986 indiquent clairement que pendant des décennies, les scientifiques seront capables de détecter la présence de particules radioactives rejetées par les réacteurs japonais à des milliers de kilomètres. "
Le Centre de Contrôle des Maladies nous dit : Les premiers symptômes de l'ARS (« acute radiation syndrome » = syndrôme d'irradiation aiguë) sont généralement des nausées, des vomissements et des diarrhées. Ces symptômes commencent de quelques minutes à quelques jours après l'exposition, vont durer de quelques minutes à plusieurs jours, et peuvent aller et venir. Ensuite, la personne semble normalement en bonne santé pendant une courte période, après quoi il ou elle deviendra à nouveau malade avec perte d'appétit, fatigue, fièvre, nausées, vomissements, diarrhée, et peut-être même des convulsions et un coma. Cette étape de maladie grave peut durer de quelques heures à plusieurs mois.

Les personnes atteintes d'ARS ont habituellement des dommages cutanés. Ces dommages peuvent se voir quelques heures après l'exposition et peuvent être des gonflements, des démangeaisons et des rougeurs de la peau (comme un mauvais coup de soleil). Il peut y avoir également une chute de cheveux. Comme pour les autres symptômes, la peau peut guérir pendant une courte période, être suivie par un retour des gonflements, des démangeaisons, des rougeurs, des jours ou des semaines plus tard. La guérison complète de la peau peut prendre de plusieurs semaines à quelques années en fonction de la dose de rayonnement reçue.

Les chances de survie des personnes atteintes d'ARS diminuent avec l'augmentation des doses de rayonnement. La plupart des gens qui ne guérissent pas d'ARS vont mourir dans les mois suivant l'exposition. La cause du décès dans la plupart des cas est due à la destruction de la moelle osseuse, ce qui entraîne des infections et des hémorragies internes. Pour les survivants, le processus de récupération peut aller de plusieurs semaines à deux ans.

Il existe plusieurs types d'exposition aux rayonnements auxquelles nous pouvons être confrontés, tels que les examens aux rayons X en apparence inoffensifs ou une radiothérapie pour cancer qui peuvent provoquer des nausées, une anémie, des hémorragies et une fibrose. Les scanners impliquant l'injection de colorants et d'autres substances radioactives à des fins médicales et aux diagnostics de l'exposition, exposent à des niveaux très élevés de rayonnement. Même la vie à haute altitude ou de fréquents voyages en avion exposent à des rayonnements ionisants.

Habiter près d'une centrale nucléaire, une centrale à charbon ou sur un ancien site d'essai de radioactivité du gouvernement (comme dans le Nevada ou le Nouveau-Mexique) vous expose à des niveaux plus élevés de rayonnement que la normale. Si vous avez travaillé dans des mines d'uranium, des usines de traitement de l'uranium ou de plutonium pour la fabrication d'armes, votre exposition à la contamination est nettement au-dessus de la norme et des effets pathogènes s'ensuivent. De nombreux vétérans de la guerre du Golfe ont été exposés à des sources militaires "d'uranium appauvri" et croient fermement que leurs problèmes de santé sont dus à cette exposition.

Travailler dans une centrale nucléaire, dans un sous-marin, ou avec certains types de matériel médical de diagnostic sont autant de façons de devenir malades de l'exposition aux rayonnements, même si il n'y pas eu d'accident.

"Si vous ne guérissez pas par vous-mêmes des effets de l'exposition aux rayonnements et si vous ne les éliminez pas de votre corps si vous les avez ingéré, ils vont donc simplement rester là et travailler lentement à détruire votre santé. Finalement, vous succomberez à des symptômes inexpliqués de fatigue, de léthargie, d'un système immunitaire affaibli, de tumeurs, de maladies inexpliquées, d'anémie, de saignements excessifs, de dommages génétiques, de cancer, de leucémie, de cataracte, ou peut-être vous aurez des enfants avec des malformations congénitales graves. Vous pouvez développer toutes sortes de conditions qui ne semblent pas répondre à la médecine ... et pour lesquelles il ne semble y avoir aucune explication ", écrit William Bodri.

Si vous avez été exposés aux retombées de rayonnement, vous le saurez grâce à un changement dans votre état. Si les niveaux sont extrêmement élevés alors les gens partageront avec vous des malaises similaires comme :

- Des nausées et vomissements
- De la diarrhée
- Des brûlures de la peau (rougissement)
- De la léthargie et de la fatigue
- Perte d'appétit (anorexie)
- Perte de connaissance
- Déshydratation
- De l'inflammation des tissus (gonflement, rougeur ou sensibilité)
- Des hémorragies sous-cutanées
- Des saignements de nez, des gencives ou de la bouche
- De l'anémie
- Une chute des cheveux
- Une diminution des plaquettes
Les nausées et les vomissements sont généralement les premiers symptômes de la maladie des rayons. Plus la dose de rayonnement est forte, plus tôt ces symptômes apparaissent - et pire est le pronostic. Quelqu'un qui commence à vomir dans l'heure d'exposition est susceptible de mourir.

Parfois, les gens avec l
a maladie du rayonnement sont mal à l'aise au début, puis commencent à se sentir mieux. Mais souvent des symptômes nouveaux et plus graves apparaissent en quelques heures, jours, voire quelques semaines.

Vous allez vouloir apprendre les secrets de ce que j'appelle «
les médecines naturelles allopathiques» afin de vous protéger, vous et vos proches de l'exposition à un rayonnement inattendu. Le cœur du protocole utilise l'usage de médicaments lourds utilisés dans les salles d'urgence.

La maladie des rayons peut provoquer des saignements de nez, de la bouche, des gencives, et du rectum. Elle peut occasionner facilement des ecchymoses et aussi une hémorragie interne - et même des vomissements de sang. Les problèmes se produisent parce que le rayonnement épuise la structure des plaquettes, ces fragments cellulaires du sang qui forment des caillots pour contrôler le saignement.
En plus du puissant bicarbonate de soude, nous donnons en salle d'urgence certains médicaments super-héros comme du chlorure de magnésium, de l'iode et de la vitamine C. Nous assemblons rapidement un arsenal nutritionnel d'aliments super-concentrés et de médicaments naturels comme des omégas-3, de la spiruline et de la chlorella, des chélateurs naturels pour métaux lourds et du glutathion.
Se colleter avec la radioactivité ou l'empoisonnement aux métaux lourds est un art difficile. Certaines personnes peuvent en gérer d'énormes quantités sans aucune séquelle, d'autres non. La sévérité des symptômes et les maladies (syndrome d'irradiation aiguë) dépendent du type et de la quantité de rayonnement, du temps d'exposition, et la partie du corps exposée. Les symptômes de la maladie des rayons peuvent se produire immédiatement après l'exposition, ou au cours des jours, semaines ou mois suivants. À partir d'un niveau d'exposition donné, seules certaines personnes en meurent ou tombent malades.
Comme il est difficile de déterminer l'intensité de l'exposition aux rayons par accident nucléaire, les meilleurs témoins de gravité sont: la longueur de temps entre l'exposition et l'apparition des symptômes, la sévérité des symptômes, et la gravité des changements dans les taux de globules blancs. Si une personne vomit moins d'une heure après avoir été exposée, cela signifie habituellement une dose de rayonnement très élevée et une mort certaine.

Les cellules ''cibles '' d'irradiation du corps qui se reproduisent rapidement incluent des cellules qui tapissent le tractus intestinal. La maladie des rayons provoque une irritation importante de la muqueuse intestinale, ce qui entraîne de graves et parfois sanglantes diarrhées .

La radio
activité peut voyager rapidement par les courants aériens. Des étudiants de l'Institut polytechnique Rensselaer, à New York, ont mesuré les retombées radioactives à New York lors d'essais de bombes atomiques sur le désert du Nevada (à plus de 4000 km de là). Quelques heures seulement après l'explosion, les étudiants ont rapporté que les lectures de rayonnement moyen dans les villes voisines ont été entre 20 et 100 fois plus élevées. Les retombées radioactives se déplacent rapidement et sont donc dangereuses.

Un porte-parole de l'ONU, agence de santé
basée à Genève, a déclaré que la nourriture contaminée présente un plus grand risque à long terme pour la santé des résidents que des particules radioactives dans l'air se dispersant en quelques jours. Ce fut encore la plus forte déclaration de l'organisation mondiale sur les risques d'irradiation pour des gens ordinaires plutôt que pour les ouvriers du nucléaire. ''Ils vont avoir à prendre des décisions rapidement au Japon pour stopper complètement l'usage d'aliments venant des zones qui semblent potentiellement touchées", a déclaré Gregory Hartl de l'Associated Press. ''La consommation répétée de certains produits va intensifier les risques, par opposition à la radioactivité de l'air qui ne se produit qu'une fois et s'arrête avec la première pluie qui l'entraîne vers les sols. Il y a une semaine nous étions plus préoccupés par les fuites de rayonnement et la possible explosion de la centrale nucléaire elle-même, mais maintenant d'autres questions sont plus d'actualité, comme la question de la sécurité alimentaire. "

Les premiers symptômes déclarés par les
observateurs japonais et (plus tard par les américains) ont été la chute de cheveux, des saignements de peau, une inflammation de la bouche et de la gorge, des vomissements, de la diarrhée et de la fièvre .

Les nausées et les vomissements appara
issent en quelques heures après l'exposition, alors que les vomissements durent généralement jusqu'au lendemain matin, à l'occasion il continuent pendant 2 à 3 jours. De la diarrhée à divers degrés de gravité a également été observée dans les cas graves, souvent sanglante.

La maladie des rayons peut inciter les gens à se sentir faibles et de mauvaise humeur - presque comme s'ils avaient un mauvais type de grippe. Elle peut considérablement réduire le nombre de globules rouges, entraînant une anémie et un risque accru de pertes de connaissance.

Il y a eu aussi des observations de lésions de
s gencives, de la muqueuse buccale et de la gorge - ces zones devenant habituellement rouge foncé et en de nombreux cas, ont commencé à s'ulcérer et à se nécroser quand les tissus se sont décomposés. Une leucopénie (faible nombre de globules blancs) a été trouvée dans les analyses de sang avec des taux extrêmes, une chute en-dessous de 1000 (les niveaux normaux sont d'environ 7.000).
Les syndromes de la maladie d'irradiation aiguë peuvent être divisés en trois catégories en fonction de la quantité de dose totale de rayonnement. Le Gray (symbole: Gy) est l'unité dans le système international de la dose de rayonnements ionisants absorbée et est définie comme l'absorption d'un joule de rayonnements ionisants par kilogramme de matière (généralement des tissus humains).

Il est intéressant de noter que dans le
s traitements par radiothérapie, la quantité de rayons varie selon le type et le stade de cancer à traiter. Pour les cas curatifs, la dose typique pour une grosse tumeur épithéliale est de 60 à 80 Gy, alors que les lymphomes sont traités avec 20-40 Gy. Les doses préventives (adjuvantes) sont généralement autour de 45-60 Gy en fractions de 1,8 à 2 Gy (pour les cancers de la poitrine, de la tête et du cou).

La maladie des rayons peut réduire la lutte contre les infections par les globules blancs du corps. En conséquence, le risque d'infections bactériennes, virales et fongiques est accru.

La dose moyenne de rayon
s pour une radiographie abdominale est de 1,4 mGy, pour un scanner abdominal elle est de 8,0 mGy, pour un scan du bassin elle est de 25 mGy, et pour un scan sélectif de l'abdomen et du bassin elle est de 30 mGy .

Il est encore intéressant de noter qu'un scan abdominal et pelvien peut causer des symptômes semblables à
ceux du syndrome vasculaire cérébral (AVC), même si cette exposition aux rayons est censée avoir un effet thérapeutique.

Les trois catégories sont les suivantes:
Le syndrome vasculaire cérébral (AVC) - C'est lorsque la dose totale de rayon est extrêmement élevée, supérieure à 20-30 Gy. Une personne ayant un AVC développe rapidement un syndrome de confusion, avec des nausées, des vomissements, une diarrhée sanglante et un état de choc. Dans les heures qui suivent, la tension artérielle baisse en raison de lésions cardiaques et circulatoires, accompagnée par l'incapacité pour coordonner la marche, des attaques et un coma. Les patients meurent souvent en quelques heures (généralement dans les deux premiers jours) après une forte irradiation.

Le
syndrome gastro-intestinal se produit lorsque la dose de rayon est plus faible mais reste élevée, il est du aux effets des rayons sur les cellules qui tapissent le tube digestif. Les doses dans la gamme des 10 à 20 Gy affectent les intestins, décapent leur revêtement et conduisent à la mort dans les trois mois en raison de vomissements, de diarrhée, d'anorexie, et d'infections.

Le
syndrome hématopoïétique est causé par les effets des radiations sur la rate, la moelle osseuse, et les ganglions lymphatiques, qui sont les principaux sites de production des globules du sang (hématopoïèse). Le syndrome hématopoïétique est caractérisé par une perte d'appétit, de l'apathie, de la léthargie, des nausées et des vomissements qui commencent habituellement entre 2 et 12 heures après l'exposition à 2 Gy ou plus de rayon et il peut être maximal dans les 6 à 12 heures de cette encore faible exposition au rayons. Les symptômes disparaissent généralement complètement dans les 24 à 36 heures après, et la personne se remet généralement bien en une semaine ou un peu plus.
Les zones de peau exposées au rayons peuvent rougir - presque comme de grave coups de soleil. Dans certains cas, des plaies ouvertes se forment. La peau peut même s'enlever.

Pour toutes les références, sources et autres articles sur
les rayonnements et la toxicité des produits chimiques, visitez le BLOG du Dr Marc Sircus :
http://blog.imva.info/


Traduction par Hélios
Si vous souhaitez reprendre ce texte, prière de citer la traductrice, le bistrobarblog comme source de traduction et l'article original.

1 commentaire:


LES COMMENTAIRES NE SERONT PLUS ÉDITÉS.

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.