Bistro Bar Blog

lundi 14 mars 2011

Se protéger des dangers des émissions radioactives grâce à l'alimentation

Mon amie Chantal a reçu par mail, de la part d'une amie médecin, un document en PDF dont j'ai extrait le texte ci-dessous, car il était très long.
J'espère bien sûr que nous n'en aurons pas besoin, mais au cas où, vous l'aurez sous la main si vous le sauvegardez.


Les principales sources d'exposition aux radiations

L'EXPOSITION EXCESSIVE AUX RADIATIONS 
PROVIENT :

1) des retombées radioactives d'essais nucléaires ;

2) des accidents majeurs de centrales nucléaires, comme ceux de Three Mile Island et Tchernobyl ; (et en espérant que non celles du Japon)
 
3) des accidents survenus dans les usines de stérilisation et d'irradiation des aliments ;

4) des fuites radioactives mineures, non rendues publiques, provenant de petits incidents dans les centrales nucléaires ;

5) des fuites et des émissions usuelles d'appareils et produits utilisant la technologie nucléaire;

6) des radiations provenant de techniques médicales, comme les rayons X, la fluoroscopie, la mammographie et la tomodensitométrie ;

7) de l'activité nucléaire militaire, comme les accidents d'usine fabriquant des armes nucléaires, les problèmes de stockage et les accidents de sous-marin atomiques ;

8) du radon ;

9) de la fumée de cigarette (sauf tabac bio, c'est dit dans l'article, mais n'étant pas le sujet du jour, je ne l'ai pas recopié)

Une explosion nucléaire ne constitue pas la plus grande menace

Contrairement à la croyance populaire, la plus grande menace d'exposition aux radiations n'est pas le souffle de radiations ionisantes provoqué par une explosion nucléaire. Les radiations de faible intensité, émises pendant de longues périodes, provoquent les plus grands dommages au niveau des structures cellulaires. Ces radiations de faible intensité proviennent de l'exposition répétitive aux radiations qui émanent de l'absorption de particules aériennes radioactives se déposant sur les aliments, ou de radiations en provenance de l'eau ou des sols incorporées à la structure cellulaire de l'aliment. Au final, ces radiations de faible intensité, émises pendant de longues périodes, produisent de grandes quantités de radicaux libres.
Cette production de radicaux libres provoquent des maladies dues aux radiations mortelles et contribue à l'augmentation du taux de cancers.

On peut faire quelque chose

On peut faire pas mal de choses pour minimiser les effets négatifs des radiations. En complément d'un mode de vie aussi sain que possible, il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations. Diminuer sa sensibilité en augmentant sa santé générale constitue un bon point de départ.

Principes alimentaires pour se protéger des radiations

Les groupes de population qui sont les plus sensibles aux radiations sont les personnes en mauvaise santé, les foetus, les nourrissons, les enfants en bas âge et les personnes âgées. Les personnes âgées sont plus affectées car leur système immunitaire est souvent plus faible et aussi à cause de l'accumulation des radiations tout au long de leur vie. Que l'on fasse partie d'un groupe sensible ou que l'on soit en bonne santé, la capacité à minimiser l'impact des radiations peut être grandement améliorée grâce à une alimentation et un mode de vie sains et l'incorporation dans notre régime d'aliments spéciaux connus pour optimiser la protection contre toute forme de radiations nucléaires.
Nous allons maintenant explorer l'utilisation d'aliments et de plantes qui diminuent spécifiquement les effets des radiations.

L'alimentation anti-radiations est basée sur 4 principes :

Le premier principe est le principe de l'absorption sélective, qui signifie principalement que si nous avons suffisamment de minéraux dans notre organisme, les cellules sont saturées en minéraux. Lorsqu'il y a saturation minérale des cellules, cela laisse moins de chance aux minéraux radioactifs d'être absorbés par le système. Par exemple, avec des minéraux tels que le calcium ou l'iode, si nous avons suffisamment de calcium ou d'iode naturels dans notre système, l'organisme ne va pas avoir
tendance à absorber du strontium-90, qui est relativement similaire au calcium, ou de l'iode-131. Si la concentration normale de minéraux est faible, alors le strontium-90 et l'iode-131 seront plus facilement absorbés. Lorsque l'un de ces minéraux radioactifs est absorbé dans un tissu, il se met à irradier immédiatement les cellules et tissus voisins. Chaque élément est attiré vers l'organe dans lequel il est utilisé normalement. Les principaux minéraux, ainsi que leurs organes-cibles peuvent être consultés sur le schéma de la page suivante (voir en toute fin d'article ) Sont aussi énumérés les minéraux sains qui empêchent les lésions cellulaires selon le principe d'absorption sélective.

Le deuxième concept important dans la protection contre les radiations est le concept de chélation. Cela signifie qu'il existe certains aliments qui vont attirer à eux les matériaux radioactifs et vont les extraire de l'organisme et les évacuer par les intestins.

Le troisième concept consiste à maintenir dans notre organisme un niveau
élevé de nutriments antioxydants et d'enzymes qui vont annihiler les radicaux
libres créés lors de l'exposition aux radiations.

Le quatrième concept est qu'il existe certains aliments et plantes qui protègent de manière spécifique contre les effets généraux des radiations ou des traitements aux rayons.

Protection contre les radiations par absorption sélective

Le principe d'absorption sélective nous montre comment minimiser les effets délétères d'une exposition aux radiations. Ainsi que cela a été révélé à la suite des études sur Tchernobyl, l'une des principales causes de maladies et de morts par radiations est due à l'iode radioactif 131. En novembre 1987, dans un article de l'East-West Journal, le Dr Schechter souligna que le Dr Russel Morgan, qui a exercé en tant que chef de service de radiologie à la Johns Hopkins University disait qu'un milligramme d'iode par jour pour un enfant et cinq milligrammes pour un adulte réduirait de 80% la quantité d'iode radioactif accumulé dans la thyroïde, lors d'une exposition directe à l'iode-131. Cela revient à prendre 5 à 10 comprimés par jour ou une ou deux cuillère à café de granules de kelp. À titre préventif un adulte a besoin d'environ un milligramme d'iode, ce qui équivaut à 15 grammes par jour de dulse ou d'une autre algue. Les autres aliments riches en iode sont la bette, les feuilles de navet, l'ail des ours et l'oignon, le cresson, les courges, les feuilles de moutarde, l'épinard, l'asperge, le chou frisé, les agrumes, la pastèque et l'ananas.
Trop d'iode peut provoquer une stimulation excessive de la thyroïde. Si vous suivez un traitement pour un dysfonctionnement de la thyroïde, l'hyperactivité ou une maladie cardio-vasculaire, consultez votre médecin ou votre praticien de santé avant de prendre des comprimés riches en iode ou d'incorporer beaucoup d'algues dans votre alimentation.
On peut aussi limiter les effets des radiations en évitant de manger des aliments qui se situent en haut de la pyramide alimentaire (les aliments d'origine animale), qui concentrent énormément les minéraux radioactifs. Les particules radioactives peuvent provenir de l'air, lors des retombées, ou de la contamination de l'eau, comme cela s'est produit lors de la fuite de césium-137 d'une usine de stérilisation de Géorgie. Des statistiques provenant du Radiological Assessment of Wyhl Nuclear Power Plant du Département de Protection de l'Environnement de l'Université d'Heidelberg en Allemagne, en 1978, ont montré que suite à une contamination aérienne, le lait de vache était 15 fois plus concentré en matériaux radioactifs que les légumes-feuilles. Les légumes-racines étaient 4 fois plus concentrés en radio-éléments que les céréales. Dans la zone de contamination de l'eau, les poissons étaient ceux qui avaient la plus forte concentration de toute la chaîne alimentaire. Ils étaient environ 15 fois plus radioactifs que les légumesfeuilles.
Il est aussi important de noter que la concentration en nucléotides radioactifs des poissons d'eau douce est considérablement plus élevée que celle des poissons de mer, car ces derniers contiennent plus de minéraux et sont donc mieux protégés.
De toutes façons, en général les aliments du bas de la pyramide alimentaire sont moins contaminés par les radiations que ceux du sommet, comme le lait et les aliments carnés. Le lait est le principal vecteur de strontium-90 et d'iode -131 dans le corps humain. Un point intéressant à propos de la chaîne alimentaire est le fait que la concentration en matériaux radioactifs ne se dissipe pas nécessairement en fonction de la distance de la source de contamination. À part les courants aériens, qui, dans le cas de l'accident de Tchernobyl ont transporté des contaminants en forte concentration à des endroits comme le Massachussetts, la concentration de radioactivité tout au long de la chaîne alimentaire complique radicalement le problème. Par conséquent, consommer des aliments situés en bas de la pyramide alimentaire est la meilleure façon de minimiser l'apport de radioactivité dans son alimentation.

La protection par chélation

La chélation constitue un autre processus important pour neutraliser l'accumulation de radioactivité. Le meilleur chélateur pour expulser les matériaux radioactifs de l'organisme est l'alginate de sodium. Selon les études de Yukio Tanaka et d'autres chercheurs du Gastrointestinal Research Laboratory de McGill University au Canada, l'alginate de sodium réduit la quantité de strontium-90 absorbée par les os de 53 à 80%. Les algues qui contiennent le plus d'alginate de sodium sont celles qui appartiennent à la famille du kelp, soit le kelp, l'arame, le wakame, le kombu et l'iziki. D'autres recherches rapportées par le Dr Schechter suggèrent que l'alginate de sodium nous protège non seulement du strontium-90 que nous absorbons, mais aussi extrait le strontium-90 présent dans nos os. Ce qui est tout particulièrement intéressant, c'est que l'alginate de sodium semble ne pas interférer avec l'absorption normale de calcium. Le travail de J.F. Sara et de A. Huag à 
l' Environmental Toxicology Laboratory de l'EPA, paru dans Composition and Properties of Alginates, Report no. 30, a montré que l'alginate chélate d'autres métaux polluants, tels l'excès de baryum, de plomb, de plutonium, de césium et de cadmium. Les recherches de Tanaka ont montré que l'alginate diminuait l'absorption de strontium-90, de strontium-85, de baryum et de radium d'un facteur 12. Ces éléments radioactifs sont alors transformés en sels inoffensifs et sontexcrétés par l'organisme. Schechter souligne que les différentes algues semblent sélectionner le composé qu'elles chélatent. Ainsi les algues brunes chélatent l'excès de strontium et de fer. Les algues rouges, comme la dulse, excellent dans la chélation du plutonium. Les algues vertes, quant à elles, chélatent efficacement le césium-137.

L' United States Atomic Energy Commission, qui a reconnu l'efficacité des algues pour minimiser les effets d'une absorption de minéraux radioactifs, recommande un apport minimum de 55 à 85 g d'algues par semaine, ou 10 g (deux cuillères à soupe) par jour de compléments d'alginate de sodium. Le Dr Schechter, dans son régime anti-radiations optimal, recommande lui-aussi 85 g d'algues par semaine. Lors d'une exposition radioactive aiguë, le Dr Schechter pense que la dose devrait passer à 2 cuillères à soupe d'alginate, 4 fois par jour, ou 170 g par semaine d'algues.
Heureusement, les algues sont des aliments qui ont très bon goût, tout comme nos autres amis anti-radiations. Les algues contiennent l'ensemble des 56 minéraux et oligo-éléments dont a besoin notre organisme. Soit une vingtaine de minéraux de plus que les légumes. Elles possèdent le plus haut taux de magnésium, fer, iode et sodium, et viennent en deuxième position pour le calcium et le phosphore. Par exemple, 112 g d'iziki contiennent 1 400 mg de calcium. Pour le potassium, la dulse arrive en tête devant toutes les autres plantes.
Les algues sont riches en vitamine A, chlorophylle, enzymes, toutes vitamines du groupe B, contiennent un peu de vitamines E et D et leur taux de vitamine C atteint celui des légumes verts. Elles constituent une excellente source de vitamine B12 assimilable. Elles contiennent environ 25% de protéines, 2% de graisses et sont très riches en fibres. Le nori, par exemple, contient approximativement 2 fois plus de protéines, à masse égale, que le tofu et plus de fibres solubles et insolubles que le son d'avoine. Comme les algues ont souvent du sel marin en surface, je recommande de les faire tremper avant de les utiliser pour bien retirer le sel.

Un autre chélateur protégeant bien l'organisme de l'absorption de matériaux radioactifs est la zybicoline, une fibre qui est particulièrement efficace pour extraire les éléments radioactifs. On la trouve dans le miso. D'autres fibres ayant de très bonnes propriétés de chélation comprennent les fibres que l'on trouve dans les céréales complètes, les noix, les graines et les légumineuses. Les fibres de pectine, une fibre soluble que l'on rencontre dans les fruits et les graines, en particulier les graines de tournesol, ont aussi de très bonnes propriétés chélatrices.
Les phytates, que l'on trouve dans les céréales et les légumineuses, et les acides aminés sulfurés, que l'on rencontre entre autre dans les légumes de la famille du chou, sont aussi de bons chélateurs. Ces derniers ont non seulement un effet chélateur, mais ils préviennent en plus l'absorption de soufre-135.

Aliments particuliers protégeant des radiations.

Le miso est un aliment plébiscité pour son action protectrice générale contre les maladies dues aux irradiations. Le miso est une pâte fermentée alcalinisante, produite à partir de graines de soja qui peuvent aussi être mélangées à du riz ou de l'orge. Le miso non-pasteurisé, qui est le seul que l'on doive consommer, contient beaucoup de bactéries et d'enzymes qui facilitent la digestion et maintiennent le tube digestif en bonne santé. La vitamine B12 qu'il contient protège de l'absorption du cobalt-60. Le miso contient beaucoup de minéraux qui protègent contre l'absorption d'autres minéraux radioactifs.
L'anecdote qui a fait connaître le miso en tant qu'aliment efficace contre les radiations est arrivée au Dr Akizuki de la St Francis Clinic à Nagasaki pendant la seconde guerre mondiale. La clinique du Dr Akizuki se situait à moins de 2 km de l'explosion de la bombe atomique tombée sur Nagasaki. Le Dr Akizuki et son personnel, qui mangeaient régulièrement du miso, n'ont pas souffert de maladies dues à l'irradiation lorsqu'ils soignaient les victimes de l'explosion atomique pendant les semaines et les années qui suivirent cet événement.
Malheureusement, selon ce que m'a rapporté le Dr Schechter, lorsque d'autres scientifiques essayèrent de valider cette histoire sensationnelle, ils n'ont pu trouver aucune preuve de sa véracité ou aucune étude documentaire.
Dans la revue Macrobiotic for Personal and Planetary Health de l'autome/hiver 1990, il y a un article qui confirme le pouvoir anti-radiations du miso. Des scientifiques japonais ont découvert que des souris nourries quotidiennement avec du miso étaient 5 fois plus résistantes aux radiations que celles qui ne l'étaient pas.
Un des faits concernant le miso est qu'il est très riche en sel marin. Ceux qui font de l'hypertension ou qui ont des maladies cardio-vasculaires devrait cependant contrôler leur apport avec soin.

Les betteraves (rouges) font aussi partie de ces aliments spéciaux. Elles ne sont pas seulement connues pour détoxiquer le sang, elles protègent aussi le système nerveux et aident à guérir l'anémie. Les radiations peuvent provoquer des problèmes dans tous ces domaines. Les betteraves sont riches en fer, qui protège de l'absorption du plutonium-238 et -239, du fer-55 et du fer-59.
Le jus de betterave contient un taux particulièrement élevé d'un anthocyane spécifique qui agit contre le cancer et la leucémie. On doit mentionner que si l'on vit dans une zone de contamination radioactive des nappes phréatiques, les betteraves — en tant que légume-racine — peuvent être plus exposées à l'eau radioactive que les légumes aériens.

Le pollen récolté par les abeilles, en contribuant à une amélioration de la santé générale, constitue aussi un puissant aliment anti-radiations. Le pollen renforce le système immunitaire et évite la détérioration des globules rouges et blancs due aux radiations. Le pollen est aussi riche en vitamines A, B, C et E, en acides nucléiques, lécithine, cystéine et minéraux vitaux comme le sélénium, le calcium et le magnésium. Chacun de ces nutriments contribue à sa manière à la protection contre les radiations.
Le pollen contient 15% de lécithine qui contribue à protéger le système nerveux et le cerveau des radiations. La lécithine protège efficacement contre le strontium-90, les rayons X, l'iode-131, le krypton-85, le ruthénium-106, le zinc-65, le baryum-140, le potassium-42 et le césium-137. Le pollen protège de manière spécifique les gonades contre l'accumulation d'iode-131 et de plutonium-239. Il apporte aussi une certaine protection contre les polluants de l'environnement tels le plomb, le mercure, l'aluminium, le DDT, les nitrates et les nitrites.

Le pollen est bien plus qu'un simple aliment protégeant des radiations. Tout comme les algues, c'est un aliment dont je recommande la consommation régulière dans une démarche d'alimentation consciente , même si vous n'êtes pas
obligé de vous protéger des radiations. Le pollen est l'énergie vitale procréatrice du monde végétal.
Le pollen est le meilleur aliment et le meilleur médicament jamais découvert.

Le pollen est la source la plus riche en vitamines, minéraux, protéines, acides aminés, hormones, enzymes et graisses découverte à ce jour. Le pollen contient aussi d'autres substances qui n'ont toujours pas encore été identifiées.
(L'auteur de l'article conseille de consommer du pollen frais qui a été conservé au froid, bien plus actif que celui qu'on trouve en magasin. Le problème est de savoir exactement où et quand s'en procurer.)

La levure fait aussi partie des aliments anti-radiations. Elle est particulièrement riche en sélénium, toutes les vitamines du groupe B, y compris la B12 et en acides nucléiques, tous ces composants protégeant des effets secondaires des radiations.

L 'ail est aussi un aliment anti-radiations spécifique. Bien qu'il possède des qualités nombreuses et variées bénéfiques pour la santé, les éléments qui le rendent le plus utile dans la lutte contre les radiations sont la cystéine, le soufre organique de très bonne qualité et une substance non-identifiée appelée vitamine X par les soviétiques, qui à la fois prévient l'absorption des isotopes radioactifs et aide à les extraire de l'organisme. L'ail des vignes et le ginseng sauvage semblent aussi contenir cette vitamine X. Le soufre, dont la teneur est élevée chez toutes les brassicacées, empêche l'absorption de soufre-135.
Quoi qu'il en soit, la cystéine est sans doute le facteur le plus actif de l'ail. La cystéine est un anti-oxydant qui aide à empêcher la production de radicaux libres.
La cystéine se lie au cobalt-60 et le désactive. Elle protège aussi des rayons X.

Les aliments contenant de la chlorophylle sont connus depuis longtemps comme ayant un effet protecteur contre les radiations. D'une manière générale, chaque aliment vert contient de la chlorophylle. De 1959 à 1961, le directeur de la US Army Nutrition Branch à Chicago a découvert que les aliments riches en chlorophylle réduisaient de 50% l'effet des radiations sur les cochons d'Inde. Ceci était valable pour tous les aliments contenant de la chlorophylle : les choux, les légumes-feuilles, la spiruline, la chlorella, l'herbe de blé, toutes les jeunes pousses et l'algue de Klamath Aphanizomenon Flos-aquae (AFA). Cette variété d'algue bleu-vert est un excellent aliment anti-radiation à cause de sa grande immutabilité cellulaire, de son grand pouvoir de régénération, ainsi que de sa teneur élevée en chlorophylle. Elle devrait être consommée à raison de 4 comprimés (1g), quatre fois par jour, pendant une période allant d'une semaine avant l'exposition aux radiations à plusieurs semaines après.(en magasin de diététique)

Aliments et plantes anti-radiations

ALIMENTS

Miso =  riche en minéraux, zybicoline
5% d'éthylesters (molécules anticancéreuses)

Algues, Kelp =  fer, potassium, iode ainsi que les 56 éléments terrestres
et marins, alginate de sodium

Graine de tournesol, pomme et soja  =  pectine

Céréales, fruits et légumes =  fibres, phytates

Aliments crus alcalinisent l'organisme et ont un effet détoxicant général.

Végétaux contenant du soufre =  soufre, cystéine
(Brocoli, chou, chou-fleur et radis)

Pollen =  B6, B12, inositol, acide folique, ARN, ADN
augmente de 40% l'espérance de vie après exposition aux rayons X,
contient 15% de lécithine qui protège les nerfs, le cerveau et les gonades des radiations.

Les aliments contenant de la chlorophylle réduisent de 50% les effets secondaires des radiations

Les betteraves protègent à 97-100% du césium-137

Ail, ginseng et oignon protègent à 97-100% des mutagénèses, riches en sélénium, effet oxydant

Algue bleu-vert protège du krypton-85, césium-137
augmente l'immutabilité cellulaire riche en chlorophylle

PLANTES

Ginseng sibérien =  Adaptogène, double l'espérance de vie des rats après exposition aux radiations

Créosotier (Larrea tridentata) Puissant anti-oxydant

Laver et peler les produits à l'eau oxygénée élimine 100% des retombées radioactives directes.


***************


(message trouvé dans un forum) :

Pour les catastrophes nucléaires, pensez à la teinture d'iode qui remplace les comprimés ou poudre de iodure de potassium (pas de problème d'humidité de durée de vie et autres soucis). 
A raison de 20 gouttes pour un adulte, 2 gouttes pour les nourrissons, un petit flacon vous permet de traiter toute la famille (attention à ceux qui utilisent des médicaments pouvant se potentialiser et bien sur aux allergiques à l'iode)
Le blocage de la thyroide se fait dans les 6 heures.
Le but étant de saturer la thyroide en iode non radioactif afin d'empêcher le radioactif de s'y déposer.

J'ai eu l'occasion de demander en pharmacie si les comprimés d'iodure de potassium étaient en vente libre et on m'a répondu que c'était l'armée qui détenait les stocks qui ne seraient distribués qu'au moment voulu. Sachant qu'il faut les prendre assez rapidement en cas d'alerte, mieux vaut prendre ses précautions auparavant et la teinture d'iode est en vente libre.


Principes d'absorption sélective :
Minéral sain : calcium
Minéral radioactif : strontium-90
                                     "      -85
                               baryum -140
                                radium
Organe protégé : os
_________________________________________
Minéral sain : potassium
Minéral radioactif : césium -137 et  -134
                              potassium -42 et -44
Organe protégé : Muscles, reins, foie, organes reproducteurs
_________________________________________
Minéral sain : iode
Minéral radioactif : iode -131
Organes protégés : thyroïde et gonades
_________________________________________
Minéral sain : fer
Minéral radioactif : plutonium -238 et -239
                              fer -238 et -239
Organe protégé : poumons, foie et gonades
_________________________________________
Minéral sain : zinc
Minéral radioactif : zinc -65
Organes protégés : os, gonades
_________________________________________
Vitamine B12
Minéral radioactif : cobalt -60
Organes protégés : foie, organes reproducteurs
_________________________________________
Minéral sain : soufre
Minéral radioactif : soufre -235
Organe protégé : peau
_________________________________________ 

85 commentaires:

  1. Merci de ces informations, très précieuses pour notre avenir!
    Il me semble d'ailleurs que j'avais lu que les japonais (ayant une alimentation très riche en anti-oxydant, algues riches en iode et nutriments, et végétaux divers et ne consommant pas de lait ni de boeuf) avaient relativement (c'est évidemment tout relatif) peu souffert des radiations dues aux bombes atomiques...

    RépondreSupprimer
  2. Ca me rappelle, tout à coup, une recette qui devrait apporter beaucoup de bénéfices...
    Il faut :
    un avocat bien mûr (bio de préférence)
    Un excellent curry indien, riche en curcuma (bio aussi)
    une c à s de miso non pasteurisé
    quelques graines de sésame (brun, mais le blond peut faire l'affaire)
    un jus de citron fraîchement extrait

    on pèle et on écrase l'avocat, on ajoute le reste, et on mange cela avec une tartine de pain bio au levain grillée : un délice, super riche en substances protectrices (et pas que des radiations!)

    RépondreSupprimer
  3. Oups, on peut aussi ajouter une gousse d'ail bien fraîche écrasée au presse-ail dans la recette : c'est mieux,mais un peu piquant pour les estomacs fragiles. Dans ce cas, si on le peut, le remplacer par de l'ail des ours...

    RépondreSupprimer
  4. Merci Syl, voilà une délicieuse entrée nourrissante et protectrice. Oui, il faut ajouter l'ail.
    L'ail des ours lève dans mon jardin, je penserai à ta recette très bientôt.
    Amitiés

    RépondreSupprimer
  5. C'est la pharmacie centrale des armées (PCA) qui fabrique les comprimés, et j'avais lu il y a un an ou deux que des personnes avaient pu en acheter en pharmacie.
    Il est bon en effet de penser aux substituts.
    (pendant la H1N1, j'avais fait rire mon entourage en achetant du pastis sans alcool)

    RépondreSupprimer
  6. Merci,

    je partage sans modération!

    RépondreSupprimer
  7. J'ai pu récemment acheter des comprimés d'iodure de potassium en pharmacie ... c'était avant la catastrophe au Japon. Mais on a du les commander .. la pharmacienne m'a regardée bizarrement !
    Merci pour tous ces conseils !

    RépondreSupprimer
  8. et pour rappel:
    Le film


    Notre poison quotidien :

    Une enquête de Marie-Monique Robin

    sur Arté Mardi 15 Mars 2011 à 20h45 :

    voir ce sujet ici:
    http://antahkarana.forumzen.com/t2456p30-tout-le-monde-en-parle#20132

    RépondreSupprimer
  9. Merci pour ce précieux sujet que je partage. Michèle

    RépondreSupprimer
  10. Merci au Cabinet Médical Hélios-Chantalouette et associés.
    Oserais-je solliciter une ordonnance à base d’algues vertes bretonnes et de brocolis auvergnats ?
    On peut y ajouter une cure marine.
    Puisqu’en cas de contamination il faut se rincer à grande eau et consommer de l’iode, se rendre à Erquy ou à Paimpol (au hasard).
    Se mettre en tenue d’Adam ou d’Eve, s’immerger totalement et nager vigoureusement la bouche ouverte.

    Korrigan

    RépondreSupprimer
  11. bonjour, concernant la prévention de 20 goutes de teinture d'iode il faut prendre cela une seule fois sinon pendant combien de temps?
    merci

    RépondreSupprimer
  12. Je vois avec tristesse que le matraquage "radioactif" fonctionne à merveille, c'est là que l'on se rend compte de la puissance des "média"pour nous faire avaler des couleuvres, mon époux qui à travaillé dans des centrales nucléaire (il était chargé de vérifier en tant qu'expert les soudures) donc ce n'était pas un farfelu m'a expliqué que la "contamination" nucléaire de la centrale du japon était sans danger pour nous en effet l'hydrogène qui à été expulsé dans l'air par le dégazage forcé est plus léger que l'air et qu'il ne reste pas radio actif puisqu'il pert en montant dans l'air sa radioactivité donc pas de panique ! Quand aux "retombées" elle sont minime par rapport bien sur à la situation et au vent l'on voit très bien que le vent entraine celles-ci dans la mer, affoler ainsi les gens au sujet d'un accident qui ce passe bien loin de chez nous et n'aura aucun impact sur nos pays est un crime , nous avons en France une production électrique nucléaire qui nous met à l'abri de la pollution générée par les centrales thermiques et à bas cout nous ne pouvons que nous féliciter d'une telle chose de plus notre parc de centrale est le plus sur de la terre et tout les pays nous l'envi à commencer par l'Allemagne qui ce fournie allègrement avec notre nucléaire puisque sa politique "d'abandon" du nucléaire la rend accro au gaz Russe!! Avant de rejeter le tout nucléaire il faut tout peser je ne vois pas la France recouverte d'1million d'éoliène (c'est ce qu'il faudrait pour remplacer le nucléaire)et là à condition de ne plus se chauffer !!! Il faut raison garder et ne pas se laisser faire par les nouvelles volontairement alarmantes des média mais plutôt penser aux dégâts causé par le tremblement de terre pour la centrale les Japonnais, malgré ce que veulent nous faire croire les "écologistes" de service, Con-Ben mal dit en tête gère le problème avec une efficacité certaine efficacité qui est la même dans nos centrales qui sont très bien surveillées par un personnel efficace et dévoué il faut le dire !!

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,

    J'ai reçu ce document (25 pages) par mail également. Il s'agit d'un extrait (chapitre 29 ; pp. 549 à 573) où n'est mentionné ni le titre de l'ouvrage, ni le nom de l'auteur, ni l'année de parution. N'y sont pas non plus visibles (car sans doute présentées en fin d'ouvrage) les références bibliographiques, indispensables dans un document scientifique. Il semble écrit avec assez de sérieux et de sources diversifiées pour être crédible, reste que ces données manquantes représentent une grosse lacune, justement pour vérifier l'exactitude des informations.

    Auriez-vous connaissance de l'origine de ce texte, que je ne retrouve pas sur internet (seulement votre blog et un autre qui vous site) ? Merci de me les communiquer le cas échéant.
    Vince

    vinzPOINTolryATgmailPOINTcom

    RépondreSupprimer
  14. Merci, on se sent tout de suite mieux après le commentaire précédent !

    http://www.asn.fr/

    http://groupes.sortirdunucleaire.org/alerte-japon/

    RépondreSupprimer
  15. Merci beaucoup à Anonyme pour ces explications rassurantes, cependant quand j'enlève mes origines britanniques et auvergnates il ne me reste plus grand chose comme origines françaises pour y croire.
    Quand j'ai préparé mes examens pour devenir officier, j'ai eu droit à des cours sur la protection nucléaire, chimique et biologique
    (mais çà, ce devait être dans une autre vie!)

    RépondreSupprimer
  16. Au fait j'espère que les douaniers feront encore mieux leur travail ce coup ci! Il n'y en a plus? Mince alors!

    RépondreSupprimer
  17. Mon message au dessus pour les explications rassurantes était pour Anonyme du "matraquage radioactif"
    Pour Anonyme qui demande des renseignements sur la posologie de la teinture d'iode, j'ai lu quelque chose a ce sujet , il y a quelques années en arrière, quand je retrouverai le passage , je le communiquerai.
    A la TV aujourd'hui, une personne disait que c'était quand les autorités disaient de les prendre et qu'en cas de problème, des comprimés sont distribués à la population.

    RépondreSupprimer
  18. Merci pour cet article et ces conseils que je trouve très intéressants.
    Dans le paragraphe "L'alimentation anti-radiations est basée sur 4 principes", premier principe à la fin, il est fait mention d'un schéma. Serait-il possible de voir ce schéma ?

    RépondreSupprimer
  19. Merci pour ce fabuleux articles, riches d'informations très intéressantes et précieuses.

    Sous une autre forme l'Iode se trouve dans les mangues (celles livrées par avions et non par bateaux).Et pour ceux qui peuvent s'en procurer selon la saison, les oursins (surtout les violets) sont gorgés d'iode à souhait.

    Re merci pour cet article qui à teneur de se voir circuler,diffuser,partager.

    RépondreSupprimer
  20. Sous une autre forme l'Iode se trouve dans les mangues (celles livrées par avions et non par bateaux).Et pour ceux qui peuvent s'en procurer selon la saison, les oursins (surtout les violets) sont gorgés d'iode à souhait.

    Re merci pour cet article qui à teneur de se voir circuler,diffuser,partager.

    RépondreSupprimer
  21. A l’endroit de l’anonyme de 12h40.

    Je ne voudrais pas être désagréable dans mon propos (ce n’est pas mon genre) surtout dans ces moments terribles que nous allons vivre, lorsque je dis nous je pense en priorité aux pays d’Asie, Japon et voisins, et peut-être nous.

    La conférence de presse de ce midi de l’ASN, pour une première sans langue de bois est claire, notre planète est face à une catastrophe nucléaire.
    Etaient déjà évoqués les positionnements des balises de détection de radioactivité en France.

    « Expert en soudures » est certainement un statut fort respectable, mais une centrale nucléaire est affaire beaucoup plus complexe intégrant multiples technologies avec des variables et des inconnues géologiques, climatiques, géodésiques, aérologiques etc. que nulle connaissance humaine ne peut intégrer, encore moins prévoir.
    Ainsi que le disait S.Guitry « Il n’y a rien de plus difficile à prévoir que l’imprévisible ».

    Votre propos nous ramène à Pagnol, vous savez, Manon des Sources avec « l’Expert » en recherche de la source perdue, l’expert en couillonnades (Je cite).
    Désolé, j’ai tout de même réussi à ne pas être très urbain, pardon anonyme.
    Mais l’affaire est d’importance et grave.

    RépondreSupprimer
  22. Réponse aux questions :

    A Anonyme de 14h27, pour le tableau, c'est une récapitulation des principes d'absorption sélective. Je vais tâcher de le rédiger autrement, car les tableaux ne passent pas sur le blog (ou je ne sais pas comment faire).

    A Anonyme de 12h18, la réponse sera sur le blog bientôt, Chantal a trouvé quelque chose.

    Pour les médias, il vaut mieux se cantonner à des gens comme le Réseau Sortir du Nucléaire (voir newsletter postée récemment) qui en connaissent un rayon (mauvais jeu de mot, désolée)

    RépondreSupprimer
  23. Merci pour toutes ces infos de la plus haute importance. J'ajouterais une précision à propos du pollen frais (L'auteur de l'article conseille de consommer du pollen frais qui a été conservé au froid, bien plus actif que celui qu'on trouve en magasin. Le problème est de savoir exactement où et quand s'en procurer.)
    on en trouve là:http://www.pollenergie.fr/produits.php également
    distribué dans les magasins bio.

    RépondreSupprimer
  24. Dis donc, ça cartonne ce sujet.....
    Petite question aux "connaisseurs": que pensez vous de ces cachets??

    Funciomed Iodine & Tyrosine 60 Capsules (87)

    Ingrédients:
    INGREDIENTS PAR GELULE
    L-tyrosine 500 mg
    Iode (iodide de potassium) 225 µg
    Excipients: gélatine, stéarate de magnésium, dioxyde de silicium

    D'avance merci pour la ou les reponses.

    Et la dessus, UNE CHOPPE BARMAAAAAANN.....

    RépondreSupprimer
  25. Bon au passage je vous file le lien, au cas ou:

    http://www.newpharma.be/pharmacie/metagenics/51080/funciomed-iodine-and-tyrosine-60-capsules-87-.html

    RépondreSupprimer
  26. En complément, une autre vision de la chose, quand tout ça se met en marche très très vite...
    http://au-bout-de-la-route.blogspot.com/2011/03/rush-sur-liode-de-potassium.html

    RépondreSupprimer
  27. bonjour a tous ,merci pour cette article très interressant et instructif.
    je me demandais si les doses d'algues étaient données en algue seche ou en algue humide?
    et si les phamarcies malgrès ce qu'il se passe ont toujours le droit de fournir la teinture d'iode?

    RépondreSupprimer
  28. c'est trés gentil de nous raconter tout cela, mais moi je voudrait pouvoir imprimer votre leçon... comment on fait, car l'impression permet de distribuer de la photocophie et donc d'infomer des centaine de personne rapidement

    RépondreSupprimer
  29. anonyme de 11:15
    copier- coller sur une page word ou open office
    ou autre.

    RépondreSupprimer
  30. Article très intéressant (tout comme les commentaires). Je le fais suivre sur notre blog : article à paraître demain.

    RépondreSupprimer
  31. Merci Colette, mais donne-nous le lien de ton blog !

    RépondreSupprimer
  32. @ Anonyme de 9h05, les algues sont vendues sèches bien sûr. On peut les réhydrater ou les mélanger à la nourriture telles quelles.
    La teinture d'iode est vendue librement en pharmacie, elle sert de désinfectant. Il existe aussi la bétadine, mais c'est un mélange avec autre chose.
    Les deux colorent la peau en jaune.

    RépondreSupprimer
  33. merci de votre réponse hélios,je suis allé a la phamarcie il m'a fourni de la teinture d'iode a 5%.
    je voulais savoir si cela se conserve longtemps?car j'ai lu plusieurs choses sur le net,dont sur un site que la conservation était de 15 jours.
    Si j'ai bien compris il faut simplement la prendre 1h a 2h avant l'arrivée du nuage radioactif?pas avant?
    je prévois aussi d'acheter du miso ,peut-on mélanger miso et iode en cas de nuage radioactif?
    est-ce utile de manger des algues lorsque nous nous sommes badigeonné de teinture d'iode?car j'ai lu que les algues pouvaient etre utile suivant si c'est du plutunium strotium ou césium mais le probleme c'est qu'elles contiennent de l'iode également,donc risque de surdose d'iode pour la thyoride?ou faut--il plutot priviliéger les autres aliments de votre liste anti radiation?...
    Dsl pour toutes ces questions,mais je préfère etre bien informé que faire des erreurs,ce sujet est tout nouveau pour moi.
    je vous remercie encore de tout coeur pour votre aide précieuse.
    paix a vous et encore un grand merci

    RépondreSupprimer
  34. Pas de panique, anonyme (?) de 19h10 !
    On conseille de surcharger la thyroïde en iode, car c'est la glande hormonale la plus sensible à la radioactivité. En la surchargeant, les éléments radioactifs autres ne pourront plus s'y installer.
    Le miso va permettre d'évacuer hors du corps les éléments indésirables.
    Les algues vont fixer les autres éléments radioactifs et les évacuer également.
    Il n'y a pas besoin de se surcharger de tous les aliments proposés. Si on mange des betteraves, on en mange comme d'habitude, mais plus souvent (d'ailleurs le mieux est de les manger crues râpées ou en jus).
    Algues + betteraves + teinture d'iode peuvent suffire.
    Quant à la conservation de la teinture d'iode, je pense que cela a une longue durée de conservation (c'est un désinfectant)

    RépondreSupprimer
  35. J'ai vu que le tableau du principe d'absorption sélective avait été rajouté. Merci !

    RépondreSupprimer
  36. merci Hélios ça m'éclaircie sur ce que je me demandais.
    par contre je ne suis pas trop friand des béttraves rouges,par quels aliments puis-je les remplacer?

    RépondreSupprimer
  37. Moi j'ai acheté un compteur geiger pour detecté la radioactivité. Ca me permettra de ne pas acheter d'aliments ou légumes ou fruits qui seraient contaminés avec lors de Tchernobyl.
    Ca coute dans les 250€, c'est cher mais bientôt on ne trouvera plus. Les prix ont déjà augmenté.
    Il suffit de taper dans google compteur geiger

    RépondreSupprimer
  38. Moi j'ai acheté un compteur geiger pour detecter la radioactivité. Ca me permettra de ne pas acheter d'aliments ou légumes ou fruits qui seraient contaminés comme lors de Tchernobyl.
    Je ferais également des tests avec l'eau en bouteille ou l'eau du robinet avant de la boire ou de prendre ma douche.
    Il suffit de mettre l'eau du robinet dans un verre et de faire le test avec l'appareil en l'approchant du verre.
    Ca coute dans les 250€, c'est cher mais bientôt on ne trouvera plus. Les prix ont déjà augmentés.
    Il suffit de taper dans google compteur geiger

    RépondreSupprimer
  39. @ Helios
    Hélas on va direct vers la fusion des réacteurs et alors là il ne s'agit plus de dégazage mais d'une catastrophe six fois supérieure à tchernobyl...
    source: cadre EDF

    RépondreSupprimer
  40. Attention à la teinture d'iode. Certains peuvent être allergique et, n'en en ayant pas encore utilisé ne peuvent le savoir... donc avant de se badigeonner sur une grande surface, faites un essais sur une petite partie du corps!

    RépondreSupprimer
  41. @ Anonyme de 10h06, peux-tu nous donner un lien à propos du cadre EDF ?

    Il y a tellement de fausses informations et de rumeurs...
    Merci !

    Anonyme de 10h10, très bonne remarque, faire un essai sur une zone où la peau est plus fine, poignet, creux du coude.

    RépondreSupprimer
  42. Salut, je suis intéressé par le scan du bouquin en PDF que tu possèdes, rien que pour la clarté lors d'une impression.
    Je l'hébergerais sur mon serveur, que tout le monde puisse y avoir accès...
    Je vais l'imprimer en plusieurs exemplaires et le distribuer autour de moi, et voir avec l'imprimeur à coté de chez moi s'il peut m'en faire une centaine de copies...

    Mon adresse : praglik[A]gmail[POINT]com

    RépondreSupprimer
  43. anonyme de 10h06 à Hélios
    Cet ami n'a pas de blog Il a envoyé hier le lien de ce blog à ses amis et ce matin un mail perso dont je vous ai copié collé une partie du contenu
    donc c'est me croire sur parole ou non...
    Mais devant la gravité de la situation je n'ai pas le coeur à faire des blagues
    Je peux juste te laisser mon adresse mail ce que je n'aime pas trop exposer sur le net... mais si nécessaire...
    Merci pour toutes tes info

    RépondreSupprimer
  44. @ Anonyme de 15h46 :
    je me doute que tu n'as pas envie de raconter des blagues !
    Peut-on en savoir plus sur le mail envoyé par cet ami.
    Voici mon mail :
    helios2222@orange.fr

    RépondreSupprimer
  45. à Helios et tutti
    juste quelques heures d'avance voir le bulletin de sortir du nucléaire qui fait la mêm analyse:

    "Point sur la catastrophe nucléaire à la centrale de Fukushima Daiichi le 17/03/11 à 11h45
    "La menace d'accident nucléaire s'étend maintenant aux 6 réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima Daiichi : le Réseau "Sortir du nucléaire" constate avec effroi l'aggravation de la catastrophe nucléaire et l'impuissance des autorités japonaises.
    lu sur ce même blog
    http://bistrobarblog.blogspot.com/

    RépondreSupprimer
  46. l'iode contenue dans la teinture est à boire pas à badigeonner, quelques gouttes dans un verre d'eau iront immédiatement dans le sang et la thyroïde prendra toute la quantité car c'est une sacrée gourmande de cette substance......

    RépondreSupprimer
  47. Heureusement qu'il y a quelques personnes sensées telle que Hélios, qui demande la source de l'information, car en effet, il y a beaucoup de désinformation sur le net..... !!

    Information de la CRIIRAD :
    http://www.enviscope.com/index.php?option=com_content&view=article&id=10973:la-criirad-confirme-labsence-de-risque-radioactif-en-france&catid=60:nucleaire&Itemid=1

    Alors badigeonnez-vous de teinture d'iode, avalez-en, et surtout NE CONSULTEZ PAS..... !
    Au passage, vous pourriez aussi essayer le mercurochrome, peut-être que cela vous empêcherait de saigner lors d'écorchures....

    Du tabac bio ?? Le plus dangereux étant la combustion, donc la fumée ; l'artère cervicale reste dilatée une heure après chaque bouffée de cigarette... !! Avec du tabac bio, vous serez en meilleure santé....! Désinformation.

    RépondreSupprimer
  48. APPLICATION :
    "En principe, l'ingestion d'une seule dose de 130 mg d'iodure de potassium, soit 100mg d'iodure est le moyen proposé chez l'adulte. L'article mentionne également qu'une application cutanée de teinture d'iode à 2% , de 4 à 8 ml, peut être utilisée en remplacement de l'ingestion d'iodure. Pour situer les choses, 100mg d'iodure c'est plus de 500 fois l'apport quotidien habituel."
    http://www.pharmacorama.com/ezine/lupourvous6.php?ref=i127&id=13838&utm_source=i127&utm_medium=newsletter

    RépondreSupprimer
  49. Pas de panique bien sûr que les émanations radioactives venant du JAPON et qui va passer sur la FRANCE la semaine prochaine sera beaucoup beaucoup mais alors beaucoup atténuée, néanmoins il vaut mieux prendre des précautions "ON NE NOUS DIT PAS TOUT"............. le miso sert à renforcer la paroi estomacale et les intestins, à éliminer les métaux lourds et la radioactivité, et n'oubliez pas les algues les betteraves et autres denrées.
    Bon dimanche 20 mars il y a une manifestation à 15h devant la préfecture de LA ROCHELLE organisée par le "RESEAU SORTIR DU NUCLÉAIRE" et en solidarité avec le peuple JAPONAIS.

    RépondreSupprimer
  50. Vous remercie tous de vos conseils, idées, infos, j'ai trouvé un site " la voix du peuple" en tapant sur google " nuage nucléaire japon" si j'ai bien interprété un nuage de césuim 137 a basse altitude nous arrive cette semaine a partir de mercredi, jeudi, quels sont vos avis a tous ?
    Sur autre site :En 1999, au Sud du Japon il aurait eu une central plutonium ayant contaminé tous l'hémisphére Nord, la simulation vue est effrayante, quel sont vos avis ???

    Je chauffe au bois depuis trés longtemps, ma chaudière HOVAL INOX poly-combustible date de 1973 sont rendement a l'époque était le meilleur, loin devant.... en fuel, gaz et bois, aujourd'hui elle est dépassé, mais elle est simple peux de pièces détaché (tjs dispo) Je stocke environ 10 a 15 m3 de bois d'avance dehors,(bois sec c'est pour un fainéant + de chaleur - de ramonage...) je l'ai couvert avec des baches, mes baches vont être contaminé, comment je dois les manipuler ??? j'ai un petit enfant !

    RépondreSupprimer
  51. Merci pour tout ça: fort intéressant mais.. la meilleure des protections contre les radionucléides à venir ne consiste-t-elle pas dans la sortie du nucléaire civil et militaire? tout simplement : ne plus en produire. tout comme la première des solutions à l'économie d'énergie électrique passe par les stratégies Négawatt. Non?
    sortir du nucléaire c'est non seulement possible mais indispensable

    RépondreSupprimer
  52. Bonjour, plein d'infos en vrac, des algues, du pollen, du chlorure de magnésium, des betteraves rouges... Je ne sais plus où donner de la tête...Et tout cela en quelle quantité et pendant combien de temps, à quelles doses? Et de la teinture d'iode, à prendre montre en main 6H avant l'arrivée du nuage (parce qu'on connait l'heure exacte?)On fait comment avec cette teinture d'iode, surtout pour les enfants ? Merci à tous...

    RépondreSupprimer
  53. Bonjour à tous!

    J'ai aussi repris ces infos sur mon blog:
    http://bioweblog.blog.fr/2011/03/21/mieux-s-alimenter-pour-se-proteger-des-retombees-radioactives-de-fukushima-10867212/

    Le charbon activé peut aussi être utilisé.

    RépondreSupprimer
  54. Pour rester informés le site de la CRIIRAD est fiable car indépendant. Le Japon communique peu d'éléments mesurés et fiables, donc les modélisations ne sont que des projections relatives.
    Tout va dépendre de l'évolution et de la durée de la situation. Le plus important est d'acheter du local et de proscrire les produits importés ou transformés (c'est clair dès que la vigilence va baisser ils recycleront à l'exportation mêmes les métaux contaminés !)
    J'ai fait ma provision d'algues et de miso et de produits japonais juste après l'accident de la centrale pour pouvoir éviter ensuite les produits importés.

    RépondreSupprimer
  55. Merci pour cet article très intéressant.
    En ce qui concerne les commentaires de gens qui réfutent tout danger, je suis atterrée de constater qu'après tous les problèmes liés à de soi-disant experts, pour des médicaments, des catastrophe polluantes - chimiques ou radioactives - il y a encore des gens pour défendre nos dirigeants et les "experts", dont la collusion avec le monde industriel, pharmaceutique, nucléaire et autres est maintenant de notoriété publique si on veut bien se donner la peine d'ouvrir sa fenêtre, au moins le dimanche !!!
    C'est à cause de personnes comme ça, qui préfèrent avoir des oeillères que d'affronter la réalité, qui préfèrent rester dans leur petit cocon bien chauffé au nucléaire, aussi bien que des dirigeants, que nous sommes aujourd'hui dans la m...., et qu'un jour la planète entière sera inhabitable.
    Bravo à nous humains, tellement mieux que les animaux : c'est vrai, nous avons inventé la guerre,la pollution chimique, radioactive, les vaccins pour empoisonner à grande échelle, et nous sommes encore assez c... pour sourire et dire le nez dans la mouise que tout va bien et que nous sommes en parfaite sécurité !!!
    Je ne suis aujourd'hui pas très fière de mon appartenance humaine.

    RépondreSupprimer
  56. Article riche et complet ! Merci :)

    RépondreSupprimer
  57. totalement d'accord avec toi chenrezi,je ne comprends pas comment les gens peuvent se voiler la face de cette façon.Je vous souhaite a tous un jour de réagir avant que vous et vos proches ne soient privés complétement de liberté,mort ou malade et que vos enfants et petits enfants vivent sur une terre sans plus aucune resource dévasté et polué de partout.Vous leur expliqueré qu'a une epoque vous était au courant de tout mais que vous avez défendu l'élite responsable de ce carnage et que vous avez préféré le confort et fermez les yeux la dessus ...
    Comment pouvez vous croire encore les dirigeants ?alors que le monde entier sait qu'ils mentent.D'ailleurs il ne s'en cache plus (ex:sarko)et de plus en plus de leurs mensonges sont mis au grand jour .
    Ex de mensonge général: tchernobyle
    Ex personnel de répercussion du a leur mensonge:Ma grand mere leur a aussi fait confiance a l'époque,maintenant elle a de l'hypothyroidie,elle pese 100kg a cause de cette maladie et ne peut plus bouger etc.
    Mais bon pour certaine personne ça ne suffit pas ce qui se passe,ils leur font confiance aveuglément, ne veulent pas penser par eux meme, mais par ceux que disent leur cher dirigeants(c'est vrai ils veulent notre bien ....) .Il faut dire que c'est bien plus rassurant de ce dire que l'on ne risque rien que d'affronter la réalité et devoir vivre avec chaque jour .
    Il y aura toujours des gens pour les défendre,je respecte votre point de vue,mais j'ai du mal a le comprendre .
    En tout cas la catastrophe n'est pas encore assez grave de votre point de vue(c'est triste),certainement que quand quelques centrales en france exploseront vous commencerez a vous dire que le nucléaire n'est pas si bien que ça en a l'air( surtout que les normes de sécurité ne sont pas respecter donc imaginer si catastrophe il y a... )
    Sur ceux bonne chance a vous tous (meme ceux qui sont pour le nucléaire j'ai rien contre vous ,j'espère juste qu'un jour vous réagirez), merci pour ce post et merci a tous ceux qui essayent de faire avancer les choses ...


    Ma2t

    RépondreSupprimer
  58. Je partage vraiment l'avis et l'engagement des deux derniers post. Les Islandais ont réagi d'une manière active à la malveillance de leurs dirigeants. Ils ont refusé le dictat des banques et sont en train de réformer leur constitution pour un état soucieux de ses citoyens. Je salue leur force et leur détermination.Ils ont gagné face à leurs dirigeants, c'est un bel exemple. Il faut y croire !! Les défaitistes et les naifs ne proposent rien de positif..
    N'attendons pas que les dirigeants veillent sur notre bien ( c'est pure utaupie ) prenons en main notre bien être et celui de ceux que nous aimons. Merci à tous ceux qui ont partagé leurs précieuses informations et connaissances. Belle solidarité qui nous est vraiment nécessaire :)

    RépondreSupprimer
  59. "Contrairement à la croyance populaire, la plus grande menace d'exposition aux radiations n'est pas le souffle de radiations ionisantes provoqué par une explosion nucléaire"
    Ce "médecin" est-il au courant de ce qui s'est passé à Hiroshima et Nagasaki, en Polynésie, à Tchernobyl???? Arrêtez de raconter tout et n'importe quoi!
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Explosion_atomique
    http://www.dissident-media.org/infonucleaire/enfants_malades.html

    RépondreSupprimer
  60. Malgré tout, 0,001 becquerel de césium 137 par mètre cube d’air (attendu dans la modélisation), c’est mille fois plus que la radioactivité «habituelle» de l’air français, qui est d’environ 0,000001 Bq/m3, selon l’IRSN.

    RépondreSupprimer
  61. J'ai créé un groupe fermé sur facebook pour échanger des recettes et conseils sur l'alimentation "santé", et antiradiations. Je me suis permis d'y mettre ces conseils et le lien.....
    J'espère qu'il n'y a pas de soucis? Sinon je supprime, bien évidemment!
    Lien du groupe : http://www.facebook.com/home.php?sk=group_112500725495408

    RépondreSupprimer
  62. http://www.belle-sante.net/
    Les conseils rejoignent ceux-ci ;-)

    RépondreSupprimer
  63. SPIRULINE ET GOJI CONTRE RADIATIONS IONISANTES




    En ce qui concerne la sécurité des populations, les professionnels de santé ne semblent pas avoir grand chose à nous proposer que la fuite, les comprimés d'iodure de potassium (qui ne sont d'aucun secours contre les rayonnements ionisants, ils peuvent juste limiter et cela ponctuellement la fixation des isotopes radioactifs sur la thyroïde), et la résignation.

    Et pourtant des SOLUTIONS EXISTENT!

    A la fin des années 80, le professeur EVETS, de l'Hôpital de Minsk en Biélorussie a traité et guéri plus de 200 enfants à la moelle osseuse complètement détruite par la radioactivité provenant de Tchernobyl, uniquement par un traitement à base de SPIRULINE (seulement 10 grammes par jour pendant 6 semaines).

    Et parce que les radiations ionisantes se manifestent par un stress oxydatif majeur, apporter dans son alimentation des aliments particulièrement riches en antioxydants est une façon simple et naturelle de limiter les dégâts. Parmi les aliments les plus riches en antioxydants actuellement disponibles sur le marché, il faut citer les baies de GOJI ainsi que les feuilles de la même plante, à prendre en infusion (jusqu'à deux fois plus d'antioxydants, les catéchines en l'occurrence, que dans les meilleurs thés verts).

    Une étude japonaise a démontré il y a plus de 15 ans que la coriandre (feuilles et graines) divisait par deux le temps d'élimination du thallium radioactif, résultats qui peuvent être extrapolés à tous les isotopes radioactifs, mais aussi aux métaux lourds.

    Et puis la nature est riche de plantes particulièrement efficaces pour protéger nos organes contre les agressions de toutes sortes, y compris les radiations ionisantes: chrysanthellum americanum pour le foie et le cerveau, gingko biloba pour le cerveau, desmodium et chardon marie pour le foie, feuilles d'olivier pour l'intestin...

    Il est bien évident qu'en cas d'intoxication massive et de lésions irréversibles, ces quelques plantes seront pour notre santé d'une action insuffisante. Mais pour faire face aux retombées nucléaires qui viendront sans doute jusqu'à nous, et pour nous protéger contre la pollution omniprésente, consommer en prévention des comprimés de SPIRULINE (une cyanobactérie souvent appelée à tort micro algue) riche en nombreux éléments nutritifs, des baies de GOJI et des infusions de feuilles de GOJI, le tout riche en antioxydants et en phyto actifs immunostimulants, sera peut être le geste qui fera la différence.

    Vous pouvez avoir de plus amples informations sur le site www.phytocorsa.com, PHYTOCORSA étant une association qui depuis plus de douze ans se consacre à la recherche sur la toxicité et la détoxication.

    RépondreSupprimer
  64. Les infos, on le sait minimalistes, de l'IRSN :

    "Synthèse des résultats des mesures de radioactivité en France : Bulletin d’information n°11 du 4 avril 2011 à 18h"

    Depuis la détection d’iode 131 le 24 mars au sommet du Puy de Dôme, les résultats de mesures obtenus par l’IRSN ou transmis par les exploitants jusqu’à ce jour confirment une présence généralisée de traces d’iode 131 en France dans l’air, les végétaux et le lait, en relation avec les rejets radioactifs dans l’air de l’accident de Fukushima (voir synthèses n°4 à 10).

    Les concentrations en radionucléides artificiels mesurées en France dans les différents milieux surveillés sont très faibles :

    entre quelques dixièmes de millibecquerels et quelques millibecquerels (mBq/m3) d’iode 131 par mètre cube d’air ;
    au maximum quelques becquerels par kilogramme (Bq/kg) d’herbe ou de végétaux ;
    au maximum quelques becquerels par litre (Bq/L) dans l’eau de pluie ou dans le lait.


    Les activités mesurées pour les autres radionucléides imputables à l’accident de Fukushima (césium 134, césium 137, tellure 132,…) sont la plupart du temps inférieures aux limites de détection des appareils utilisés."

    Je pose donc une question : compte tenu de la durée de vie limitée de l'iode 131, ne serait-il pas judicieux de ne consommer de l'eau et du lait, notamment, qu'après l'avoir stocké un certain temps chez soi ?(en plus ça limite les augmentations de prix !lol

    RépondreSupprimer
  65. Hypothyroid is a serious health problem but you can treat it with natural bovine thyroid
    . It can help balance your hormones.

    RépondreSupprimer
  66. Relevés à ANVERS 11 AVRIL 13:52:

    Oscille entre 0,13 et 0,16 µSievert/h

    RépondreSupprimer
  67. Oui, car comme par hasard, quand ils disent aux informations qu'il va faire plus radioactif, il fait moins radioactif et inversément.

    RépondreSupprimer
  68. Anvers 12 avril: Oscille entre 0,15 et 0,22. Ciel nuageux

    RépondreSupprimer
  69. Je lis : "...l'hydrogène qui à été expulsé dans l'air par le dégazage forcé est plus léger que l'air et qu'il ne reste pas radio actif puisqu'il pert en montant dans l'air sa radioactivité donc pas de panique !Quand aux "retombées" elle sont minime par rapport bien sur à la situation et au vent l'on voit très bien que le vent entraine celles-ci dans la mer, "
    Si je comprends bien, l'hydrogène perd miraculeusement ses élément radioactifs en montant dans l'air et puis d'autre part, il y a tout de même des retombées de ces mêmes éléments au sol ; je vois là une légère contradiction ; apprécions la pensée scientifique ! Quelle expertise ! Voilà qui rassure, nos centrales sont bien gardées ! Ah ! l'amour est bien aveugle !

    J'entends de plus en plus parler de problèmes de thyroïde chez les animaux domestiques. Je me demande donc comment protéger nos animaux qui vont boire l'eau de pluie, ont une fourrure qui devient une véritable petite moquette riche en toutes sortes de poussières dont probablement des éléments radioactifs. Faut-il aussi leur donner des algues ou autre chose, et à quelle dose ?

    Merci à ceux qui ont des connaissances vétérinaires dans ce contexte de contamination radioactive !

    RépondreSupprimer
  70. Anvers: 13 avril 7:26 : Entre 0,16 et 0,19

    RépondreSupprimer
  71. Le problème, c'est que nous ne sortirons pas du nucléaire aussi facilement que certains veulent bien le croire. En grande majorité, pour le moment, la population, et on la comprend, est contre le prolongement de nos vieilles centrales, mais le lobby du nucléaire fera tout pour poursuivre les activités de fission nucléaire. La raison en est bien simple et elle ne fait pas partie de la multitude de raisons (pas suffisantes) que le Lobby donne ,en général, pour poursuivre le nucléaire tel qu enous le connaissons:

    Les exploitants actuels des centrales ont passé des contrats de gestion il y a plusieurs années de cela avec les Etats, contrats qui leur garantissent le droit de produire de l'électricité. Ce sont des contrats à très long terme qui lient les états pour plusieurs décénies à l'exploitant. Il spécifie notamment sur quel base sera fixé le tarif qui sera demandé au consommateur par l'exploitant: en gros ce que vous payez sur votre facture d'électricité a été calculé selon une formule fixée il y a de nombreuses années, dans des contrats mal faits à cause des quels, finalement, le consommateur se fait arnaquer. En Belgique, en tout cas, mais je ne serais pas stupéfait que l'on y retrouve les mêmes problèmes ailleurs ou du moins des problèmes similaires, le tarif appliqué aux consommateurs est calculé selon un mode de production d'électricité exclusivement au gaz, alors que nous produisons l'électricité à 50% au nucléaire. Produire au gaz coûte beaucoup plus cher que produire au nucléaire. En fait, le nucléaire est une énergie très bon marché. Seulement, ce n'est pas le consommateur qui profite des avantages financiers d'une production au nucléaire, ce sont les exploitants, puisqu'ils facturent au prix d'une production faite 100 % au gaz une production faite à 50% au nucléaire. Cela représente des millions et des millions d'euros de bénéfices injustifiés, et voilà pourquoi les exploitants défendent tellement le nucléaire. Parce que ca leur rapporte énormément! Ils savent bien qu'ils ne parviendront pas à défendre le nucléaire jusqu'à la fin des temps, mais ils essayent de garder les centrales ouvertes le plus longtemps possible, parce que tant qu'elles fonctionnent, ils gagnent beaucoup d'argent. Ce n'est pas pour une raison de propreté ou autre.

    En Belgique, les exploitants ont récemment fait de la publicité anonyme en rue sur panneaux d'affichage pour une sorte de forum sur lequel les habitants peuvent exprimer librement leur avis sur le nucléaire. Mais vous avez déjà vu un forum libre dépenser des millions d'euros pour afficher son existance dans des panneaux publicitaires très onéreux? Qui a l'argent nécessaire pour financer cela? Et qui sont les pigeons qui vont croire à leur innocence? Chaque argument logique et réaliste y est systématiquement descendu par des soit-disant spécialistes du nucléaire (du genre: j'ai travaillé dans le nucléaire par le passé et je sais de quoi je parle... etc etc) en fait très clairement à la solde du lobby. Un autre forum similaire défendait carrément, arguments soit-disant scientifiques à l'appui, que tchernobyl n'avait pas causé de problèmes à long terme sur la santé, ce qui a énervé tout ceux qui croyaient qu'enfin ils pourraient exprimer leur point de vue en toute liberté et qu'ils allaient enfin pouvoir être écoutés et critiqués de manière réaliste.

    Voilà la situation. Tant que nous restons idiots, nous continuerons à boire tout ce que l'on nous raconte et à prendre le risque de respirer, un jour très probable sur une durée de 50 ans, le résultat d'un accident nucléaire dont le gravité sera déterminée et camoufflée, directement ou indirectement, en partie par le Lobby du nucléaire. Parce que ne croyez jamais que ces gens vous racontent la vérité. Ils mentent, purement et simplement, ainsi qu'un enfant qui a volé des bonbons ment. C'est le même pincipe et il est infaillible.

    RépondreSupprimer
  72. Anvers 14 avril: Oscille entre 0,15 et 0,20 (en agglomération)

    RépondreSupprimer
  73. Anvers 15 avril: Oscille entre 0,11 et 0,14 agglomération - ciel dégagé

    RépondreSupprimer
  74. Voici un fichier qui pourrait être en rapport avec ce que dit Anonyme dans son post du 13 avril 2011 de 08:01

    http://www.creg.info/pdf/Presse/2011/compress01032011fr.pdf

    Intéressant de constater comment les producteurs mentent au régulateur.

    RépondreSupprimer
  75. ICI

    http://blog.lesoir.be/lalibertesinonrien/2011/04/17/catastrophe-nucleaire-au-japon-la-presse-trop-conformiste-est-mise-en-cause/

    RépondreSupprimer
  76. Les erreurs relevés:
    <<<...Se protéger des dangers des émissions radioactives grâce à l'alimentation...>>> Il est plus exact de dire : < Limiter les conséquences destructives corporelles des retombées radioactives par choix alimentaires >

    <<>> Il n'y a pas de taux de radiations acceptables. Même un peu c'est toujours trop. Même celle dite naturelle est trop. Preuve: On recommande d'éviter de rester trop longtemps dans grottes aux parois de granit et de peindre le granit apparent à l'intérieur des maisons avec des vernis étanches. Le taux idéal inatteignable est ZERO!
    <<<...il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations...>>>

    <<>> Précisons que La diminution de la quantité absorbée de strontium est due à la modification du rapport de quantités Strontium/Calcium-stable (J'ignore si elle est linéaire). La quantité de strontium absorbée n'est jamais égale à zéro, mais tend vers zéro par dilution. Ce qui fait qu'il y a une limite pratique et de santé en dessous de laquelle il n'est pas possible de descendre (Vous ne pouvez pas ingurgiter 1kg de calcium par jour!).

    <<<8) du Radon ;>>> Précisons du "Radon originaire des centrales" et "des déchets nucléaires" comme du "Radon s'échappant du granit et autres sources naturelles contenant les Uraniums". Il manque le point 10: Radioactivité naturelle qui elle aussi est néfaste. (Précisons qu'Areva qui se réfère à la radioactivité naturelle pour justifier et faire accepter certains lieux pollués, nous trompe de deux façons: _ 1) Les mesures de radioactivités naturelles sont en vérité "Radioactivité naturelle + pollutions cumulées depuis 1945". _ 2) La radioactivité naturelle étant à éviter aussi, la bonne référence est la valeur ZERO.

    RépondreSupprimer
  77. suite:
    <<<...Il existe une alimentation spécifique pour se protéger des radiations qui préserve au mieux la santé et qui neutralise précisément les effets des radiations. ...>>> Protéger n'est pas le verbe exact. Pour se "protéger" il faut vivre dans une enceinte aux paroies de plomb. "Diminuer les conséquences (ou dégâts) " est plus juste.

    <<<..Lorsque l'un de ces minéraux radioactifs est absorbé dans un tissu, il se met à irradier immédiatement les cellules et tissus voisins...>> Faux, Les radio-éléments se transforment spontanément à un rythme régulier qu'ils soient ou pas dans l'organisme. Celui qui ne fait que passer par le système digestif irradie lui-aussi durant son transit et avant d'être ingurgité. Le rythme de transformation est définit par "la durée de vie" de l'élément. La quantité d'atomes qui se transforment dans les tissus est proportionnelle à la quantité absorbée, et le départ de l'irradiation n'est pas liée à sa présence dans les tissus.

    <<>> YCN: Ce pourcentage "80%" est calculé pour un taux de contamination qui n'est pas donné dans cet article. En réalité ce % est dépendant du taux de contamination ambiant.

    <<>> Or les légumes-feuilles peuvent elles aussi être contaminées. A Nancy, un collègue de travail qui cultivait des salades et des choux dans sont petit jardin potager a été obligé de tout mettre à la poubelle. Toutes les feuilles ouvertes ou exposées à l'air étaient devenues jaunes. La pluie lessive l'air contenant des radio-éléments. Les radio-éléments présents dans l'eau de pluie s'accrochent aux feuilles. C'est la première forme de contamination des aliments . C'est ainsi que les ruminants ingurgitent les radio-éléments.

    RépondreSupprimer
  78. suite:
    <<<....En fait, le nucléaire est une énergie très bon marché.>>> Je ne crois pas du tout! Je pense le contraire. Pensez-vous que le prix de revient de l'électricité nucléaire tient compte des conséquences à moyen et long terme ?:

    moyen terme =
    1) coût supplémentaires pour la santé publique (Cancers, vieillissement prématuré, plus d'avortements spontanés, Plus de bébés avec handicaps, diminution de la qualité de vie, augmentation de problèmes sociaux, diminution des performances économiques, etc...)

    2) coût supplémentaires pour la Surveillance interne et externe au territoire. Nécessité d'un état policier. + activités policières réorientées vers la protection des sites nucléaires au détriment des activités habituelles de la protection du territoire.

    3) Coûts des modifications alimentaires pour toute la population (C'est bien le sujet non apparent de cette page)

    Long terme = Gestion des déchets durant des milliers d'années, à laquelle s'ajoutent bien sûr toujours la plupart des coûts du moyen terme.

    <<>> « Minéraux stables et utiles » est préférables

    <<>> Comme les laitages ! Donc les poissons d'eau douce sont à proscrire.


    <<>> Ce qui est vrai pour la contamination due à Tchernobyl l'est il maintenant pour le pacifique nord avec les rejets en mer des radio-nucléides de Fukushima ?


    <<>> En fait tous les laitages. Le fromage étant un concentré de lait devrait contenir beaucoup plus de strontium-90. On devrait avoir une diminution des apports journaliers en strontium en remplaçant les laitages et la viande par les oeufs et les algues.

    RépondreSupprimer
  79. suite:
    <<>> « désactive » n'est pas le bon mot. « Elimine » est le bon. (Bien qu'étant hors du corps, le cobalt-60 existe toujours, se désintègre toujours au même rythme, et est à nouveau disponible pour contaminer un autre organisme qui n'est pas protégé!)

    <<<...(il était chargé de vérifier en tant qu'expert les soudures) donc ce n'était pas un farfelu m'a expliqué que la "contamination" nucléaire de la centrale du japon était sans danger pour nous en effet l'hydrogène qui à été expulsé dans l'air par le dégazage forcé est plus léger que l'air et qu'il ne reste pas radio actif puisqu'il pert en montant dans l'air sa radioactivité donc pas de panique !...>>> Si il n'est pas un farfelu, par contre le texte, lui l'est. L'hydrogène sorti de la centrale, ne perd pas sa radioactivité en montant, Il se dilue tout simplement dans l'air. Évidemment le taux de radio-nucléides par mètre3 baisse, tandis que le nombre de m3 contaminés augmente.

    <> Que sous-entend cette personne? : Que la mer peut être contaminée ? Que la faune et la flore marine peuvent être contaminées ? Qui a une attitude criminelle ? Désinformer et omettre d'informer à propos de tout danger, serait-ce une attitude saine et non criminelle ? « Minimes » ? sauf sur le Japon, et pour le reste du monde, "minime" sur une plus longue durée et sur une plus grande étendue.

    <<>> « Bas coût » est très certainement faux. Voir plus haut pourquoi. Les générations futures devront payer la gestion des stocks des radio-nucléides (surveillance et travaux inévitables - fuite de matières - contaminations etc...). Nous sommes actuellement dans le nucléaire comme dans la gestion financière avant la crise de 2008. Il y a similarité. La différence étant les durées.

    <<>> Cela sent le crâne bourré par les responsables. Si vous trouvez tous les défauts de conception et les manques de la centrale de Fukushima, vous aurez ceux des centrales nucléaires françaises. C'est toujours liés aux coûts de conception. Électricité peu coûteux = protection et investissements faibles.

    <<>> La personne ne voit pas que « l'éolien » n'est qu'une solution temporaire et qu'il restera limité. La personne oublie que le solaire existe aussi. Et dans le domaine du « solaire » on est très très loin d'avoir exploité toutes les possibilités.

    <<<..Au passage, vous pourriez aussi essayer le mercurochrome...>>> Ce produit ne doit plus être utilisé!

    RépondreSupprimer
  80. Bonsoir,

    J'ai trouvé les références du livre et l'auteur de cet extrait très intéressant : chapitre 29 de "Conscious Eating"de Dr Gabriel Cousens.

    Bonne lecture !

    RépondreSupprimer
  81. lasorciererouge6 août 2012 à 21:57

    http://bodyspiritzen.wordpress.com/2012/08/06/les-super-aliments-qui-font-rajeunir-et-cest-gratuit%e2%80%8f/

    RépondreSupprimer
  82. belle étude!
    bravo jean claude
    www.youtube.com/mettefeu

    RépondreSupprimer
  83. https://www.change.org/fr/p%C3%A9titions/pour-l-ajout-de-la-mention-test%C3%A9-sur-animaux-ou-non-test%C3%A9-sur-animaux-sur-chaque-produit#share

    RépondreSupprimer
  84. Bonjour à tous les membres du forum et merci pour vos infos.

    J'ai une info sur une solution de protection des pollutions nucléaires que j'ai trouvé par hasard sur le net en cherchant du Silicium Organique G5

    C'est un ensemble de 4 compléments nutritionnels qui s'appelle "KIT DE PROTECTION NUCLÉAIRE"

    C'est le groupe SUISSE Glycan (Prof. Christian Daniel Assoun)qui le propose: il y a Souffre, Iode, Silicium Bore et Nano-Zeolyte Glycan

    Je cite le site web: "Les pollutions industrielles continuelles et accidentelles de type radioactives peuvent affaiblir nos défenses immunitaires, notre spermatogénèse (reproduction de notre espèce) et nous exposent à de possibles pathologies graves. Le Kit protection nucléaire Glycan, d'origine naturelle, contribue à une protection durable et valable de notre noyau cellulaire et de notre biologie en général."

    http://www.glycan-shop.com/fr/26-kit-protection-nucleaire-glycan

    http://www.glycan-shop.com/fr/detoxination-naturelle-la-specialite-glycan/29-nano-zeolite-glycan-50-ml-6600000054504.html

    http://www.glycan-shop.com/fr/detoxination-naturelle-la-specialite-glycan/30-soufre-s-32-concentre-50-ml-6600000082507.html

    http://www.glycan-shop.com/fr/detoxination-naturelle-la-specialite-glycan/33-iode-i-127-concentre-50-ml-6600000170501.html

    http://www.glycan-shop.com/fr/detoxination-naturelle-la-specialite-glycan/34-l-original-silicium-organique-bore-concentre-50ml-6600000171508.html

    RépondreSupprimer
  85. radioprotection efficace :
    renforcer son système immunitaire
    boire tous les jours à jeun de l'eau argilée pour nettoyer le corps
    (http://attentiondanger.over-blog.com/article-how-to-protect-and-detox-from-radiation-update-115392325.html)

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.