Bistro Bar Blog

LIEN DU SUIVI SUR L'EBOLA (blog en anglais de Jane Burgermeister) : ICI
*************************************************************************

mardi 2 septembre 2014

Mal de vivre et dépression, causes possibles et solutions


Mal de vivre et dépression : un regard approfondi sur les causes possibles et leurs solutions


Par Amie Mose, 24 août 2014

Traduit par Hélios pour le BBB.

La dépression a toujours été le sujet de débats animés et avec la mort récente de l'acteur Robin Williams, il semble qu'on en parle d'autant plus. Regardons les choses en face ; il nous arrive à tous d'être "déprimés" de temps à autre. Affronter les demandes du quotidien suffit souvent à nous stresser et à perturber notre humeur. Les symptômes ne sont pas pour autant automatiquement ceux d'une dépression, mais quoi qu'il en soit, si vous vous retrouvez en train de sombrer dans un profond cafard où vous ramez pour remonter la pente, il est temps d'examiner les causes possibles et d'explorer quelques solutions avant que la situation ne vous échappe !

C'est là que les choses se compliquent !

La dépression est un sujet bien embrouillé ; il est truffé d'ouï-dires, d'opinions, d'habiles stratagèmes de marketing et autres. Pire encore, de nombreux médecins n'ont aucun scrupule à vous "aider" en vous prescrivant des médicaments comme s'il vous donnait des bonbons. "Oh, vous êtes triste, voici une pilule !" Stupidité sans nom ! C'est là où réside en partie le problème ; personne n'approfondit pour découvrir le "pourquoi". Il n'y a qu'à prendre la solution de facilité et nommer la cause "dérèglement chimique". Eh bien, NOUVELLE DU JOUR : malgré la croyance populaire, cette soi-disant théorie de "dérèglement chimique" n'a jamais été prouvée et n'existe tout simplement pas. C'est un stratagème bidon de marketing invoqué par les compagnies pharmaceutiques et malheureusement beaucoup de médecins et de patients lui ont donné du crédit. "Il n'y a pas de dérèglement chimique. Quand les gens viennent me voir et me disent, 'J'ai un dérèglement chimique', je dis, 'Montrez-moi vos analyses de laboratoire'. Il n'y en a pas. C'est quoi un dérèglement chimique, alors ?" - Dr Ron Leifer, psychiatre new-yorkais.

...Et ensuite on passe aux antidépresseurs !

Oh, les antidépresseurs ! Que pourrais-je en dire ? Eh bien, les antidépresseurs peuvent mettre des semaines avant de soulager les symptômes (s'ils le font vraiment) sans parler que ce sont de vrais dangers, au potentiel d'interactions catastrophiques. Ils peuvent même amener à vivre de possibles épisodes de violence et à multiplier les risques de suicide. [cf. le Prozac...]

lundi 1 septembre 2014

Ultraman : progression du mur de glace à Fukushima


Centrale de Fukushima : rapport de progression du mur de glace pour le fossé du réacteur 2 : il est temps de passer au plan C (et peut-être au retour des polymères...)



Le Plan A, si vous vous souvenez était de geler l'eau hautement contaminée au bout du fossé juste à l'extérieur du bâtiment de turbine du réacteur 2 pour créer un bouchon de glace en plaçant plusieurs tuyaux de congélation dans le fossé. Quelle nécessité de ce bouchon ? Parce que TEPCO veut évacuer l'eau hautement contaminée du fossé.


Ce que TEPCO n'a pas dit, c'est qu'il existait de nombreux obstacles au bout du fossé – c'est à dire par exemple de nombreux tuyaux pour le câblage électrique et le transport de l'eau. Les tuyaux de congélation ne pouvaient donc être placés dans la partie de canalisation traversée par ces tuyaux et après deux mois d'essais, TEPCO a admis le problème d'une eau qui ne congelait pas. De même, TEPCO a admis qu'il y avait un écoulement constant d'eau venant du bâtiment de turbine vers le fossé à cause de nombreuses ouvertures (les tuyaux traversent les parois du bâtiment vers le fossé après tout), ce qui empêchait l'eau de geler. (Non, sans blague!)

Donc, on passe au plan B.


Le plan B, si vous vous souvenez, était de verser de la glace concassée et de la glace sèche pour abaisser de 5 degrés Celsius la température de l'eau du fossé, de sorte que (dans l'esprit de TEPCO) l'eau congèlerait même s'il y avait un écoulement d'eau.


Le plan B a eu des soucis presque dès son départ fin juillet, quand la glace concassée a bouché un tuyau début août et que la glace concassée flottait à la surface de l'eau (voir photo). Les lois de la physique ont finalement prévalu et l'eau contaminée n'a pas gelé complètement, comme TEPCO l'a finalement admis, bien que de manière très alambiquée dans son rapport à l'ARN du 19 août.


Le rapport de TEPCO déclare qu'il y a eu une formation à 92 % d'un bouchon de glace. Bon, un échec est un échec, car TEPCO admet que l'eau continue de s'écouler du bâtiment de turbine vers le fossé, à plus grande vitesse maintenant que l'ouverture est rétrécie.

Pire encore, dans la canalisation ouverte creusée à un autre endroit (coin sud-ouest du bâtiment de turbine du réacteur 2), l'eau n'a pas gelé du tout malgré deux mois d'effort à l'aide des tuyaux de congélation.

La température de l'eau reste en permanence au-dessus de 8°C et aucun signe de glace.

Donc il est temps maintenant de passer au plan C.
Quel est donc le plan C ? Utiliser certains types (pas encore déterminés) de rembourrage pour remplir complètement le haut du fossé, alors que l'eau s'écoule toujours.

Quels sont donc les matériaux qu'envisage TEPCO ? Selon leur rapport du 19 août,

  • du sable (inconvénient : ne peut stopper l'eau, ne peut être versé en grande quantité)
  • du sable ferrugineux (ne peut stopper l'eau, ne peut être versé en grande quantité )
  • du polyacrylate de sodium (un polymère) (doit être utilisé en combinaison avec d'autres méthodes)
  • un mortier liquide (selon les types, peut ne pas remplir des trous importants)
  • un matériau qui se solidifie (mélange de poudre et de liquide ; la poudre peut boucher les tuyaux)
  • du verre soluble [silicate de sodium] (ne peut boucher les ouvertures)

Hum, du polymère, du verre soluble...où ai-je déjà vu ça avant ?


En avril 2011, à la prise d'eau du réacteur 2, où on a versé du polymère et du béton dans le puits n'a pas empêché l'eau extrêmement contaminée de se déverser dans le port de la centrale. Cette eau ne s'est arrêtée qu'après l'injection de verre soluble à la base du rocher. SOUS le fossé.

J'ai le sentiment qu'ils vont bientôt avoir besoin d'un plan D.

Mais pourquoi combattre l'écoulement d'eau ? Pourquoi ne peuvent-ils simplement pomper l'eau juste à l'endroit du puits ?

Ou comme l'un des anciens lecteurs de ce blog, "netudiant", le suggérait avant, pourquoi ne pas construire un ALPS mobile sur une barge dans le port ?

Je pense en connaître la raison : cela ne leur est même pas venu à l'esprit. Tout comme il ne leur est pas venu à l'esprit de transporter les batteries pour contrôler les réacteurs sans l'autorisation nécessaire du gouvernement le 12 mars 2011.

Belle boucherie et magie de la vie


Newsletter du magazine Néosanté, 27 août 2014 par Yves Rasir


Belle boucherie et magie de la vie


Suite aux intermèdes Ebola, je reprends et conclus ma série de « cartes postales du Portugal » rapportant quelques souvenirs de vacances émaillés de réflexions sur la santé. Je vais vous parler de la boucherie d’Almoçageme et d’une mésaventure en voiture qui m’a ouvert les yeux – ni plus ni moins – sur un des plus grands secrets de l’Univers !

Avant d’entrer dans cette sympathique boucherie lusitanienne, j’ouvre la parenthèse pour vous rappeler l’orientation informative des éditions Néosanté : tout en affirmant haut et fort que la causalité des maladies se situe dans le cerveau, nous reconnaissons l’influence des facteurs de
risque environnementaux, et notamment le rôle délétère d’une alimentation dénaturée et inadaptée. Parmi les différentes approches nutritionnelles, nous privilégions résolument le « régime paléo », c’est-à-dire une manière de manger correspondant aux habitudes de nos ancêtres chasseurs-cueilleurs et à celles des peuplades dites primitives qui n’ont pas encore sombré dans la malbouffe occidentale. La pierre d’angle de ce régime, c’est le fait scientifiquement incontestable que l’être humain est par nature omnivore, et qu’il est donc diététiquement aberrant de répudier les protéines
animales. Je tiens ce discours politiquement incorrect depuis plus de 20 ans et je me réjouis d’être de moins en moins seul à souligner les faiblesses du "mythe végétarien" pour reprendre le titre d’un ouvrage récent que je vous recommande. Outre le site LaNutrition.fr du journaliste Thierry Soucar, je vous recommande également le livre qu’il vient d’éditer sur la paléonutrition
et dont l’auteur, Julien Venesson, est un collaborateur de Santé Nature Innovation, l’excellente lettre hebdomadaire de Jean-Marc Dupuis. Je ne prends pas ombrage que le titre de l’ouvrage soit emprunté à la rubrique mensuelle de la revue Néosanté, car nous ne sommes pas de trop pour rectifier les contre-vérités répandues par les détracteurs du carnivorisme.

Volcan Bardarbunga (mise à jour)

Capture d'écran de la webcam Mila1 (à 30 km au sud du volcan) ce matin à 6h48 :

C'est une éruption sur une fissure du Holuhraun (au nord de la calotte glaciaire du Vatnajökull) avertit IMO (Island Meteo Office)





À 7h20, alors qu'on discerne le jour naissant, l'éruption semble apaisée :
 






















Les séismes à 7h25 (heure française), plusieurs supérieurs à 4 :
















Vu de plus près, sur la webcam Mila2, à 7h40. Il y a beaucoup de vent, l'image se balançait :
























Une dernière capture sur Mila2 à 8h00, le ciel est bien coloré :

























À SUIVRE...

dimanche 31 août 2014

Jumanji

Un petit hommage à Robin Williams


http://streamtux.net/jumanji-film-streaming-vf

(Rappel : Pour regarder un film sur streamtux.net vous devez cliquer sur « Close ad and continue as free user » et cliquer une deuxième fois sur « Close ad / ferme publicite » et attendre le chargement du film) 

samedi 30 août 2014

Vidéos animaux

Il a pris mon jouet, pas d'accord ! (Mais il s'amuse drôlement bien avec, le bougre...)



Un élan très assoiffé




vendredi 29 août 2014

Le pouvoir des mots



Le pouvoir et la psychologie des mots


Par Luis Valadez, 15 août 2014


Traduit par Hélios pour le BBB.

"Peu importe ce que vous disent les gens, les mots et les idées peuvent changer le monde" ~ Robin Williams

Pour une grande partie de la société prédomine la notion que "les mots n'ont pas d'importance" et qu'à partir du moment où une action voit le jour, peu importe ce que nous disons. Pour ceux qui nient cette notion, j'aimerais expliquer pourquoi il se fait que les mots ont une réelle importance et qu'ils ont un effet profond sur chacun d'entre nous. Tant que les gens en douteront, rien n'ira mieux, et ce monde mérite de devenir un endroit où les mots peuvent nous faire sortir du précipice et nous permettre de nous aventurer vers la compréhension de nos semblables.


Mots et cerveau

Commençons par le fonctionnement des mots et comment ils sont traités dans le cerveau. Le Dr Scott de l'université du Collège de Londres l'explique,

"Le cerveau capture le discours et le sépare en mots et en "mélodie" – l'intonation modulée d'un discours qui révèle l'humeur. Les mots sont ensuite aiguillés vers le lobe temporal gauche pour être traités, alors que la mélodie est canalisée vers le côté droit du cerveau, zone qui réagit plus à la musique".

Cette nouvelle recherche est révolutionnaire parce qu'elle explique pourquoi le rythme et l'intonation d'une voix nous touchent à un niveau émotionnel aussi profond. C'est la raison pour laquelle écouter un discours de quelqu'un comme Martin Luther King et le comparer à une lecture à haute voix de "J'ai un rêve" par un individu ordinaire, va entraîner deux réactions très différentes. L'élocution puissante et mélodique de King sur les marches du Lincoln Memorial suscite un sentiment de respect et d'admiration chez les auditeurs. Le contenu de ses phrases n'était que la moitié de la magie qui a permis à son discours de toucher des millions de gens, l'autre moitié était son intonation et le rythme avec lesquels il a prononcé ces phrases célèbres.

jeudi 28 août 2014

Une lueur inconnue à la surface du Pacifique...


JPC Van Heijst (dont le pseudo est "Flying Dutchman", Hollandais Volant), est un néerlandais qui pilote sur Boeing 747. Il relate sur SON BLOG une expérience curieuse et un peu inquiétante vécue en survolant le Pacifique, entre Hongkong et l'Alaska.

 

Une lueur rouge orangée d'origine inconnue au-dessus de l'océan Pacifique – 24 août 2014



La nuit dernière en survolant l'océan Pacifique quelque part au sud de la péninsule russe du Kamchatka, j'ai vécu le truc le plus impressionnant de ma carrière de pilote.

5 heures environ après avoir décollé et laissé derrière nous le Japon, nous étions en vitesse de croisière à un confortable 10.300 mètres, à environ 4 heures et demi de notre destination, l'Alaska.

Nous avions entendu parler par radio des séismes d'Islande, du Chili et de San Francisco et comme il y avait quelques volcans sur notre route qui pourraient faire éruption durant notre vol, nous avons fait un double-point de vérification avec la régulation en quittant Hongkong pour savoir s'il y avait une nouvelle activité sur notre route.

Puis très loin devant nous, juste au-dessus de l'horizon, a jailli un intense flash lumineux. Il ressemblait à un éclair, mais bien plus intense et dirigé à la verticale. Je n'avais jamais vu rien de comparable auparavant et il n'y a eu aucun autre flash avant ou après cette unique explosion de lumière.

mercredi 27 août 2014

La manipulation émotionnelle

Quelques exemples pour détecter si vous êtes victime de cette manipulation.

Il est intéressant de comprendre pourquoi une personne se comporte ainsi, très probablement parce qu'elle l'a vécu elle-même et qu'elle en retire de l'énergie.

8 moyens pour se protéger des manipulations émotionnelles, autrement dit, d'agressions camouflées


Traduit par Hélios pour le BBB.

Voici 8 moyens de repérer une manipulation émotionnelle et de vous en protéger :

1. Pas besoin d'être honnête avec un manipulateur d'émotion


Vous dites une phrase dont l'idée va être dénaturée . Exemple : "Je suis vraiment fâché(e) que tu ais oublié mon anniversaire."

Réponse – "Cela m'attriste si tu penses que je peux oublier ton anniversaire, j'aurais dû te parler des soucis que j'ai en ce moment – mais tu vois, je ne voulais pas te perturber. Tu as raison, j'aurais dû mettre tous ces problèmes de côté (ne soyez pas surpris de voir de vraies larmes à ce stade) et me concentrer sur ton anniversaire. Désolé(e)."

Même si vous entendez ces phrases, une sensation s'insinue en vous qu'elles ne veulent vraiment pas dire du tout qu'il(elle) est désolé – mais en ayant malgré tout une réponse vous ne trouvez rien d'autre à dire. Sinon vous pourriez même en arriver subitement à consoler la personne de son angoisse !

En toutes circonstances, si vous sentez que c'est joué sous cet angle – ne capitulez pas ! Ne passez pas là-dessus, n'acceptez pas une excuse qui semble tout sauf sincère.

Si elle vous semble non sincère – c'est que c'est probablement la réalité. Règle numéro un – si vous êtes impliqué avec un maître-chanteur, FAITES CONFIANCE à votre instinct. FAITES CONFIANCE à ce que vous ressentez.

Dès qu'un manipulateur d'émotion découvre une manœuvre réussie – il l'ajoute à sa liste gagnante et vous serez régulièrement abreuvé(e) de ces con...ries.

mardi 26 août 2014

La valse des continents (documentaire)

L’Europe s’est bâtie par trois gigantesques collisions avec l’Amérique, l’Asie et l’Afrique. Le continent n’est pas figé pour autant. Avec les scientifiques qui parcourent le terrain, nous suivons l’histoire de notre terre et de ses phénomènes majestueux et destructeurs. Naissance des Alpes, disparition de la Méditerranée, souterrains prodigieux, séismes imminents : ces manifestations ne sont que quelques-unes des conséquences de l’incessante valse des continents.

En suivant l’histoire des dérives continentales, cette série voyage aux quatre coins de la planète à la rencontre des scientifiques qui mènent des recherches pointues sur des sites où se sont produits des événements géologiques. Site après site, découverte après découverte, cette épopée fabuleuse couvre plusieurs milliards d’années, assemblant les pièces du puzzle de notre monde.

Lien vers Arte Replay ICI.