dimanche 26 décembre 2010

Mystère : Glozel, le mythe d'un peuple inconnu [vidéo]

Parce qu'on y a découvert une écriture indéchiffrable sur des tablettes d'argile, ce hameau bourbonnais a été imaginé comme le berceau d'une civilisation inconnue.

À l'origine de ce qui fut baptisé l'affaire Dreyfus de l'archéologie, il y a cette découverte. Le 1er mars 1924, Émile Fradin, agriculteur de 17 ans, et son grand-père découvrent une fosse ovale dans un champ à Ferrières-sur-Sichon (Allier). Sous terre, une étrange construction apparaît à leurs yeux : les parois de la fosse sont en brique, le sol est couvert de dalles d'argile. À l'intérieur, des fragments de céramique.

La nouvelle se répand. Très vite, un homme intéressé fait son apparition sur place : Antonin Morlet, médecin de Vichy et passionné d'archéologie. Le notable loue le terrain, paie des ouvriers de sa poche et dirige des fouilles de plus en plus fructueuses. À proximité de la fosse, on met au jour, au fil des années, plus de 3.000 objets. Notamment des ossements qui feront dire à la grand-mère d'Émile Fradin, épouvantée : « Vous déterrez les morts ! » Comme si elle s'attendait à une sorte de punition... Fradin va effectivement en baver.

On déterre aussi des haches, des harpons, des fragments de poterie, des galets gravés. Certains représentent des rennes : ils ont pourtant disparu de la région il y a plus de 10.000 ans. On trouve aussi de mystérieuses tablettes en argile sur lesquelles est inscrite une sorte d'alphabet indéchiffrable.
Civilisation inconnue

Le docteur Morlet en est persuadé : ce sont les restes d'une civilisation inconnue. Selon lui, une communauté de chasseurs aurait vécu sur ces terres environ 8.000 ans avant Jésus Christ et aurait inventé l'écriture.

Le champ des Fradin, paysans à l'ancienne, sans histoire, devient un véritable parc d'attraction. Le jeune Émile y participe puisqu'il ouvre un musée en 1926, quatre francs l'entrée.

Le monde scientifique est divisé. Une partie crie à la supercherie. En 1927, une commission, nommée par l'Institut International d'anthropologie, conclut que les objets ne sont pas anciens.

En 1928, le président de la société préhistorique dépose plainte contre Fradin et l'accuse d'avoir fabriqué lui-même les tablettes.

Inculpé pour escroquerie, Fradin bénéficie cependant d'un non-lieu en 1930 car il n'y a pas de preuve contre lui.
suite et source ici http://www.lamontagne.fr/editions_locales/vichy/mystere_glozel_le_mythe_d_un_peuple_inconnu_video_@CARGNjFdJSsBFBkEAhk-.html

1 commentaire:

  1. Bonjour
    Vous ne le savez peut-être pas, mais j'ai déposé à la BNF en mai 1996, le livre, que j'ai depuis fait en CD: "Manifeste Scholiastique de: GLOZEL Clef de l'Esotérisme Occidental", où je traduis l'écriture les artefacts et plaques de Glozel. Vous pouvez en voir des exemples sur le blog: Glozel_enfin_traduit.eklablog.com (et c'est autre chose que les traductions de Mr Hitz...). Ou en tapant sur le Net : Blog de Odhinn-Hermodr …pour plus de traductions.
    Bien à vous!
    Odhinn-Hermodr de Warenghien

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !