Bistro Bar Blog

Inscription sur le BBB, voir ICI.

lundi 4 avril 2011

Japon 4 avril


Une chienne retrouve son maître après avoir dérivé en mer pendant 3 semaines

SENDAI, le 4 avril, Kyodo
Un chien secouru qui a dérivé au large sur un toit après que le séisme et le tsunami aient frappé la ville de Kesennuma, préfecture de Miyagi, a été restitué à son propriétaire lundi.
Après avoir regardé les nouvelles du sauvetage à la télévision, le propriétaire de la chienne a rendu visite au centre de protection des animaux où elle était soignée pour la récupérer.
''Nous ne la laisserons plus jamais nous quitter,'' a dit le propriétaire interrogé par un fonctionnaire du centre, tandis que le chien heureux remuait la queue lorsque le propriétaire est apparu.
''Je suis heureux de ces retrouvailles, après cette séparation due à la catastrophe'', a déclaré Toshiro Suzuki, chef du centre de soins des animaux.
Le chien a été retrouvé vendredi par des membres de la Garde côtière du Japon sur un toit à la dérive à quelque 1,8 kilomètres au large de Kesennuma. The roof is believed to have been washed away by the deadly tsunami. Le toit avait été emporté par le tsunami meurtrier.
== Kyodo

 ___________________________________________________________________________________
Lien vers les résultats des balises de la CRIIRAD au 1er avril :

http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/Resultats_analyses_01_04.pdf

Et la note d'informations n°3 du 1er avril :
http://balisescriirad.free.fr/Resultats_%20Japon/11_04_01_resultats_criirad.pdf
___________________________________________________________________________________
 Chiffres réels ?

 03_04_2011_Values_Valeurs_radiations_Fukushima
Lien : http://www.cartoradiations.fr/
__________________________________________________________________________________
 Kyodo News :
Le taux de radioactivité des 15.000 tonnes d'eau (et non 11.500 comme l'annonce Romandie News) qui vont être déversées en mer (mardi) pour permettre le travail des ouvriers, est 100 fois supérieur à la normale (mais ce niveau est considéré comme relativement bas par Tepco)

_________________________________________________________________________________

Romandie News

Fukushima: Tepco va rejeter 11.500 tonnes d'eau radioactive en mer

TOKYO - L'opérateur de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima, Tepco, a annoncé lundi qu'il allait rejeter dans la mer 11.500 tonnes d'eau faiblement radioactive qui s'est accumulée dans les installations accidentées.
Un porte-parole de la société Tokyo Electric Power (Tepco) a précisé que "quelque 10.000 tonnes d'eau stockées dans des cuves et 1.500 tonnes actuellement dans les réacteurs 5 et 6 vont être déversées dans l'océan (Pacifique) dès que les préparatifs seront achevés".
Il a souligné qu'il s'agissait d'eau faiblement radioactive.
La centrale Fukushima Daiichi (N°1), située au bord de l'océan Pacifique à quelque 250 km au nord de la mégapole de Tokyo et de ses 35 millions d'habitants, a été gravement endommagée par une vague géante de 14 mètres provoquée par un séisme de magnitude 9.
Tout le système d'alimentation électrique de ses six réacteurs est tombé en panne, stoppant net les pompes de refroidissement du combustible nucléaire qui s'est mis à chauffer dangereusement.
Des centaines d'ouvriers, de pompiers et de soldats ont déversé pendant des jours et des nuits des dizaines de milliers de tonnes d'eau sur les installations, pour empêcher les barres de combustible d'entrer en fusion et éviter une catastrophe nucléaire beaucoup plus grave que celle de Tchernobyl en 1986.
Mais ce "lessivage" a provoqué d'énormes inondations dans les bâtiments et les galeries souterraines, qui sont envahis par des milliers de tonnes d'eau radioactive, ce qui retarde l'avancée des travaux pour remettre en état le réseau électrique.
"De l'eau hautement radioactive s'est accumulée dans les salles des machines, en particulier dans celle du réacteur 2", a dit le porte-parole de Tepco. Les analyses effectuées indiquaient un taux de radioactivité supérieur à 1.000 millisieverts par heure, ce qui empêche toute activité humaine.
"Il est nécessaire de la transvaser dans des réservoirs prévus pour le traitement des déchets. Mais ils sont actuellement remplis de 10.000 tonnes d'eau faiblement radioactive. Il faut rejeter cette eau afin de faire de la place", a-t-il expliqué.
Le porte-parole a ajouté qu'environ 1.500 tonnes d'eau faiblement radioactive se sont également accumulées dans les réacteurs 5 et 6, menaçant d'endommager les turbines.
Le représentant de Tepco a affirmé que ces rejets n'auraient pas de conséquence sur la santé.
"Un adulte peut être exposé à une radioactivité d'environ 0,6 millisievert pendant un an s'il consomme chaque jour des algues et des produits de la mer de cette région. Dans l'environnement naturel, les gens sont exposés à des radiations de 2,4 millisieverts par an", a-t-il déclaré.
(©AFP / 04 avril 2011 10h19)
 ___________________________________________________________________________________
David m'a envoyé hier soir un lien du site Dazibaoueb
http://www.dazibaoueb.fr/article.php?art=21616

Je vous en copie un extrait :


2 avril 2011 Source AP ASAHI: 
Les membres de la Société météorologique du Japon ont reçu une notification du gouvernement  leur demandant de s’abstenir de toute publication de prévision de propagation des nuages radioactifs dans l’atmosphère afin de ne pas provoquer de panique dans la population. Le gouvernement japonais justifie cette demande en ces termes :



 

"les bases de la gestion des catastrophes doivent être un acte unique d’information responsable. Prévoir (prédire) la propagation d’un nuage de matières radioactives peut engendrer des remous dans la population".
Toshio Yamagata le responsable de la météorologie a "un sentiment effrayant" concernant ce document gouvernemental.
Koyama Makoto, professeur à l’université de Shizuoka a déclaré :   "cette ordre d’en haut du contrôle de l’information est égal à une déclaration de suicide de la société"

Source AP ASAHI
http://www.asahi.com/national/update/0402/TKY201104020166.html

notification du gouvernement  leur demandant de s’abstenir de toute
publication de prévision de propagation des nuages radioactifs dans
l’atmosphère afin de ne pas provoquer de panique dans la population.

9 commentaires:

  1. Voici un extrait d’article retrouvé dans mes récentes archives datant pourtant de 3 semaines illustrant les taux de radioactivité constatés à cette époque et permettant de mieux comparer les valeurs enregistrées ainsi que les conversions en Sivert, milliSievert (mSv) et microSievert (μSv) en bas d’article.

    Sachant que depuis la situation s’est largement dégradée.
    Les tableaux présentés ici il y a quelques jours des taux de radioactivité par Préfectures étaient encore probablement optimistes et que la désinformation Nipponne fonctionne à plein.
    ------------------------------
    …/…Bruno Chareyron, ingénieur en physique nucléaire, et directeur de laboratoire à la Criirad (Commission de Recherche et d’information Indépendantes sur la Radioactivité), nous donne quelques points d’éclaircissement sur la situation et les dangers encourus par la population au Japon.
    Quelle est la situation au Japon et quelles sont les zones concernées par une contamination radioactive ?
    L’accident nucléaire au Japon et notamment dans la centrale de Fukushima, n’est pas encore terminé. Tout dépendra si les Japonais parviennent, ou non, à refroidir à temps les réacteurs nucléaires. On ne peut donc pas se prononcer dans l’immédiat sur les conséquences.

    Cependant, le taux de radioactivité dans l’air est actuellement de 400 millisieverts par heure, soit 4 millions de fois supérieur au niveau considéré comme naturel(1).

    La zone d’évacuation ou de contre mesures (de confinement) a été étendue à un rayon de 3, 10, 20 puis 30 kilomètres autour de la centrale. Au Japon, les zones soumises à une contamination de l’air ambiant non négligeable s’étendent donc aujourd’hui à une centaine de kilomètres au Nord avec un niveau de radioactivité 50 fois supérieur à la normale.

    Doit-on s’inquiéter d’une éventuelle contamination à l’étranger ?

    Il y a de la radioactivité dans l’air, due aux rejets radioactifs. En fonction des vents, les nuages radioactifs peuvent se déplacer, être poussés sur des centaines ou même des milliers de kilomètres. Plus on sera loin de la source de radioactivité, plus la radioactivité de ces masses d’air va baisser parce qu’elles vont se diluer, ou parce que certains éléments radioactifs – mais pas tous – vont se désintégrer. Des territoires situés à des centaines ou des milliers de kilomètres vont peut-être constater, en fonction des conditions météorologiques, une augmentation de la radioactivité de leur air. Si les rejets se poursuivent, ils vont donc contribuer à alimenter l’atmosphère en air contaminé.

    (1) Le calcul se décompose comme suit :

    1 Sv = 1000 mSv (millisieverts) = 1,000,000 μSv (microsieverts).
    Taux normal de radioactivité dans l’air : 0.1 μSv / heure soit 0.0001 mSv.
    400 mSv / heure ont été mesurés.
    Donc le taux passe 0.1 μSv / h à 400 000 μSv / h ou 0.0001 mSv à 400 mSv. 400 / 0.0001 = 4 000 000

    Propos recueillis par Isabelle Godard
    Copyright © 2011 euronews
    --------------------------------------------
    On est heureux (pour l’instant) avec nos 0,15 μSv/h quotidiens

    RépondreSupprimer
  2. bonjour
    tout va pour le mieux sur le caillou radioactif dénommé jap!, euh! ...terre ...biz,

    http://enenews.com/

    http://enenews.com/latest-forecast-shows-all-california-radiation-threat-april-6-7-video

    http://enenews.com/canada-suspends-mobile-radiation-measurements-around-vancouver-bc-further-notice

    http://enenews.com/nuclear-expert-periodic-nuclear-fissions-happening-in-part-of-no-1s-reactor-core-inadvertent-criticality-video

    http://enenews.com/nuclear-industry-propaganda-about-low-level-radiation-is-absolute-rubbish-says-physician-who-taught-at-harvard-med-school-its-all-about-internal-emitters-video

    RépondreSupprimer
  3. Merci david pour ces infos, oui tout va pour le mieux, comme tu dis.
    Pas facile de traiter toutes les infos diffusées dans tous les coins de la toile (d'araignée), pour l'instant Chantal traduit une vidéo de 10 mn sur le fait que le séisme était prédictible 10 jours avant.
    Je diffuserai la vidéo et la traduction.
    Nous ne sommes pas en mesure de tout traduire et les lecteurs du blog peuvent le comprendre.
    Je connais le site enenews, "filiale" de "oil spill law."
    Peut-être à ce soir sur le tchat du BBB (avec Damien, peut-être) pas avant 21h.
    Bises

    ps : texte transmis intéressant pour toi ?

    RépondreSupprimer
  4. re bonjour hélios

    une mise à jour de pierre ...énigmatique !si cette affaire de fukushima était pour nous masquer une réalité encore plus dramatique en cours et à venir?? ,j'ai demandé des précisions à pierre .

    <>

    RépondreSupprimer
  5. je re poste...

    "Pendant ce temps, ils dansaient et sautaient... ---c'est capital et pourtant, aucun média n'en parle. Ils ont tous le nez collés aux élections, aux radiations, aux dominations. Tout comme la marde de BP dans le Golfe du Mexique, les radiations déversées par le Japon l'ont été sciemment pour fournir une cause à cet évènement dans le futur. Ça n'ira pas en s'améliorant."

    RépondreSupprimer
  6. Article intéressant vu sous l'angle de l'économie et de la finance :
    Le crépuscule de l’Empire du soleil couchant – Un mensonge d’état en direct
    http://www.loretlargent.info/humeur/le-crepuscule-de-lempire-du-soleil-couchant-un-mensonge-detat-en-direct/3784/

    RépondreSupprimer
  7. Et... toujours intéressant de suivre les commentaire de Gouwy (docteur-ingénieur en physique nucléaire et en génie atomique).

    Au sujet du rejet en mer de l'eau radioactive :

    " Personnellement (ça n’engage que moi), je vois les choses autrement.

    Je pense qu’il devient de plus en plus urgent d’évacuer l’eau des sous-structures de la centrale en vu ou dans l’hypothèse (sans doute probable) du rapprochement d’un corium.
    Il n’y a pas d’autre solution pour cela, en tout cas à très court terme, que de la déverser dans la mer.
    D’autre part, il demeure tout aussi indispensable de continuer à arroser pour limiter les émissions aériennes, remplir la cavité sèche et faire circuler de l’eau dans les piscines et donc de remplir les sous-structures.

    Bien entendu, il ne serait pas « politiquement correct » d’annoncer que l’on déverse volontairement de l’eau contaminée dans la mer.
    Il serait tout aussi « délétère » pour les marchés et vis à vis de la confiance générale (opinion publique, moral des populations, confiance…) de reconnaître que l’on en est à ce point

    ….surtout qu’alors il faudrait expliquer pourquoi il est important de vider les sous-structures !

    Ces sous-structures sont composées de multiples pièces et locaux (certains techniques, d’autres structuraux etc…) qui ont justement pour, entre autres rôles, en cas d’utilisation de la cavité sèche ou de trop-plein de la chambre de dépression ou des piscines, de recueillir des eaux qui peuvent être contaminées.
    Bien sûr, leur capacité à des limites (qui doivent maintenant être dépassées) mais rien ne justifie techniquement en l’absence de problème plus grave ou qui apparaît, de vider ces cavités.

    Je pense que les japonais cherchent avant tout à libérer le site qui devient ou peut devenir, à court terme, « invivable » voire dangereux.
    Pour cela, ils cherchent à automatiser les arrosages et les dispositifs de circulation d’eau : Ils font venir des camions-pompes télécommandables à distance et cherchent à rétablir l’énergie électrique pour remplacer les Diesel par des pompes électriques qui n’ont pas besoin de maintenance.
    En même temps, ils libèrent l’eau des sous-structures dans la mer en prétextant une fuite….fuite qu’ils annoncent essayer par tous les moyens de colmater mais en vain :( (il faut quand même sauver les apparences et l’honneur)
    Vider les sous-structures serait de toute façon, plus que jamais indispensable, si on devait continuer à arroser sans pouvoir pomper, faute de …pompeurs !

    Je pense que les émissions d’hydrogène et d’oxygène sont en train ou vont rapidement devenir un problème ingérable.
    Pour gagner du temps et se maintenir le plus longtemps possible sur le site, ils cherchent à annuler le facteur aggravant que représente la présence d’oxygène (comburant) en injectant un gaz neutre (l’azote).
    Je ne comprenais pas cette « information » sur l’utilisation d’azote liquide ???
    J’ai fait le rapprochement avec un gel des sols comme ça avait été le cas à Tchernobyl mais ici, « ça ne collait pas ». Il n’y avait pas ou plus de raison à cela et les structures ne s’y prêtent pas.
    En fait, il ne s’agit pas d’azote liquide mais tout simplement d’azote …pas pour refroidir mais pour ses propriétés de neutralité chimique !

    En résumé, je pense que l’unique travail est maintenant de chercher à éviter une explosion, non seulement pour les conséquences humaines et environnementales qu’elle occasionnerait mais aussi pour le fait qu’une explosion serait impossible à cacher et dévoilerait, de facto, le véritable état des réacteurs et sans doute obligerait à justifier certains choix techniques et politiques, faits, depuis le début de cet accident. "
    http://www.pauljorion.com/blog/?p=22798#comment-166466

    RépondreSupprimer
  8. Articles particulièrement pertinents.

    Il est sidérant de constater l’apathie des populations, la légèreté et le cynisme de leurs dirigeants tant au plan santé qu’au plan économique.

    RépondreSupprimer
  9. les japonais sont encore plus lobotomisés que les français ...,leur culture à l'obéissance sera leur perte ...,enfin tous ces événements tragiques sont à replacer dans un contexte géo -cosmique dont le point culminant approche à grand pas ,apparemment face aux changements en cours cette affaire fukushima ne sera qu'un épisode d'une grande "banalité"...tout comme le dit "printemps arabe" ...
    enfin qui vivra verra ...ou ne verra pas ...
    bonne soirée à tous

    RépondreSupprimer

Vous êtes priés d'inscrire un pseudo pour commenter. Merci.