vendredi 3 décembre 2010

Éruptions solaires et coupures de courant en Grande-Bretagne




LES ÉRUPTIONS SOLAIRES POURRAIENT CAUSER DES COUPURES DE COURANT EN GRANDE-BRETAGNE, LES DÉPUTÉS SONT AVERTIS

Les éruptions solaires pourraient provoquer des coupures de courant affectant le réseau d'électricité de Grande-Bretagne et les réseaux de communication, les députés ont été mis en garde hier.


Solar flares could cause power cuts affecting Britain's electricity grid and communication networks

  

Par Laura Roberts, le 2 décembre 2010

La Ministre de la Sécurité, la Baronne Neville-Jones a déclaré qu'il « doit y avoir un risque» pour le réseau électrique lorsque l'activité du soleil atteindra un niveau maximum autour de 2013 dans le cadre du cycle de 11 ans. La menace de perturbation croît au cours de chaque cycle en raison de notre dépendance croissante à l'électricité.

Le réseau national a déjà entrepris une étude - qui sera publiée au printemps - pour déterminer la vulnérabilité du réseau , a-t-elle dit au comité "des sciences et technologies" de la Chambre des Communes

Le rapport a été commandé après que le Dr Liam Fox, secrétaire à la Défense, ait averti en Septembre que les menaces possibles à l'infrastructure de haute technologie de la nation, y compris l'activité solaire, doivent être abordées.

La perspective de coupures de courant généralisées, causées par des éruptions solaires centénales, a été soulevée par des scientifiques de la Nasa en Juin.

Certains scientifiques croient qu'une perturbation de la surface du soleil engendrerait des orages géomagnétiques sur la terre qui pourraient causer une désorganisation similaire à celle d'une arme nucléaire qui aurait explosé dans l'espace.

Cela pourrait tout endommager, les systèmes dans les services d'urgence, les équipements hospitaliers, les systèmes bancaires jusqu'aux dispositifs de contrôle aérien, en passant par des objets d'usage courant tels que les ordinateurs domestiques, les iPods et les navigateurs par satellite.

Lady Neville-Jones a dit au comité multipartite: « Nous avons été prévenus, en ce sens que le cycle des taches solaires va atteindre un pic et il semble qu'il sera assez vigoureux.Il nous incombe donc de poser de très bonnes bases pour cela."Si vous avez une météo spatiale vigoureuse, avec en particulier des pointes dans le cycle solaire,cela peut clairement affecter notamment les communications.»

Lady Neville-Jones a déclaré que l'Agence spatiale du Royaume-Uni était utilisée comme une source d'expertise pour le pic à venir du cycle solaire, ainsi qu'un moyen de rester en contact avec les experts les mieux informés à l'étranger.

Le ministre des Sciences David Willetts a déclaré que les opérateurs du secteur privé des satellites de communications "vulnérables" ont également été impliqués dans la planification de l'événement..

Interrogée pour savoir si le réseau national était en danger, Lady Neville-Jones a répondu: ". Il doit y avoir un certain risque. Ce que nous ne savons pas encore ... c'est son importance.

Elle a ajouté: "Mon sentiment est qu'il doit y avoir un certain risque. Beaucoup dépend du nombre de lignes électriques aériennes que vous avez, combien vous en avez d'enterrées, et les vulnérabilités spécifiques telles que des lignes électriques sous-marines qui arrivent à la surface. Nous avons besoin de faire - et c'est ce que fait le réseau national - une étude des détails spécifiques sur les conditions spécifiques au Royaume-Uni "

Le nombre de taches solaires - taches sombres sur la surface du Soleil, produites par des champs magnétiques intenses et plus froides que les régions avoisinantes - est utilisé pour mesurer l'état de l'activité magnétique solaire.

Le cycle d'activité magnétique, qui suit généralement un modèle de 11 ans avec des pics et des creux, induit des variations au niveau de la lumière ultra-violette atteignant la Terre, qui semble avoir un impact sur les ondes radio et, éventuellement, sur le climat terrestre.


SOURCE
Traduction : Chantalouette et Hélios

1 commentaire:

  1. Après la NASA, c'est au tour de la Grande-Bretagne de s'affoler...On en a eu à tout les 11 ans des peaks solaires, et personne ne semble s'en avoir inquiété plus qu'il le faut, pourquoi maintenant? serait-ce l'effet 2012? Sait-on des choses qu'on ne veux pas nous dire?
    Jo ^^

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !