samedi 29 janvier 2011

L'armée américaine premier pollueur de la planète

Marines-Helmand-compound.jpg


Le Département de la Défense produit plus de déchets dangereux que les cinq plus grandes industries chimiques américaines.

Le département de la Défense américaine est responsable de la plus énorme pollution planétaire. En dépit de l'évidence, l'impact sur l'environnement est demeuré sans écho chez les organisations concernées et n'a fait l'objet d'aucune discussion ni proposition de réductions au sein de la Conférence de Copenhague sur les changements climatiques. Les vastes opérations mondiales de la chose militaire américaine (guerres, interventions et opérations secrètes à plus de 1000 bases et 6000 installations sur le territoire US) ne sont pas comptabilisées en regard des limitations de production de gaz à effet de serre.
Parmi les agents avec lesquels les militaires US contaminent l'environnement, on compte l'uranium appauvri, l'essence, le pétrole, les pesticides, les défoliants (tels que l'agent orange), le plomb et des radiations étendues à cause des armes fabriquées, essayées et utilisées. La journaliste Sara Flounders a repéré quelques exemples types*:

  • Le Moyen Orient, l'Asie centrale et les Balkans sont contaminés par des dizaines de tonnes de microparticules radioactives et de déchets hautement toxiques.

  • Des mines et des bombes à fragmentation répandues sur de vastes étendues d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine et du Moyen Orient continuent à semer mort et destruction.

  • Trente cinq ans après la guerre du Vietnam, la troisième génération des populations affectées connaît un taux de malformations de naissance et de cancers 300 à 400 fois plus élevé que la normale à cause de la contamination par la dioxine.

  • Les politiques militaires en Irak ont engendré la désertification de 90% des terres, transformant ce pays originellement exportateur de denrées alimentaires en importateur de 80% de ses besoins en nourriture.

  • Aux Etats-Unis, les bases militaires sont en tête de liste des bases les plus polluées, le perchlorate et le trichloréthylène s'infiltrent dans l'eau potable, le sol et les nappes phréatiques.

  • Les essais nucléaires dans le sud-ouest des Etats-Unis et les îles du Pacifique ont irradié des milliards d'hectares de terre et d'eau, tandis que des résidus d'uranium souillent les réserves des Navajos.

  • Des fûts rouillés contenant des produits chimiques et des solvants ainsi que des millions de cartouches de munition sont abandonnés criminellement par le Pentagone sur des bases dans le monde entier.

*Sara Flounders, « Add Climate Havoc to War Crimes : Pentagon's rôle in Global Catastrophe », International Action Center, 18 décembre 2009.

SOURCE : Nexus n° 72, janvier-février 2011

1 commentaire:

  1. Bonjour,

    Merci Hélios.


    Le soldat américain apprend à "réfléchir" avant l'Afghanistan.

    FORT BENNING (Etats-Unis).

    "Il y a 30 ans, c'était l'obéissance aveugle. Aujourd'hui on leur apprend à réfléchir". Face au péril afghan, la formation des milliers de GI's qui font leurs classes chaque année à l'immense base de Fort Benning (sud-est des Etats-Unis), a dû s'adapter.

    http://www.romandie.com/afp/francais/journal/mon/110131113233.wfu0rtuv.asp


    PS. Réfléchir? La première reflexion intelligente était de se demander pourquoi et pour qui ils se battent!

    Bonne journée, Léa.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !